Prévisions d'effectifs d'élèves

prev
Combien d'élèves dans les écoles du canton ces prochaines années ? Comment vont-ils être répartis sur le territoire genevois ? En collaboration avec les acteurs concernés, nous élaborons des prévisions d'effectifs d'élèves pour l'enseignement public au niveau cantonal et communal.

Afin de prévoir le nombre d’élèves à court, moyen et long termes, différents paramètres tels que les évolutions démographiques, du système scolaire ou du bâti sont pris en compte. Les exercices de prévisions, qui constituent un outil d'aide au pilotage du système éducatif genevois, sont déclinés sur plusieurs niveaux :

Prévisions au niveau cantonal

Les prévisions des effectifs d'élèves sont indispensables au pilotage du système d'enseignement et de formation. Elles servent notamment à allouer les ressources, organiser et gérer les établissements et les classes pour les prochaines années. Elles sont réalisées chaque année pour un horizon temporel de 4 ans.

Prévision pour l'enseignement régulier obligatoire et l'enseignement spécialisé

Prévision pour l'enseignement du secondaire II

Dernières publications


Prévisions au niveau communal

Prévisions localisées d'effectifs d'élèves de l'enseignement primaire

En complément des prévisions cantonales, le SRED réalise, au niveau de l'enseignement primaire, des prévisions localisées qui répondent aux besoins de planification des communes en termes d'infrastructures scolaires (écoles, classes).

Ces études reposent sur un modèle prévisionnel qui permet d'estimer le nombre de futurs élèves de l'enseignement primaire au niveau local (quartier, commune) à quatre ans de terme (des perspectives d'évolution sont proposées pour les six années qui suivent). Les hypothèses sur les paramètres pris en compte par le modèle sont déterminées de manière collégiale au sein d'un groupe de travail : élus et spécialistes des communes, membres de la direction de l'enseignement obligatoire et de la direction de la logistique, directeurs-trices d'établissements, géographes et urbanistes de la Ville de Genève et chercheurs du SRED. La cohérence d'ensemble est assurée, entre autres, par la prise en compte des mouvements migratoires entre quartiers et communes (déménagements intra-cantonaux) et des échanges entre lieu de domicile et école de scolarisation (carte scolaire).

Cette étude est mise à jour annuellement pour la Ville de Genève et tous les deux ans (années paires) pour les autres communes.

De surcroît, le SRED met à disposition un document pdf où est regroupée, pour chacune des 45 communes du canton, une série d'indicateurs pouvant leur apporter une meilleure compréhension de l'évolution récente des effectifs de leurs écoles primaires.

Documents

 

Etudes ponctuelles


Projections en lien avec les Grands Projets de développement urbain

Projections d'effectifs d'élèves de l'enseignement primaire en lien avec des Grands Projets de développement urbain

Le SRED a développé un modèle de projections, dérivé de celui utilisé pour les prévisions localisées, permettant d'estimer l'impact d'un projet de développement urbain, sur un terme plus long, dépassant les dix ans, sous forme de scénarios à moyen-long terme (15-25 ans).

Ce modèle s'appuie notamment sur l'étude élaborée par l'Office cantonal de la statistique (OCSTAT) relative aux projections démographiques pour le canton de Genève (2010-2040). Cette dernière propose quatre scénarios d'évolution qui sont en partie intégrés dans les projections d'effectifs d'élèves en lien avec des Grands Projets.

Ces études sont réalisées en partenariat avec les spécialistes de l'Office de l'urbanisme qui sont en charge des Grands Projets ainsi que les spécialistes des communes concernées. Il revient notamment à ces derniers de renseigner le SRED sur le(s) potentiel(s) de logement(s) estimé(s) en rapport avec le Grand Projet ainsi que le(s) phasage(s) envisagé(s).

Certaines de ces études intègrent un volet de projections d'effectifs d'enfants de 0-3 ans.

 

Documents

 

Méthodologie

Les prévisions cantonales d’effectifs d’élèves concourent au pilotage du système d'enseignement et de formation. Elles servent notamment à allouer les ressources, organiser et gérer les établissements et les classes pour les prochaines années. Ces prévisions sont réalisées chaque année pour un horizon temporel de 4 ans par le SRED en collaboration avec les directions générales du DIP et des acteurs de terrain.

Le SRED s'appuie sur des données observées, des tendances et évolutions récentes pour formuler des hypothèses sur les taux de promotion, de redoublement, de passage entre filières d’enseignement et sur les arrivées de l’extérieur du système scolaire (migrations) ou de l’enseignement privé afin de déterminer une évolution probable de la population scolaire. Ces hypothèses prennent également en compte des changements de structure annoncés ou envisagés du système scolaire (notamment créations/suppressions de filières, accroissement/diminution de la capacité d’accueil d'une formation, modifications des conditions d’admission).

Les prévisions cantonales d'effectifs d’élèves ne peuvent pas être comparées aux projections de l’office cantonal de la statistique (OCSTAT) : https://www.ge.ch/statistique/domaines/01/01_04/methodologie.asp. En matière de prévisions cantonales d’effectifs d’élèves, l’usager doit se référer aux chiffres publiés par le SRED.

Différences méthodologiques entre prévisions du SRED et projections de l’OCSTAT

D’une part – et ce premier élément est essentiel –, les populations-cibles (ou périmètres) sous revue ne sont pas les mêmes : élèves scolarisés dans l’enseignement public uniquement, quel que soit leur lieu de domicile – cantonal ou extra-cantonal – pour le SRED ; population résidante dans le canton, quel que soit son lieu de travail ou de formation pour l’OCSTAT. D’autre part, les bases méthodologiques sont distinctes : méthode dite « des flux » avec un seul scénario et un seul jeu d’hypothèses pour le SRED ; méthode dite « des composantes » avec plusieurs scénarios et jeux d’hypothèses pour l’OCSTAT. En outre, les hypothèses retenues sont spécifiques : elles se concentrent sur une tranche de la population et une problématique scolaire pour le SRED ; elles sont globales et pour l'ensemble de la population, sans conjecture sur la répartition de la population par niveau de scolarité pour l’OCSTAT. Enfin, les horizons temporels sont très différents : 4 ans pour le SRED, quasi 25 ans pour l’OCSTAT.

 

Analyser l'éducation

Partagez cette page