Agriculture durable
Mis en valeur par des exploitants genevois, parfois français ou vaudois, le paysage agricole du canton est caractérisé par une grande diversité d'activités. Il offre ainsi des paysages attrayants et variés.

Avec ses spécificités territoriales - un terroir riche, aux multiples facettes et bénéficiant d’un climat favorable - Genève est comme la moyenne suisse, un canton résolument agricole dont plus du tiers de la surface est dévolu à la production alimentaire. Genève, ville-centre, se caractérise par une agriculture dite périurbaine, avec une relation étroite entre la ville et la campagne.

L’agriculture genevoise se développe grâce à de multiples activités placées souvent en mains familiales. Si le secteur primaire est doté d’un faible pourcentage d’emploi, la production agricole constitue pourtant un maillon essentiel au développement économique et durable de la région. Pionnier en matière d'aménagement du territoire, Genève a su prendre très tôt des mesures conservatoires afin de préserver ses terres agricoles et ses milieux naturels qui forment la ceinture verte du canton et un espace unique de détente et de loisirs pour l'ensemble de la population.

Par ailleurs, Genève entretient depuis une longue tradition agricole transfrontalière avec sa zone franche, qui constitue également une des caractéristiques de l’économie agricole genevoise.

L'agriculture genevoise en chiffres c'est :

  • 36 % du territoire genevois est en surfaces agricoles utiles (SAU) soit un total de
  • 10'050 hectares
  • 389 exploitations agricoles
  • 1636 emplois

Malgré sa taille modeste, le canton de Genève se distingue par la diversité et la typicité de sa production locale. L'agriculture genevoise est avant tout axée sur les grandes cultures, le maraîchage et la viticulture.

Les surfaces agricoles utilisées pour les principaux types de culture sont :

  • 56 % aux grandes cultures (céréales, colza, tournesol, etc..)
  • 24 % aux surfaces herbagères
  • 12.5 % à la viticulture, Genève se place ainsi au rang de 3ème canton viticole de Suisse
  • 2.1 % au maraîchage