Qualité de l'eau potable

4. Recommandations pour les installations sanitaires d'eau

Mesures préventives pour réduire les risques potentiels lors d'une remise en service des installations sanitaires d'eau potable et de douche

La stagnation de l'eau dans le réseau sanitaire (conduites et canalisations d'eau, tuyaux et autres équipements de plomberie, robinets et pommeaux de douches, etc.) peut diminuer la qualité de l’eau potable et causer des risques pour la santé des personnes qui l'utilisent et la boivent. En effet, les eaux stagnantes favorisent la formation de biofilms ainsi que la multiplication des bactéries (ex : Légionelles) et autres microorganismes pouvant provoquer l'apparition de maladies transmissibles par l'eau.

Il faut être particulièrement vigilant à la sécurité et à l'état sanitaire des installations tant pour les équipements d'eau potable (eau froide), que pour ceux d'eau chaude notamment destinés aux douches. C'est pourquoi, avant leur mise en service ou après un arrêt de leur utilisation pendant plusieurs semaines (ex : vacances, périodes estivales, cessation d'ativités, etc.), il est important d'appliquer systématiqment les mesures préventives décrites ci-après.

Pour l'eau potable (eau froide) :
  • Purger l'ensemble du réseau d'eau froide en laissant couler l’eau de tous les robinets, et ce, au moins jusqu’à l’obtention d’une température constante (durée nécessaire : entre 3 et 5 minutes en fonction de la taille du réseau). Il est important d’ouvrir simultanément plusieurs robinets pour assurer un courant suffisamment fort dans les conduites de distribution.
Pour l'eau chaude (eaux de douche) :
  • Purger l'ensemble du réseau d'eau chaude en laissant couler l’eau de tous les pommeaux de douche et robinets de baignoire, et ce, au moins jusqu’à l’obtention d’une température constante (durée nécessaire : entre 3 et 5 minutes en fonction de la taille du réseau). Il est important d’ouvrir simultanément plusieurs sorties de douche ou de baignoire pour assurer un courant suffisamment fort dans les conduites de distribution.
  • Régler la température à la sortie du chauffe-eau à un minimum constant de 60 °C.
  • Vérifier que la température du retour de la conduite de bouclage atteint bien 55 °C.
  • Procéder à une désinfection par choc thermique du chauffe-eau.
  • Détartrer et rincer l'ensemble des pommeaux de douches de vos installations.
  • Dans le cadre d'installations non-privées et ouvertes au public, consigner par écrit la réalisation de ces mesures en précisant les éléments associés correspondants (ex : date et heure de début de la purge du réseau, durée de la purge effectuée - valeur de la température réglée en sortie du chauffe-eau, date de ce réglage - température, durée et date du choc thermique appliqué - etc.).

 

Cas spécifique des établissements de santé : lutte contre les Légionnelles

Les Légionelles sont des bactéries naturellement présentes dans presque tous les milieux aqueux et humides. Elles prolifèrent particulièrement bien dans les systèmes dans lesquels une eau, dont la température comprise entre 25 et 45 °C, stagne ou n'est pas très régulièrement renouvelée.

L'infection se produit par inhalation de goutelettes d'eau (aérosols) contaminées avec un certain type de Légionelles (Legionella pneumophila).

La maladie associée est appelée la légionnellose ou maladie du légionnaire. Il s'agit d'une infection sévère des poumons soumise à déclaration obligatoire auprès du Service du médecin cantonal.

La transmission des Légionelles ne se fait pas en buvant de l'eau et elle est extrêmement rare de personne à personne. 

Principales sources de contamination
  • Réseaux sanitaires d'eau chaude
  • Bains à remous (ex : jacuzzi)
  • Installations de traitement de l'air (ex : tours aéroréfrigérantes, climatisations)
  • Humidificateurs
  • Fontaines décoratives
  • etc.
Mesures préventives
  • Effectuer une analyse de risque
  • Faire réaliser des analyses microbiologiques d'autocontrôle et assurer leurs suivis
  • Régler la température minimale de l'eau chaude en sortie du réservoir à 60 °C
  • Assurer une température minimale de l'eau chaude dans le retour de circulation à 55 °C
  • Entretenir régulièrement les installations sanitaires d'eau chaude
  • Supprimer les bras morts du réseau
Devoirs et responsabilités des étabissements de santé lors de la mise en évidence de Légionnelles
Mesures correctives
  • Démonter les accessoires à robinetterie et pommeaux de douche, les nettoyer et les détartrer
  • Utiliser des filtres terminaux
  • Vérifier et régler la température à la sortie du chauffe-eau à un minimum constant de 60 °C. La température du retour de la conduite de bouclage doit atteindre 55 °C
  • Procéder à une désinfection par choc thermique, si besoin avec l'aide d'un spécialiste
  • Effectuer un assainissement du système complet, y compris le chauffe-eau
  • Effectuer une évaluation sanitaire des installations d'approvisionnement d'eau et des conditions actuelles d'exploitation avec l'aide d'un spécialiste
Dernière modification
22 mai 2020
Vos questions ou remarques nous aideront à améliorer le site.