Accélérer la transition écologique et énergétique

Type de publication
Date de publication
31 août 2020

Les problématiques mondiales de réchauffement climatique, de déclin de la biodiversité et de consommation énergétique nous forcent sans plus attendre à prendre des mesures concrètes et ambitieuses pour ménager les ressources naturelles et diminuer notre empreinte écologique.

Le 4 décembre 2019, le Conseil d'Etat a ainsi décidé de renforcer les objectifs climatiques cantonaux en déclarant l'urgence climatique. Concrètement, il a pour ambition de réduire de 60% (contre 40% initialement prévus) les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030 par rapport à leur niveau en 1990, et vise la neutralité carbone en 2050. Il s'agit de diviser par 3.5 la consommation d'énergie par habitant d'ici les 30 prochaines années et de multiplier par 3 la part des énergies renouvelables.

Les changements climatiques provoqués par les émissions de gaz à effet de serre dues à l'activité humaine font partie des principaux défis d'un développement durable. Précurseur en la matière, le canton de Genève avait déjà adopté en décembre 2017 Le plan climat cantonal 2 (2018-2022). Ce document définit la stratégie cantonale en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre et d'adaptation aux changements climatiques. Une refonte complète de ce document sera adoptée par le Conseil d'Etat dans le courant du 1er semestre 2021 afin d'atteindre les objectifs de neutralité climatique cités plus haut.

La biodiversité: aussi une priorité

Ménager la biodiversité est aussi une priorité dont l'importance est comparable aux enjeux du climat. Ce défi global se pose à chaque échelle. Notre territoire accueille des milieux et des paysages diversifiés permettant à Genève de disposer d’une richesse naturelle hors du commun. La Stratégie Biodiversité vise à garantir notre bien-être à long terme en conciliant le développement des activités sur notre territoire avec le maintien d’une biodiversité locale riche et apte à assurer les nombreux services fournis à la population. Pour mettre en œuvre ces actions, le Plan Biodiversité 2020-2023 adopté par le Conseil d'Etat le 3 juin 2020 constitue une feuille de route opérationnelle intégrant 117 mesures concrètes.

Un aménagement durable du territoire

Le plan directeur cantonal 2030 (PDCn 2030) se révèle un instrument essentiel pour la transition écologique de notre territoire. L'approbation de sa mise à jour le 18 janvier 2021 par la confédération confirme ainsi les orientations poursuivies par le canton en matière d'aménagement durable. Le PDCn privilégie la ville compacte, en réduisant l'emprise des projets en zone agricole et en renforçant la souveraineté alimentaire. Défendue par le Conseil d'Etat, cette vision est aujourd'hui reconnue comme la réponse pour un développement territorial préservant la biodiversité avec des projets urbains à faible empreinte carbone.

En outre, le Canton de Genève s’est doté d’un certain nombre d’outils de planification énergétique territoriale. Ainsi, le PDCn 2030 comprend un volet sur la gestion des ressources et inscrit dans ses cartes les axes énergétiques structurants. De manière plus opérationnelle, le plan directeur de l'énergie (PDE) et son plan directeur des énergies de réseau (PDER) décrivent les actions concrètes à réaliser et détaillent les objectifs de la politique énergétique pour 2030. Ceux-ci ont étés adoptés par le Conseil d'Etat le 2 décembre 2020.

Diminuer notre consommation d'énergie

De façon continue, la stratégie de transition énergétique vers une société à 2000 W menée par le DT, en partenariat avec les Services industriels de Genève (SIG), s'articule autour de trois axes. Premièrement, la maîtrise et la réduction de la demande, via l'assainissement énergétique des bâtiments et l’amélioration de l’efficacité énergétique des entreprises, des appareils et des véhicules. Ensuite, le développement des énergies renouvelables et la valorisation des ressources énergétiques indigènes, au moyen de programmes spécifiques tels que le programme GEothermies, Genilac, réseau de chauffage à distance. Enfin, la mobilisation des acteurs privés et publics.

Par ailleurs, une convention d'objectifs entre le Canton et les SIG a été adoptée en novembre 2015 dans le but notamment de clarifier le rôle des SIG dans la mise en œuvre des politiques énergétique et environnementale du canton et de préciser leurs objectifs dans l’accomplissement de leurs missions principales. Pour répondre aux objectifs de transition écologique du canton, une nouvelle version de cette convention sera prochainement adoptée pour la période 2020-2024.

 

 

 

Type de publication
Date de publication
31 août 2020