Le programme des Rencontres du développement se dévoile!

Ainsi qu'il l'avait annoncé en juillet, le département du territoire convie la population de notre région aux Rencontres du développement, du 24 au 27 septembre 2020 au pavillon Sicli. Cette manifestation s'articule autour d'une question-clé pour notre territoire et notre communauté: quel type de développement voulons-nous pour Genève? L'objectif est de cultiver le dialogue et de permettre à la population d'échanger largement sur les questions liées au développement, dans ses composantes économique, territoriale, démographique, sociale ou environnementale, sans tabou et de manière libre et ouverte. Des journalistes professionnels encadreront les échanges.

Un programme riche et varié

La population genevoise a été invitée durant l'été à proposer des sujets pour les Rencontres du développement, via la plateforme participative officielle participer.ge.ch.  Au terme de la consultation, une trentaine de propositions ont été déposées. Elles ont contribué à construire le programme définitif et viendront alimenter le dialogue lors de l'événement. Le programme des Rencontres s'articule autour de huit événements, qui se décomposent en deux parties: une conférence par un-e ou deux  intervenant-e-s pour une mise en perspective de la problématique, suivie par une table-ronde/débat avec des acteurs locaux en prise avec cette thématique. Un échange avec le public est bien entendu prévu tant au terme de la conférence que lors de la table-ronde. Antonio Hodgers, conseiller d'Etat chargé du département du territoire, ouvrira l'événement jeudi 25 septembre à 18h. Il en assurera également la conclusion le dimanche 27 septembre vers 19h.

Le détail des conférences et débats, le nom des intervenants ainsi que les inscriptions – obligatoires – se font via le site lesrencontres2020.ge.ch. Les huit thèmes mis en discussion sont les suivants:

Jeudi 24 septembre

18h30-20h30: Quel nombre limite d’habitant-e-s à Genève ?

Vendredi 25 septembre

12h-14h (suivi d'un atelier de 14h à16h): Quel développement pour cultiver notre bien-être?
19h-21h: Comment définir un quartier de qualité ?

Samedi 26 septembre

11h30-13h30: Quelle architecture voulons-nous?
15h-17h: Quel avenir pour la ville intelligente?
19h-21h: Repenser la mobilité: modification des modes de travail, transition numérique, évolution des déplacements, quelles solutions pour demain?

Dimanche 27 septembre

11h-13h: Comment consommer de manière responsable?
17h-19h: Quelle stratégie économique est compatible avec la durabilité?

Installation du Forum citoyen

Le Forum citoyen, grande première à Genève, sera installé officiellement lors des Rencontres le samedi 26 septembre à 9h. Les trente Genevoises et Genevois qui le constituent auront été sélectionnés après deux tirages au sort, afin de représenter la diversité de la population genevoise. Le Forum a pour mission de répondre à cette question: comment voulons-nous habiter le territoire genevois pour mieux vivre ensemble dans le respect de la nature et faire face au changement climatique?  A l'issue de ses travaux, qui s’étaleront jusqu’en février 2021, le Forum citoyen produira un avis sur cette problématique, qui sera remis au Conseil d’Etat et à toute autre autorité qu'il souhaitera mobiliser. Cette expérience unique à Genève se réalise en collaboration avec l'Université de Genève et un comité d'experts scientifiques.

Un événement en phase avec la situation sanitaire

Un plan de protection est en cours d’élaboration et sera validé par les services du médecin cantonal. Dès sa validation, il sera mis à disposition des participants. Les mesures sanitaires impliquent le port du masque obligatoire pour toute la durée de l'événement ainsi qu'une inscription préalable sur rencontres2020.ge.ch. Les lieux seront désinfectés après chaque événement.

L'ensemble des Rencontres du développement sera diffusé en direct sur le site de la Tribune de Genève, partenaire médias, et sur Facebook Ge-Nouveaux quartiers, pour permettre à chacune et chacun de suivre les échanges et ne pas exclure les personnes qui ne pourraient se rendre à Sicli.