Cool City

4. Projets connexes

1. Analyse climatique du canton de Genève

Avec l'urgence climatique décrétée par le Conseil d’État en 2019, l’État met en place des stratégies permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d'adapter le territoire aux changements climatiques. Dans une perspective de transition écologique, il se doit aussi d’avoir une attitude anticipatrice et proactive, afin de préserver le bien-être de la population, notamment lors des épisodes caniculaires dont l’occurrence augmentera ces prochaines années.

L’étude et les cartes climatiques s’inscrivent dans une démarche globale, avec le Plan climat cantonal en clef de voûte, pour limiter efficacement le phénomène d’îlot de chaleur urbain et préserver les espaces importants pour la ventilation et le rafraichissement des milieux bâtis.

Destinées à devenir la référence en la matière, des cartes facilitent l’identification des zones problématiques ou à préserver, en regard de leur situation ou de leur importance bioclimatique. Leur analyse permet de tirer de précieux enseignements au niveau du climat genevois actuel et futur, de différencier les portions du territoire en fonction de leur charge thermique et de leur importance bioclimatique, mais aussi d’estimer l’effet des développements urbains futurs dans le canton. Leur accès en ligne, libre et gratuit, permet à tout ingénieur, architecte, aménagiste et planificateur exerçant dans une collectivité publique ou dans le milieu privé de les utiliser. De plus, ces représentations cartographiques ont l’avantage de pouvoir être un support important pour dialoguer facilement de la question climatique avec les porteurs de projets et nourrir ainsi la réflexion pour garantir la qualité des projets au regard du besoin de préservation du confort climatique urbain.

Plus d’information

2. Constellations urbaines vertes 

Ce projet a pour but d'assurer le bien-être des habitants de Genève et l'épanouissement du végétal par des mesures urbanistiques. La finalité de ce projet, mené de septembre 2019 à fin 2021), est de favoriser un urbanisme en mesure d’assurer un environnement urbain résilient, adapté au réchauffement climatique en ville.

La recherche multidisciplinaire réuni l’HEPIA (microclimat urbain et urbanisme), la HETS (usage de la ville et santé) ainsi que la HEG (économie de l’environnement) et s’articule autour des activités suivantes :

  1. Les mesures microclimatiques (à hauteur du piéton et de l’ICU) de différentes situations et espaces urbains représentatifs, leur analyse et documentation
  2. L’étude des ressentis des séniors (seuils de santé) lors de l’augmentation de la chaleur ambiante
  3. L’usage des espaces publics
  4. Le cadre de vie urbain et la prolongation de la vie à domicile en lien avec le réchauffement de la ville

Plus d’information

3. De parc en parc

Le projet "De parc en parc" - en phase pilote - vise à lutter contre les îlots de chaleur, en proposant un changement de paradigme en période de canicule. Jusqu’à présent, on recommandait aux personnes âgées de rester à l'intérieur pendant la journée pour leur éviter de s’exposer aux fortes chaleurs – ce qui risque de les isoler socialement et de les empêcher de profiter de lieux ombragés dans les parcs publics. Ce projet propose d’adapter quelques rues durant les mois d’été (comme on change de garde-robe selon la saison), pour que les ainés aient envie d'y flâner et qu’ils puissent le faire en toute sécurité. En attendant le déploiement des plans d’arborisation et végétalisation (aux échelles municipale et cantonale), ce projet créera des micro-oasis de rafraîchissement pour les personnes âgées, dans les quartiers des Pâquis, des Grottes, des Eaux-Vives et des Acacias. Ces micro-oasis seront suffisamment attractives pour constituer des buts de sortie en soi, en plus d’être des étapes possibles pour une promenade plus longue.

Grâce à ce projet, des micro-oasis sont installées en ville durant les mois de juillet et d'août et permettent une halte fraîcheur sur le trajet entre un parc et son domicile. Construites sur un plancher en bois, dotées de bancs, de plantes et d'un couvert, ces oasis sont complétées par un système de brumisation qui se déclenche dès que la température dépasse 27°C. Accueillant toutes les personnes à la recherche d'un peu de fraîcheur, et destinés en priorité aux aîné-e-s, ces lieux accessibles en fauteuils roulants sont installés : 

  • aux Acacias,
  • aux Grottes,
  • aux Pâquis,
  • aux Eaux-Vives. 

Plus d’information

Dernière modification
22 juin 2021
Cette page vous a-t-elle aidé ?