4. Procédures d'approbation des plans

Consultation publique

La consultation publique concerne uniquement les plans directeurs localisés et les plans sectoriels de la Confédération. Elle a pour but de permettre à chacun de s’exprimer sur le projet présenté.

La consultation publique de 30 jours est annoncée par voie de publication dans la Feuille d'avis officielle (FAO) et d'affichage dans la commune. Les maires ou les conseils administratifs des communes voisines sont également consultés.

Documents schématiques décrivant le processus d'élaboration des plans d'aménagement

Enquête publique

L'enquête publique a pour but de permettre à chacun de prendre connaissance et de s’exprimer sur un projet de plan d'affectation.

L'enquête publique de 30 jours est annoncée par voie de publication dans la FAO et d'affichage dans la commune. Des avis personnels sont envoyés par le département chargé de l'aménagement aux propriétaires des terrains compris dans le périmètre, lorsque leur nombre n'excède pas 50.

L'enquête publique est facultative en cas d'accord des propriétaires et lorsque le périmètre d'un plan localisé de quartier est compris dans celui d'un plan directeur de quartier en force depuis moins de 10 ans.

Documents schématiques décrivant le processus d'élaboration des plans d'aménagement

Préavis communal

Simultanément à l'ouverture de l'enquête publique, le département transmet à l'autorité municipale le projet de plan d'affectation.

A l'issue de l'enquête, le département transmet à la commune les observations reçues.

A compter de la réception des observations, l'autorité municipale doit communiquer son préavis dans un délai de

Son silence vaut approbation sans réserve.

Documents schématiques décrivant le processus d'élaboration des plans d'aménagement

    Procédure d'opposition

    Pendant un délai de 30 jours à compter de la première publication dans la FAO, toute personne, organisation ou autorité qui dispose de la qualité pour recourir contre un plan peut déclarer son opposition, par acte écrit et motivé, au Conseil d'Etat.

    • Pour les modifications de limites de zones : le Grand Conseil statue sur les oppositions, en principe dans un délai de 120 jours après la fin de la procédure d'opposition, le cas échéant modifie le projet et adopte ensuite le plan. S'il a apporté des modifications à celui-ci, le Grand Conseil examine préalablement s'il y a lieu de rouvrir tout ou partie de la procédure.

    • Pour les plans localisés de quartier : le Conseil d'Etat statue sur les oppositions, en principe dans un délai de 60 jours après la fin de la procédure d'opposition, le cas échéant modifie le projet et adopte ensuite le plan. S'il a apporté des modifications à celui-ci, le Conseil d'Etat examine préalablement s'il y a lieu de rouvrir tout ou partie de la procédure.

    Les décisions par lesquelles le Grand Conseil, respectivement le Conseil d'Etat adopte les plans d'affectation du sol peuvent faire l'objet de recours.

    Documents schématiques décrivant le processus d'élaboration des plans d'aménagement

    Voie de recours

    Chambre administrative de la Cour de justice

    Les décisions par lesquelles le Grand Conseil, respectivement le Conseil d'Etat, adopte les plans d'affectation du sol peuvent faire l'objet d'un recours à la Chambre administrative de la Cour de justice (seulement pour les personnes ayant fait opposition).

    • Pour les modifications des limites de zones, un délai référendaire est fixé par l'arrêté du Conseil d'Etat relatif à la publication de la loi. Le délai est ensuite de 30 jours dès la publication de l'arrêté de promulgation de la loi dans la FAO.
    • Pour les autres plans d'affectation, le délai est de 30 jours dès la publication de la décision dans la FAO.
    Tribunal fédéral

    Les jugements de la Chambre administrative de la Cour de Justice peuvent ensuite faire l'objet d'un recours au Tribunal fédéral (TF), dans un délai de 30 jours dès la notification de l'arrêt de décision.

    Qualité pour recourir

    Les communes et les associations d'importance cantonale ou actives depuis plus de trois ans qui, aux termes de leurs statuts, se vouent par pur idéal à l'étude de questions relatives à l'aménagement du territoire, à la protection de l'environnement ou à la protection des monuments, de la nature ou des sites ont qualité pour recourir.

    Documents schématiques décrivant le processus d'élaboration des plans d'aménagement

      Avez-vous un commentaire sur cette page?