Les Vernets – La vie au bord de l'Arve: les partenaires du projet détaillent les qualités du premier "Site 2000 watts" genevois

Le nouveau quartier des Vernets ayant récemment obtenu les autorisations de construire, une dizaine de partenaires publics, institutionnels et privés du projet ont aujourd'hui présenté plus en détail les éléments qui assureront les qualités exceptionnelles de ce premier quartier d'habitation à obtenir le label "Site 2000 watts" du canton.

Depuis les premières études, puis le premier concours international d’urbanisme, qui a conduit à l'adoption du plan localisé de quartier, un impressionnant travail a en effet été effectué en collaboration entre la direction PAV, l'office des autorisations de construire, la Ville de Genève et l'équipe ENSEMBLE.

Le programme des activités a été allégé, ce qui a permis d'affiner la morphologie du quartier. Un mandat d’études parallèles a quant à lui permis de développer considérablement les typologies d’habitation, un élément déterminant pour la qualité de vie domestique des futurs habitants. Dans le développement définitif du projet, les aménagements extérieurs et les plantations de 140 arbres à haute tige en pleine terre ont été élaborés, conduisant à offrir plusieurs grands espaces dont les dimensions correspondent à l’addition de plusieurs places bien connues du canton.

"Trop de gens en sont encore restés aux images du premier concours", souligne Patrick Pillet, pilote du projet pour léquipe ENSEMBLE, "alors que le projet a énormément évolué en s'engageant pour la qualité dans tous les domaines, que ce soit les typologies variées des logements et l'accès aux terrasses en toiture, les aménagements extérieurs et les plantations sur l'espace public, ou encore les rez-de-chaussée animés, autant d'éléments déterminants pour la qualité de vie aux Vernets."

Un projet déjà plébiscité par ses futurs habitants

Entièrement réservés à la location et aux coopératives d'habitation aux prix contrôles par l'Etat, "Quai Vernets" comprendra deux tiers de logements d'utilité publique dont 300 logements pour étudiants, des types d'habitations prisés et rares au centre-ville.

"Plus de 420 familles se sont déjà inscrites pour les 196 logements de la Codha aux Vernets", précise Eric Rossiaud, président de la Codha. "Un succès qui confirme l'énorme intérêt que suscitent nos coopératives, où les habitants sont réellement acteurs de leur quartier."

Plus largement, plus de 7000 Genevoises et Genevois sont actuellement en attente d'un logement auprès des Fondations immobilières de droit public (FIDP).

"Avec ces 1500 logements aux Vernets et plus de 12'000 logements à terme dans le PAV, c'est aux futurs habitantes et habitants et aux jeunes qui auront bientôt besoin d'un logement que s'adresse avant tout le PAV", indique Daniel Sormanni, président de la Fondation de la Ville de Genève pour le logement social (FVGLS), partenaire de l'équipe ENSEMBLE.

Un quartier de centre-ville sans voitures

Situé à proximité du centre historique de Genève, du vieux Carouge et de la nouvelle gare Léman Express de Lancy-Pont-Rouge, le quartier des Vernets a été conçu dès le début comme un développement résolument urbain, avec des formes en îlot et une densité habituelle en Suisse et en Europe pour ce type de situation, densité comparable aussi à celle des Pâquis, de Plainpalais ou des Eaux-Vives.

Contrairement à ces quartiers très prisés des Genevois, les Vernets seront toutefois libres de toute voiture en surface, ouvrant des larges avenues et cheminements piétons et de mobilité douce, ainsi que des parcs publics entre l'Arve et les rues adjacentes.

Comme d'autres quartiers récents, les Vernets rétablissent également la mixité fonctionnelle tant appréciée, offrant commerces, cafés ou services de proximité aux rez-de-chaussée des immeubles, ainsi qu'une école et une maison de quartier avec des locaux ouverts aux habitants hors des horaires scolaires.

Des espaces publics comme on les aime…

Libérant le secteur clôturé de l'actuelle caserne, le futur quartier crée de généreux espaces publics en les reliant aux bords de l'Arve, aux équipements sportifs des Vernets ou encore à l'arrêt de tram de la route des Acacias.

"Pour bien comprendre ce que représentent les espaces publics du quartier, il faut s'imaginer à divers emplacements au cœur des Vernets l'équivalent de la place du marché de Carouge, de la place du Molard et de la place De-Grenus ainsi que le square du Mont-Blanc à l'intérieur de chacun des deux îlots urbains", explique Francesco Della Casa, architecte cantonal de Genève.

Ces surfaces intégreront notamment 140 arbres plantés en pleine terre, ce qui représente une augmentation de 40% par rapport à l'arborisation actuelle. "Dans la phase précédent les autorisations de construire, nous avons encore beaucoup retravaillé avec les partenaires du projet les qualités précises des espaces publics, qu'il s'agisse de plantations, du traitement des surfaces piétonnes, de l'éclairage public ou encore de la disposition des bancs publics, fontaines, jardins potagers et jeux pour enfants", précise Dorothée Goschescheck, cheffe de projet à la direction PAV.

A proximité immédiate du nouveau quartier, les bords de l'Arve seront libérés du trafic automobile et réaménagés en parc public intégrant la voie verte d'agglomération, tandis que l'actuel parking devant la patinoire des Vernets doit être intégré au nouveau parking mutualisé et souterrain du quartier, libérant ainsi la surface pour un nouvel espace vert.

Le premier "Site 2000 watts" du canton est un quartier durable dans tous les domaines

Premier projet du canton à obtenir le label "Site 2000 watts", les Vernets s'engagent plus largement pour une gestion durable du logement, de la mobilité, de l'alimentation, de la consommation et des infrastructures.

Cela se concrétise par 70 mesures, parmi lesquelles figurent l'obligation de labels de construction durable, une ferme photovoltaïque et la végétalisation en toiture, la préservation de pleine terre et l'implantation de grands arbres dans la majorité des espaces disponibles, la préservation de la flore et l'installation d'abris à faune, ainsi que des arcades accueillant des services aux habitants pour assurer l'animation du quartier: point de distribution alimentaire ou marché, espace culturel, mise en place d'une agriculture contractuelle de proximité, services de santé, etc.

Le démarrage du chantier est prévu vers la fin 2020 et les premiers logements pourraient ainsi être livrés à partir de 2023.

 

 

 

Pour toute information complémentaire: Mme Pauline de Salis-Soglio, secrétaire générale adjointe, DT, T. +41 76 304 20 66.