Variole du singe

3. Pratiques à risque

Le risque pour la population qui n'a pas de pratiques à risque reste bas. Néanmoins, les autorités sanitaires doivent être attentives et vigilantes face à une situation nouvelle et extraordinaire, où le nombre de cas augmente et où les contaminations se produisent hors des zones endémiques et sans lien avec un retour de voyage.

Les personnes les plus à risque d'être contaminées sont les personnes qui ont des pratiques à risque, et donc des contacts étroits avec une personne contagieuse, par exemple :

  • Activité sexuelle importante avec des partenaires nouveaux et/ou différents et/ou anonymes
  • Contact peau à peau, ou peau à liquides corporels, ou avec les vêtements, les draps, les linges d'une personne contagieuse
  • Contact étroit du personnel de santé sans équipement de protection approprié avec une personne infectée
  • Vie en commun (sous le même toit) avec une personne infectée.
Dernière mise à jour
29 juillet 2022

Cette page vous a-t-elle aidé ?