3. Orientation de l'enfant

Le processus d'orientation débute différemment, si l'enfant va déjà à l'école ou s'il doit commencer l'école obligatoire.

L'enfant a plus de quatre ans et fréquente une école

Lorsque l'enfant ou le jeune n'arrive plus à suivre en classe en raison de besoins  éducatifs particuliers, sa situation mène à un dialogue avec ses parents. Ce dialogue est initié par les parents eux-mêmes ou par les professionnels du domaine scolaire, médical ou thérapeutique, qui s'occupent  de l'enfant.

  1. Le premier objectif est d'établir des mesures de soutien intégrées ou complémentaires à l'horaire scolaire de l'enfant. Ces mesures et des aménagements particuliers sont mis en place au sein de l'établissement scolaire.
  2. Si les mesures ou les aménagements mis en place s'avèrent inadaptés aux besoins de l'élève, le professionnel qui connaît le mieux l'enfant ou le jeune adresse une demande de prestations au secrétariat à la pédagogie spécialisée (SPS), qui se traduit par une procédure d'évaluation standardisée (PES), en collaboration avec la famille et l'ensemble des professionnels concernés, auprès desquels il recueille des informations complémentaires.
  3. Cette demande est examinée selon une approche multi-regards et pluridisciplinaire. Elle peut donner lieu à de nouvelles mesures d'intégration ou à l'octroi de prestations de pédagogie spécialisée, par exemple une orientation dans l'enseignement spécialisé.
  4. Les parents ou responsables légaux sont invités à discuter du projet et de la solution recommandée.
  5. La décision prise est formellement confirmée par le secrétariat à la pédagogie spécialisée (SPS) et mise en oeuvre par l'office médico-pédagogique ou les structures subventionnées du canton.
L'enfant a moins de quatre ans

Lorsque  l'enfant n'a pas encore commencé l'école primaire et que des signes indiquent qu'il ne pourra peut-être pas intégrer l'école régulière, un dialogue s'amorce entre les parents et les professionnels en charge de l'enfant. Ces professionnels sont généralement le médecin, le thérapeute de l'enfant ou encore une autre instance active durant la période préscolaire, notamment le service éducatif itinérant (SEI).

  1. En concertation avec les parents, les professionnels adressent une demande de prestations au secrétariat à la pédagogie spécialisée (SPS). Cette demande se traduit par une procédure d'évaluation standardisée (PES) qui se base sur les besoins des enfants.
  2. Cette demande est examinée selon une approche multi-regards et pluridisciplinaire. Elle peut donner lieu à l'octroi de prestations de pédagogie spécialisée, par exemple une orientation dans l'enseignement spécialisé.
  3. Les parents ou responsables légaux sont invités à discuter du projet et de la solution proposée.
  4. Dans le cas d'une solution relevant de l'enseignement spécialisé, la décision prise est formellement confirmée par le secrétariat à la pédagogie spécialisée (SPS) et mise en oeuvre par l'office médico-pédagogique ou les structures subventionnées du canton.
L'enfant est en provenance de l'étranger ou d'un autre canton

Conformément à la loi sur l’instruction publique, tout enfant dès l’âge de 4 ans au 31 juillet de l’année scolaire en cours doit être inscrit à l’école dans les 3 jours qui suivent son arrivée sur le canton de Genève . Les enfants ou jeunes à besoins éducatifs particuliers ou handicapés, en âge de scolarité ou de formation obligatoire, sont inscrits dans l’école publique ordinaire qui correspond à leur secteur de recrutement.

Dans ce cadre, toute famille arrivant de l’étranger ou d’un autre canton suisse et faisant la démarche d’inscription de son enfant à l’école publique, doit s’adresser d’abord à l’école correspondant à son lieu de domicile pour l’école primaire ; au service d’accueil d’inscription de la DGEO pour le cycle d’orientation ou celui de la DGESII pour l’enseignement secondaire II.

 

Avez-vous un commentaire sur cette page?