Communaux d'Ambilly - quartier Belle-Terre

Le grand projet des Communaux d’Ambilly - devenu le quartier Belle-Terre - sur la commune de Thônex prévoit environ 2400 nouveaux logements à l'horizon 2030.

Les estimations de logements et d'emplois sont à l'horizon 2030 et peuvent être adaptées dans le cadre du processus de planification et de concertation.

Ce projet consiste à urbaniser un secteur d’environ 36 hectares, il offre une des rares opportunités foncières d’importance en première couronne sur la rive gauche de l’agglomération. Le contexte est très favorable à l’urbanisation de ce secteur, notamment en raison de la proximité des deux gares du Léman Express de Chêne-Bourg et d’Annemasse, qui mettront le secteur en connexion avec l’ensemble de l’agglomération et de la région.

Plusieurs étapes

La première étape des Communaux d'Ambilly a fait l'objet d'un plan localisé de quartier (PLQ) adopté en 2011 et d'autorisations de construire déposées fin 2015. Elle a permis la réalisation d'environ 670 logements ainsi que des commerces et services de proximité, un groupe scolaire avec des salles polyvalentes et des salles de sport, de vastes espaces publics, le tout organisé autour d'un mail central arboré agrémenté de 180 arbres à hautes tiges (tilleuls, érables, sophoras et ormes). 

Les accès au site sont assurés par deux nouvelles routes :

  • un maillon routier cantonal, appelé Chaussée des Cornouillers, entre le carrefour de Bel-Air et la route de Jussy ;
  • un mail central communal, appelé Allée Belle-Terre, traversant le quartier pour rejoindre la route de Mon-Idée.

Une deuxième étape est actuellement à l'étude avec l'élaboration d'un nouveau PLQ et permettra de poursuivre le développement du quartier avec la construction de 1’000 logements supplémentaires et la mise à disposition de nouveaux services, à l’horizon 2028.

La troisième étape permettra la construction d’environ 1’000 logements supplémentaires, à l’horizon 2030.

Ces développements seront accompagnés d’une augmentation de l’offre en transports publics avec une ligne BHNS (bus à haut niveau de service) ainsi qu’une extension des infrastructures scolaires (actuellement à l’étude).  

Un processus participatif

Le processus de travail choisi par l’ensemble des acteurs se veut exemplaire en réponse aux enjeux du bien vivre ensemble et du développement durable. Dans cette optique et afin d’enrichir les réflexions, un processus participatif est en préparation pour les étapes 2 ou 3 du projet, afin de permettre aux habitants, habitantes, usagères et usagers actuels et futurs du quartier d’apporter leurs expériences et connaissances tout au long du développement du projet.

Une démarche environnementale forte

Pour favoriser la biodiversité, 50% des surfaces du quartier sont dédiées à la nature avec la plantation de plus de 450 nouveaux arbres et la création d'une forêt participative.

Grâce à la géothermie et aux panneaux solaires le quartier est alimenté à 90% par des énergies renouvelables. Des noues, des toitures végétalisées et d'importantes surfaces perméables optimisent le cycle de l'eau. 95% des matériaux excavés ont été réutilisés sur place, évitant ainsi de nombreux déplacement en décharge.

    Des cours champêtres et promenades plantées, alterneront avec des espaces urbanisés, assurant des continuités paysagères qui relieront le quartier à la Seymaz et à la lisière de la forêt de Belle-Idée.

    Prochaines étapes

    • 2024 : avancement des procédures des PLQ des pièces A1 et A3 (2e étape)
    • 2024 : avancement des études concernant les pièces A4 et A5 (3e étape)

    Etapes précédentes

     Contact

    Pour toute information complémentaire
    Céline  Bourgeois
    Cheffe de projet
    Tél: +41 22 546 73 12
    E-mail: celine.bourgeois@etat.ge.ch