Genève (Petit-Saconnex) - Bourgogne

Le projet de Bourgogne prévoit environ 480 logements, près de 5200 m2 destinés à des activités diverses, ainsi qu'un nouveau parc public pour le Petit-Saconnex.

Le périmètre du projet de plan localisé de quartier (PLQ) est délimité au nord par l’avenue Soret, à l’est par la rue du Dauphiné, au sud par la rue de Bourgogne et à l’ouest par la route des Franchises. Le futur quartier aura la forme d’un îlot discontinu et ouvert: les immeubles seront implantés en périphérie afin de libérer un large espace au centre dédié à un parc pour toutes et tous, que l'on pourra rejoindre par des chemins piétons. 

Ce projet relève de la compétence de la Ville de Genève.

Les parcs autour du projet Bourgogne (source : Service d’urbanisme, Ville de Genève)
Les parcs autour du projet Bourgogne (source : Service d’urbanisme, Ville de Genève)

Patrimoine

Développé dans les années 1930, l'actuel quartier de Bourgogne ne présente qu'un certain intérêt architectural selon l’inventaire fédéral des sites construits d’importance nationale à protéger en Suisse (ISOS en cours de validation). Il n'y a par ailleurs pas de bâtiments nécessitant une mesure de conservation du patrimoine. 

Résultats du recensement du patrimoine architectural
Résultats du recensement du patrimoine architectural

Légende résultats du recensement du patrimoine architectural

 

 

 

 

Végétation et biodiversité

Le PLQ de Bourgogne prévoit de maintenir le caractère vert et arboré du site, en se basant sur les jardins existants et en conservant la végétation, dont les arbres majeurs tels que le cèdre, le chêne ou le tilleul. L'aménagement d'habitats pour la petite faune, et l'interdiction de clôturer les espaces ouverts, permettront de conserver et préserver la biodiversité du quartier. 

Préservation et renforcement de la végétation du PLQ Bourgogne (source : Service d’urbanisme, Ville de Genève)
Préservation et renforcement de la végétation du PLQ Bourgogne (source : Service d’urbanisme, Ville de Genève)

Le choix d’implanter les constructions sur les bords du périmètre, le long de la rue de Bourgogne et de l’avenue Soret, permettra de libérer au centre près de la moitié du périmètre en pleine terre et d'y implanter un parc composé d'une mosaïque de jardins, avec une vue dégagée, notamment sur le Jura, permettant ainsi de conserver et mettre en valeur l'identité actuelle du site. Cet espace public majeur jouera également un rôle important dans le maintien du cycle naturel de l’eau. 

Plan initial avec en blanc l'emprise des villas et des dessertes (source : Service d’urbanisme, Ville de Genève)
Plan initial avec en blanc l'emprise des villas et des dessertes (source : Service d’urbanisme, Ville de Genève)
Plan futur avec en blanc l'emprise du PLQ (source : Service d’urbanisme, Ville de Genève)
Plan futur avec en blanc l'emprise du PLQ (source : Service d’urbanisme, Ville de Genève)

En février 2021, le projet du futur quartier de Bourgogne a été présenté à la Plateforme nature et paysage Genève (PNPGE), regroupant plusieurs organisations actives au niveau cantonal dans les domaines de la protections de la nature et du paysage. Cette dernière l'a approuvé sous réserve de :

  • conserver tous les arbres et buissons indigènes; 
  • créer et différencier clairement les endroits où la faune pourra être au calme et ceux dédiés à la détente; 
  • augmenter le nombre d’arbres majeurs;
  • planter environ 80% de végétation indigène; 
  • aménager plusieurs habitats de types différents pour la faune avec un éclairage compatible. 

Ces différentes mesures ont été par la suite intégrées au PLQ.

Mobilité

Les places de stationnement pour les habitantes et habitants du futur quartier de Bourgogne se situeront en souterrain. Le projet ne prévoit pas de places de parking supplémentaires, que ce soit pour les visiteurs, les employés ou les clients des futurs commerces, car le quartier est largement desservi par les transports publics et accessible en mobilité douce. En 2025, la mise en place du bus à haut niveau de service sur la rue de Lyon, en direction de Vernier et Meyrin, permettra d'améliorer encore l'accessibilité au quartier.

Densification et gabarits

Depuis 2016, le périmètre du PLQ de Bourgogne se trouve en zone de développement 3, destinée aux constructions affectées à l'habitation, au commerce et aux activités du secteur tertiaire. Selon la loi, sa transformation urbaine doit respecter une densité intermédiaire conforme à sa localisation proche du centre-ville.

Largement inférieur au maximum autorisé en zone de développement 3 (9 étages), le gabarit des constructions du PLQ Bourgogne équivaut à 6 étages. Les quinze immeubles, qui représentent près de 480 nouveaux logements, s'intégreront ainsi dans le paysage, les immeubles avoisinants comportant entre 4 et 6 étages. Facilement accessibles, les rez-de-chaussée situés sur le rue de Bourgogne seront destinés à des activités diverses pour animer et favoriser la vie de quartier.

Les bâtiments utiliseront moins du tiers de la surface terrain. L'espace dégagé permettra de créer un parc public bien ensoleillé, offrant un nouveau poumon vert à la faune, ainsi qu'aux habitantes et habitants du Petit-Saconnex. 

Maquette avec les volumes du projet et les immeubles voisins (source : Service d’urbanisme, Ville de Genève)
Maquette avec les volumes du projet et les immeubles voisins (source : Service d’urbanisme, Ville de Genève)

Séances publiques

Des séances d’information publique organisée par la Ville de Genève ont régulièrement eu lieu durant l'élaboration du projet depuis 2015 (voir détails à la rubrique Etapes précédentes ci-dessous).

On compte à ce jour un total de plus de trente séances bilatérales entre les propriétaires et/ou promoteurs, les associations d'habitants et le service d’urbanisme de la Ville de Genève.

Prochaines étapes

Votation populaire en Ville de Genève sur le projet de plan localisé de quartier (PLQ N°30'049) - date fixée ultérieurement

Plan d'aménagement du PLQ Bourgogne (version enquête publique - nov. 2021)

Etapes précédentes

  • Aboutissement en mai 2022 du référendum communal lancé contre la délibération du Conseil municipal du 30 mars (arrêté du Conseil d'Etat publié dans la FAO du 17 juin 2022)
  • Préavis favorable du Conseil municipal de la Ville de Genève sur le PLQ en mars 2022.
  • Enquête publique du PLQ en novembre 2021, douze observations ont été reçues, auxquelles la Ville de Genève a répondu.
  • Une sixième séance publique en présentiel est organisée par la Ville de Genève à la demande des propriétaires en juin 2021, car les précédentes réunions ont eu lieu en visioconférence pour cause de pandémie.  Les dernières adaptations du projet, ainsi qu'un historique avec les étapes précédentes, sont présentés. La Ville rappelle son intention d'assurer un développement maîtrisé du site avec le concept d'un îlot ouvert avec une grand parc/jardin public au centre.
  • Présentation du projet finalisé suite à la dernière enquête technique par la Ville de Genève lors de 4 visio-conférences (circonstances sanitaires) avec les différents propriétaires fin mars 2021. Les thématiques abordées sont le parc-jardin, le bâti et la stratégie pour assurer une transformation progressive et maîtrisée du site.
  • Approbation sous réserve du projet par la Plateforme nature et paysage Genève en février 2021.
  • Préavis favorable de la commission d’urbanisme en novembre 2020, avec recommandations.
  • Huit séances principalement avec des propriétaires de janvier à mai 2019 qui portent sur l'indice d'utilisation du sol (IUS) et la localisation des droits à bâtir.
  • Cinquième séance publique fin février 2019 : présentation de l’aménagement du parc, la qualité des espaces verts. La construction de chaque «jardin» est présentée comme un processus compatible avec une transformation lente du site fondé sur un principe de préservation et de mise en valeur de l’existant pour constituer, à terme, un parc composé d’une mosaïque de jardins.
  • Sept séances bilatérales de la Ville de Genève avec des propriétaires et des promoteurs en 2018 portant principalement sur la répartition et la localisation des droits à bâtir.
  • Quatrième séance publique fin janvier 2018 : l’état d’avancement du plan présenté en maquette et des éléments détaillés: le principe des aires d’implantation, le caractère et le statut foncier du jardin, les cheminements, les principes d’accès et la préservation de la végétation existante. 
  • Cinq séances bilatérales de la Ville de Genève avec des propriétaires et des promoteurs en 2017 portant principalement sur la répartition et la localisation des droits à bâtir. 
  • Une pétition de l’association des habitants du quartier de Bourgogne (P-368) est lancée en avril 2017. Suite à l’audition des pétitionnaires en mai 2017, le classement de la pétition est voté par la commission. 
  • Troisième séance publique fin janvier 2017 : présentation de la nouvelle orientation morphologique et des principes de la mise en place d’une « mécanique » qui règlent une transformation maitrisée du site, tout en tenant compte de ses contraintes foncières selon le principe une maison, un jardin, un chemin.
  • Elaboration du projet de PLQ entre 2016 et 2017, premières esquisses réinterrogées suite à l’étude détaillée de sa faisabilité opérationnelle (les regroupements fonciers ont été discutés lors de 11 séances bilatérales avec les propriétaires et des promoteurs). 
  • Adoption de la modification des limites de zones (MZ N° 29869) Rue de Bourgogne, route des Franchises et avenue Soret, création d'une zone de développement 3, en novembre 2016 par le Grand Conseil.
  • Septembre 2016, deuxième séance d’information publique, présentation d’esquisses et d’études volumétriques.
  • Septembre 2015, première séance d’information publique, présentation d’esquisses et d’études volumétriques.
  • Juillet 2013, études pour divers scénarios en vue de l’élaboration d’un PLQ.

Information complémentaire

Pour toute question liée au logement (acquisition en zone de développement, logement subventionné, coopératives d'habitation, …), consultez les pages Construire et se loger.
Pour toute question liée au projet : Mme Myriam Piguet, architecte-urbaniste

Adresse
OU - Région Lac-Nord
Rue David-Dufour 5
1205 Genève