Petite enfance : Des prestations pour l'intégration des familles

5. Des animations pour les familles avec enfants en âge préscolaire

"Découvrir le monde" 2018, un projet des communes genevoises impliquant le BIE

L'exposition « Découvrir le monde » a été  accueillie en 2018 par la Ville de  Carouge. Parallèlement, une dizaine de communes ont offert gratuitement près d'une centaine d'activités destinées aux plus petits. Le projet part du constat que dès leur plus jeune-âge les enfants découvrent, à leur rythme, le monde par l'exploration et le jeu. L'exposition s'interroge ainsi sur les tâches que la société est amenée à remplir pour garantir à tous les enfants des conditions favorables à leur développement.

L'exposition et les activités communales ont rencontré un grand succès, montrant l'intérêt des jeunes parents pour les activités organisées à découvrir en famille.

Plus d'infos en suivant le lien sur le site de ProEnfance

 

 

Les "Chapiteaux enchantés" 2020, un festival "petite enfance" en partenariat avec les Villes de Carouge et de Lancy

 

Cadre du projet

Ce projet a été proposé les deux dernières semaines précédant la rentrée scolaire 2020 suite au confinement sanitaire et à la fermeture des crèches, des terrains de jeux et  de tous les lieux d'accueil pour les familles avec enfants en âge préscolaire.

Au printemps 2020, la vie en communauté s'est ainsi limitée, pour les enfants et les adultes qui les gardent, à la famille jeune et proche.

Fort de ces constatations et s’appuyant sur le postulat que, cet été particulièrement, les familles seraient demandeuses d’animations organisées et d’activités extérieures respectant les règles sanitaires en vigueur, le bureau de l'intégration des étrangers a imaginé ce nouveau projet et l'a déployé en partenariat avec les Ville de Carouge et de Lancy.

Pour découvrir en images les chapiteaux enchantés.

Film chapiteaux enchantés

 

Le concept

Il  a été proposé, tous les matins de 09h00 à 11h00, du lundi au dimanche inclus, des activités de découvertes culturelles et de jeux à destination des familles avec enfants en âge préscolaire.
Un  espace vert par commune a été choisi sur lequel des tentes à  toit chinois ont été dressées, complétées par un plancher pour la délimitation des activités et la protection du matériel en cas d'intempéries.
Une grande tente a permis d'abriter un espace de relaxation avec une buvette, des lectures en plusieurs langues et des "massages parents-enfants".

Toutes les activités proposées étaient gratuites et un accueil individualisé a permis de décrire le concept à chaque famille qui participait pour la première fois aux activités.

 

Objectifs sociaux et politiques

Lorsqu'un couple ou un individu accède à la parentalité, son changement de statut est une cause de vulnérabilité. Il s'agit là d'un des plus grands changements dans le cycle de vie des citoyen.ne.s.
Les interrogations, les besoins en co-éducation et en socialisation entre pair.e.s liés à ce nouveau statut, dans notre société multiculturelle, ne trouvent souvent pas de réponses satisfaisantes notamment en termes de prestations et d'activités familiales ciblant le jeune enfant dans ses explorations.

L'un des postulats de ce projet était qu'il pourrait rendre visible cette population de nouveaux parents dans les espaces communaux et démontrer que, lorsque des activités lui sont proposées, elle est preneuse et participe activement.

Un autre enjeu était de chercher à démontrer que, quelle que soit le niveau socio-économique, lorsque les prestations viennent à la population, celle-ci les consomme lorsqu'elles sont de qualité. Nous recherchions explicitement à ce que la culture puisse remplir également pleinement sa fonction intégrative en favorisant le dialogue et les échanges.

 

Objectifs  pédagogiques

"[…]L’enjeu est d’offrir à tous les enfants des chances égales de réussite dans la vie. Les personnes qui ont confiance dans leurs propres capacités créatrices et savent en faire usage ont appris à être autonomes et innovantes, à faire preuve de sens critique et à prendre en main leur propre existence."

Heinz Altdorfer, commission suisse pour l'UNESCO introduction à la brochure "Éveil esthétique et participation culturelle"

Il s'est agi de proposer aux enfants et à leurs accompagnants de partager des activités culturelles et ludiques de qualité dans un espace serein.

Cette démarche s'inscrit dans un objectif global d'accès à la culture dont une définition concernant le jeune enfant pourrait être le fait de lui procurer des expériences sensorielles et des occasions de se confronter de façon ludique et créative à son environnement afin de l'inciter à découvrir "son" monde et à se développer.

Les enfants ont pu écouter des berceuses, découvrir des sons avec un ethno-musicien, s'initier à l'éveil musical, écouter une conteuse sur scène et interagir, écouter  et interagir autour d'un kamishibaï, s'initier à la fabrication de marionnettes et préparer un petit spectacle pour leurs parents, participer à des explorations en psychomotricité, explorer de nouvelles matières et de nouveaux jeux avec des éducatrices de l'enfance, écouter des histoires lues en français et en d'autres langues et se faire masser avec leurs parents pour un moment détente, colorier l'affiche  proposée par Albertine Zullo. Une buvette gratuite a complété l'offre.

Ces activités ont été choisies afin de proposer aux enfants une grande diversité de stimulations et d'offrir aux parents un aussi large panel de champs à explorer avec leur.s enfant.s.

  • Une large place a été faite aux activités liées au langage, l'un des éléments clés du développement de l'enfant.
  • L'exploration du mouvement a aussi été mise à l'honneur.
  • L'éveil musical était bien présent.
  • Les parents ont également pu observer leur enfant explorer des matières et s'investir dans la découverte de nouveaux objets ou encore expérimenter le transvasage grâce au matériel stimulant mis à disposition.

 

Environnements choisis et public cible

Le choix des deux communes, en concertation avec le BIE s'est porté sur deux approches différentes :

  • A Carouge, un quartier particulièrement peu mixte (les Auréas) a été investi. Les tentes ont été plantées au milieu des immeubles permettant aux familles d'accéder aux animations facilement. La mixité étant assurée par une bonne desserte en transports publics.

Le public a été au rendez-vous et certaines familles sont devenues des habituées mettant en évidence le postulat que lorsque la culture est disponible et explicitement destinée à ce public, il se sent autorisé à la consommer et en profite pleinement.

Cette médiation culturelle de proximité a prouvé que le seuil d'accès à la culture peut être abaissé par des actions adéquates.

  • A Lancy, le parc investi (Navazza-Oltamare) se trouvait au centre d'une commune géographiquement scindée en deux et nécessitait un déplacement pour s'y rendre.
    Une population plus mélangée a fréquenté les "Chapiteaux enchantés". De nombreuses familles sont revenues plusieurs fois.

 

La moyenne des familles présentes à Carouge s'est situées aux alentours de 50 par jour. A Lancy,  pratiquement le double de familles était présent.
Pour information, La population lancéenne compte environ 1/3 d'habitants de plus que  la population carougeoise et certaines familles ont suivi le projet de Carouge à Lancy.

Avec entre 6 et 8 activités quotidiennes proposées, les stands se sont toujours remplis à leur pleine capacité en cours de matinée. Les mercredis ont été particulièrement fréquentés également d'ailleurs par la famille élargie, les grands-parents, oncles, tantes, parrains et marraines.

 

Constats

  • Les postulats de départ du BIE en termes de fréquentation du public se sont avérés et ont même dépassé les pronostics émis.
  • Le format 7 jours sur 7 s'est révélé très demandant en terme de ressources. Un format 5 jours sur 7 serait plus adéquat et suffisant en termes de proposition à l'échelle locale.
  •  L'atmosphère sereine dégagée par ce festival a été relevée par tous ainsi que l'absence de pleurs et de cris.
  • Les visages des enfants ont reflété leur émerveillement, leur plaisir et leur concentration.
  • Lorsque les prestations sont de qualité, elles fascinent et émeuvent également les adultes.
  • Les enfants plus âgés ont pu être inclus sans souci et eux aussi ont participé avec plaisir, calme et intérêt aux activités proposées.
  • Les retours des parents ont été unanimement positifs.
  • Aux Auréas, certains nous ont offert des mirabelles, du café. A la fin de la semaine, nous étions intégrés à la vie du quartier.
  • Les concierges des Auréas ont relevé que le quartier était apaisé par la présence de ce festival.
  • Les élus et les professionnels visiteurs ont tous exprimé leur enthousiasme.
  • Les prestataires se réjouissent de l'édition prochaine.

 

Perspectives pour 2021

Plusieurs communes ont exprimé leur intérêt à accueillir les "Chapiteaux enchantés" durant l'été 2021. La limitation va venir du financement possible et de la disponibilité des prestataires pour lesquels il s'agit très souvent de la pause estivale.


Pour accéder aux flyers de Carouge et de Lancy.

Pour découvrir en images les chapiteaux enchantés cliquez ici.

 

 

 

Dernière modification
29 septembre 2020
Vos questions ou remarques nous aideront à améliorer le site.