Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

1. L'essentiel en bref

En tant qu’employeur vous devez rectifier le prélèvement en fin d’exercice (ou à la date de fin d'activité) compte tenu de la rémunération globale versée et du taux d’impôt correspondant, ceci quel que soit le mode de perception en cours d’année (à l’année, au mois ou à l’heure).

Vous pouvez donc être amené à ajuster le prélèvement sur le dernier salaire, notamment en cas:

Vous pouvez également être amené à prélever l'impôt à un taux correspondant au salaire annualisé, notamment lorsque votre employé:

Le versement d'une prestation non périodique (gratifications, bonus, indemnités de départ, etc.) ne doit pas faire l’objet d’une annualisation pour la détermination du taux d’imposition.

Si le conjoint de l'employé commence ou cesse une activité, vous ne devez pas procéder à une rectification en fin d'année mais appliquer le barème B ou C en fonction de la situation du couple.

Les emplois saisonniers de courte durée dans l'agriculture sont imposés forfaitairement à raison de CHF 20.- par semaine de travail.

Avez-vous un commentaire sur cette page?