1. L'essentiel en bref

Les exigences de qualité de l'eau potable sont définies par l'ordonnance du département fédéral de l'intérieur sur l'eau potable et l'eau des installations de baignade et de douche accessibles au public (OPBD).

L'eau potable ne doit présenter aucune altération de l'odeur, du goût et de l'aspect, tandis que le type et la concentration des microorganismes, parasites et contaminants ne doivent présenter aucun danger pour la santé.

L'eau potable est une denrée alimentaire et, à ce titre, elle est surveillée par le SCAV.

A Genève l'eau potable est produite et distribuée par les Services Industriels de Genève (SIG). Les paramètres de qualité de l'eau distribuée sont disponibles sur leur site internet.

Exception : Compte-tenu de sa situation géographique particulière, la commune genevoise de Céligny n'est pas desservie par SIG mais par le réseau d'approvisionnement en eau potable de la région nyonnaise (Services industriels nyonnais).

En cas de suspicion de contamination d'eau, ou s'il existe un doute quant à la potabilité de l'eau, il faut s'adresser au responsable de la qualité de l'eau (SIG ou le propriétaire). Si vous n'obtenez pas satisfaction ou que le problème persiste, tout particulier domicilié à Genève peut prendre contact avec le SCAV. Le formulaire ad hoc devra être rempli pour permettre une évaluation de la situation et/ou une identification du problème par nos chimistes et microbiologistes.

De la même manière, si une ou plusieurs personnes tombent malades ou présentent des symptômes d'irritations en lien direct avec la consommation de l'eau de réseau de Genève, nous vous recommandons de prendre contact avec le SCAV dans les plus brefs délais. Le formulaire ad hoc devra également être rempli pour permettre une évaluation de la situation et/ou une identification du problème.

Avez-vous un commentaire sur cette page?