Une attention particulière à votre qualité de vie

picto_equilibre
Notre engagement: un environnement propice à votre bien-être au travail.

L'office du personnel a mis en place une approche pluridisciplinaire afin de protéger et promouvoir aussi bien la santé physique et psychique des individus que le bon fonctionnement de l'organisation : cadre de travail sain, management de qualité, gestion des dysfonctionnements et résolution des conflits.

Plusieurs instances existent pour garantir la santé, la sécurité et la qualité de vie au travail. Vous les trouverez présentées ci-dessous et via ce document:

Par ailleurs, divers outils sont à votre disposition pour prendre soin du climat de travail:

Gestion de la santé en entreprise

Qualité de vie au travail et gestion des absences

La délivrance de prestations de qualité n'est possible que si la santé et la qualité de vie au travail du personnel sont garanties.

Document: flyer électronique: "Santé et qualité de vie au travail"

L'Etat de Genève a mis en place une approche pluridisciplinaire afin de protéger et promouvoir aussi bien la santé physique et psychique des individus que la "santé" de l'organisation (leadership approprié,  structures fonctionnelles, gestion efficace des tensions, conflits et autres dysfonctionnements).

Document : "Optimisation des prestations / Qualité de Vie au Travail - 3P"

Le regard que l'institution porte sur l'absence pour raison de santé est issue d'une réflexion paritaire (employeur - représentants du personnel). La vision partagée est qu'il faut prévenir, analyser et gérer l'absence aussi bien sur le plan individuel que collectif. Les grands principes qui prévalent dans l'un ou l'autre cas sont les suivants :

  • Le lien entre la personne en absence et son milieu de travail doit être maintenu
  • L'absence doit être analysée tant sur le plan individuel que collectif et les facteurs professionnels susceptibles de favoriser l'absence ou la souffrance au travail doivent être évalués
  • Tout doit être mis en place pour réduire autant que faire se peut la durée de l'absence  que cela soit par l'institution ou par la personne en absence
  • Le retour au travail doit être accompagné (réinsertion professionnelle)
  • Les droits de la personne en absence doivent être protégés

En résumé :

Document : "Enjeux (souffrances, coûts, prestations…)"

La Commission de santé et sécurité au travail (COOST)

La Commission de santé et de sécurité au travail ou COSST est une instance interdépartementale. Elle comprend des représentants de chaque département et des services spécialisés, ainsi que des représentants du personnel. Elle a pour mission :

  • d'assister le Conseil d'Etat dans la définition et la mise en œuvre d'une politique coordonnée de prévention des risques professionnels dans l'administration publique;
  • d'évaluer les résultats de cette politique
  • de donner des avis et de formuler des propositions sur toutes les questions relatives à sa mise en oeuvre

La COOST a élaboré un manuel dans lequel sont décrites les modalités générales de mise en oeuvre de la politique prévention des risques professionnels dans l'administration cantonale.

Document : "Manuel de la sécurité et de la protection de la santé au travail"

Service de santé du personnel de l'Etat (SPE)

Missions du SPE

Le SPE est l'un des éléments du dispositif général de protection de la santé et de la sécurité mis en place au profit des membres du personnel de l'administration cantonale. Il porte un regard d'expert sur l'adéquation entre la santé des personnes, leur activité professionnelle et leur environnement de travail. Il a le devoir d'informer l'institution de toute situation préjudiciable aux personnes et à l'image de l'Etat. Son rôle est essentiellement préventif et il n'assure pas de suivi thérapeutique ni de soutien psycho-social. Il est rattaché à l'Office du personnel de l'Etat.

Le SPE est un service pluridisciplinaire spécialisé en matière de médecine du travail. Son équipe est composée de:

  • médecins du travail
  • infirmières de santé au travail
  • une psychologue
  • un hygiéniste du travail
  • secrétaires
  • experts consultants externes

Le SPE est soumis au secret médical.

Contact: tél. 022 388 11 40 (lun-ven de 9h00 à 12h00) – evaluations.medicales-sspe@etat.ge.ch

Actions du SPE

1) Prévention primaire: identifier, éviter.

  • Identification des dangers pour la sécurité, la santé et l'intégrité personnelle des collaborateurs; dans ses domaines de compétence, le SPE peut émettre des recommandations et, si nécessaire, des exigences formelles au sujet des problèmes identifiés;
  • Prise en charge de problématiques particulières relevant de la médecine du travail (amiante, expositions à des substances nocives, allergies, protection de la maternité…);
  • Visites médicales d'embauche pour les métiers de la sécurité (Police, ASP3, gardien de prison);
  • Visites médicales périodiques pour des employé-e-s soumis à des risques particuliers (plongeurs, pompiers, détenteurs de permis poids lourds, gardes faune, forestiers, personnel de voirie, employés de laboratoires…);
  • Vaccinations et sérologies en lien avec les risques professionnels;
  • Participation à la formation, à l'information et à la sensibilisation de personnes exposées à des risques particuliers ou concernant la promotion de la santé en général.

2) Prévention secondaire: détecter, dépister.

  • Analyse des conditions de travail;
  • Orientation des personnes qui sollicitent individuellement un soutien;
  • Enquêtes d'entourage en cas d'exposition à la rougeole, la tuberculose, la varicelle, etc.;
  • Suivi des personnes au bénéfice d'une convention alcool;
  • Care-Team: équipe de soutien psychosocial d'urgence de l'Etat. Tout-e collaborateur-trice exposé-e à un événement critique potentiellement traumatisant peut y faire appel en composant le 022 388 11 10. 

3) Prévention tertiaire: soutenir, réadapter.

  • Accompagnement pour une reprise de travail
  • Identification des causes d'absence en lien avec les conditions de travail
  • Adaptation du poste (ergonomie)
  • Adaptation des tâches

Gestion des absences

A la demande des ressources humaines, les médecins du travail du SPE, avec l'aide des infirmières de santé au travail ou de la psychologue, examinent l'absence sous l'angle des conditions de travail, du placement judicieux du travailleur et du maintien ultérieur de sa santé dans l'optique d'une reprise aussi précoce que possible.

Le SPE communique aux ressources humaines ses conclusions pratiques. Il ne donne pas un diagnostic mais un pronostic quant à la reprise du travail, ainsi que des indications sur l'aptitude au poste et les éventuelles adaptations à effectuer pour une réinsertion durable

Outre l'avis d'aptitude, le SPE transmet, avec l'accord du collaborateur concerné, les informations utiles permettant d'identifier et de mieux comprendre les causes d'absences liées aux conditions et au milieu de travail; il alerte l’employeur lorsqu'il identifie des situations d'envergure collective.

La médecine-conseil

Un médecin-conseil externe est sollicité sur demande de l'employeur, dans les situations suivantes:

  • doute sur le bien-fondé de l'incapacité de travail
  • évaluation de la pertinence du suivi médical

NB: La FMH ne permet pas à un médecin du travail de contester une incapacité de travail.

Le service de l'air, du bruit et des rayonnements non ionisants (SABRA)

Le service de l'air, du bruit et des rayonnements non ionisants (SABRA) est un des partenaires du système de santé et sécurité mis en place au sein de l'administration au bénéfice de son personnel. Il a parmi ses missions celle du contrôle des risques pour la santé et l'environnement liés à la présence et à la manipulation de substances toxiques dans l'espace bâti.

Le Groupe de confiance (GdC)

Le groupe de confiance ou GdC est une structure indépendante au sein de l'Etat de Genève chargée d'aide à la gestion des conflits relationnels au travail ainsi que du traitement des situations pouvant constituer une atteinte à la personnalité voire du harcèlement psychologique (mobbing) ou du harcèlement sexuel au travail.

Care-Team

La "Care-Team" est l'équipe de soutien psychosocial d'urgence de l'Etat.

En activité depuis le 1er février 2018, elle est intervenue dans plusieurs situations avec succès.

Tout-e collaborateur-trice exposé-e à un événement critique potentiellement traumatisant peut y faire appel en composant le 022 388 11 10.

La Care-Team intervient ponctuellement, immédiatement ou dans les jours qui suivent. Elle se rend sur le lieu de l'événement ou tout autre lieu permettant un cadre sécurisé.

Son intervention vise à  aider les personnes impliquées à mobiliser leurs ressources pour leur permettre de reprendre ensuite le cours de leur vie. Il s'agit d'éviter l'installation de troubles durables  tels que le stress post-traumatique.

Cellule retour au travail (CRT)

 

Présentation

Rattachée à l'OPE, la cellule de retour au travail ou CRT est une cellule spécialisée qui prend en charge les situations personnelles lorsque qu'un retour à la place de travail d'origine après une absence pour raison de santé s'avère impossible. Cette cellule :

  • a une expertise reconnue dans le domaine de la réinsertion professionnelle tant en termes d'outils que de pratiques
  • suit les situations individuelles complexes des personnes qui ne peuvent pas retourner sur leur poste pour des raisons de santé
  • accompagne les responsables RH qui le souhaitent dans la mise en œuvre de l'évolution professionnelle départementale en les appuyant dans leur utilisation de tests (MPA et autres) et d'outils de suivi de stages ...
  • accompagne le service de formation de l'Etat ou SFE dans la déclinaison des cours catalogue liés à l'évolution professionnelle
  • conseille, à leur demande, les responsables RH des départements et le service de santé du personnel de l'Etat ou SPE dans le suivi de situations individuelles

Processus

Suite au constat posé par le service de santé du personnel de l'Etat, l'impossibilité du retour sur le poste est formalisée avec l'ensemble des acteurs concernés (collaborateur/trice en retour d'absence pour des raisons de santé, accompagné-e ou non d'une personne de son choix, le service de santé, les RH, la hiérarchie et la CRT).

Le dossier est alors transmis pour une prise en charge par la cellule RT avec l'avis médical du service de santé du personnel de l'Etat ou SPE.

La responsable de la cellule, conseillère en réinsertion professionnelle et psychologue du travail, effectue un travail de réinsertion avec la personne concernée pour mettre en exergue ses compétences et son employabilité. Cela va permettre d'organiser un (des) stage(s) dont les objectifs sont clairement définis dans une convention et suivi par le/la conseiller/ère. Ce(s) stage(s) ont pour objectif d'aboutir à un emploi fixe avec transfert d'une partie du poste d'origine.

Principes de fonctionnement

• La confidentialité

Le/la conseiller-ère ainsi que toute personne ayant un regard sur les situations sont tenus à la plus stricte confidentialité. 

• L'impartialité

Le/la conseiller-ère s'engage à ne pas prendre parti dans les situations évoquées et à faire abstraction de toute opinion subjective, de ses goûts et de ses relations avec des tiers.

• Le respect

Le/la conseiller-ère s'abstient de toute forme de discrimination (ethnique, sexe, âge, convictions) et n'émet pas de jugement sur la personne.

L'intervision

Le/la conseiller-ère est ouvert à un travail sur la manière de gérer les situations et les pratiques utilisées et accueille avec respect les critiques personnelles et professionnelles.

• Le consentement

Le/la conseiller-ère doit veiller à ce que le consentement des personnes soit libre et éclairé.

Document : Mode opératoire CRT

 

Partagez cette page