Adoption du plan de site de Compesières

Type de publication
Date de publication
6 décembre 2021
La Commanderie de Compesières vue depuis le coté nord, © Wikimedia Commons, Annirok (auteur)
La Commanderie de Compesières vue depuis le coté nord, © Wikimedia Commons, Annirok (auteur)
Le 24 novembre 2021, le gouvernement genevois a adopté le plan de site de Compesières, qui a pour objectif de préserver le centre de ce haut-lieu historique, dont des trouvailles archéologiques attestent de l'occupation déjà au premier millénaire avant J.-C. ainsi qu'à l'époque romaine.

Contexte

Haut lieu des chevaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, le site acquiert une valeur historique dépassant le cadre régional dès 1425 avec l'édification de la commanderie de Compesières. La position dominante de celui-ci, avec le face-à-face au loin avec Genève et en contrebas la plaine marécageuse de l'Aire, le confirme également architecturalement comme un espace de pouvoir. Puis, à partir de 1822 le site devient officiellement le centre institutionnel de la commune en accueillant la mairie.

En 1834, l'église catholique fut reconstruite plus vaste pour accueillir les nombreux pratiquants et en 1899 un bâtiment d'école hors commanderie fut réalisé pour faire face à l'augmentation du nombre d'élèves. Ces deux constructions parachèveront la qualité de centralité du site. Ce furent les architectes Jean-Louis et Jean-Marc-Louis Junod qui reconstruisirent entièrement l'église à l'exception du mur nord du XVIIème siècle conservé et surélevé.

En 2014, en amont de futurs travaux communaux, des sondages archéologiques dans la parcelle agricole située au nord de l'église ont été effectués, suivi par deux campagnes de fouilles en 2015 et 2016.

Pour sa part, le célèbre architecte Marc Camoletti, qui a édifié de 1904 à 1910 le remarquable Musée d'art et d'histoire de Genève, est à l'origine de la réalisation de l'école de Compesières.

Il faut également noter le caractère intéressant de l'ancienne maison rurale, de sa dépendance et du hangar agricole

Le présent projet de plan de site n° 29993A-505 a été élaboré conjointement par la commune de Bardonnex et l'office du patrimoine et des sites (OPS). Le périmètre du projet de plan de site est actuellement entièrement situé en zone agricole. Pour mener à bien l'ensemble des objectifs du plan de site, une modification des limites de zones n° 29992-505, menée en parallèle, a été adoptée par le Grand Conseil en date du 27 avril 2018. Il prévoit la création d'une zone 4B protégée, d’une zone sportive, d'une zone de verdure pour le cimetière ainsi que d’une zone affectée à de l’équipement public pour la nouvelle école.

Ensemble, ces deux démarches faciliteront les réhabilitations et les aménagements nécessaires pour la mise en valeur du site de Compesières. Ils permettront également à la commune de Bardonnex de mener à bien les négociations avec la paroisse pour un dés-enchevêtrement de leurs propriétés respectives.

Objectifs du plan de site

Le projet de plan de site et son règlement ont pour but premier de protéger le site de Compesières. Il propose également des mesures de protection et d’aménagement du site qui servent à définir les règles de son évolution afin de restituer au site son prestige ancien, dans le respect de son échelle et du caractère des constructions.

Procédure

L'enquête publique n° 1879 relative au projet de plan de site n° 29993-505, dont les limites sont en conformité avec le périmètre défini par l'ISOS, a été ouverte du 16 février au 18 mars 2016 et a suscité 12 observations. A l'issue de cette phase de la procédure, la commune de Bardonnex a émis en date du 12 septembre 2017 un préavis favorable avec plusieurs réserves. La procédure d'opposition relative au projet de plan de site n° 29993-505, ouverte du 11 décembre 2017 au 25 janvier 2018, a suscité 16 oppositions.

En raison des enjeux liés à l'agriculture spéciale avec l'édification d'installations agricoles non tributaires du sol, une demande de réduction du périmètre de plan de site a été émise par le Grand Conseil le 27 avril 2018 (motion M2478). Cette motion a été acceptée par le Conseil d'Etat qui a demandé à ses services de procéder à un nouvel examen des limites du périmètre de plan de site pour mieux tenir compte des besoins liés à l'agriculture spéciale. Les modalités d'une réduction dudit périmètre s'inscrivent ainsi dans le cadre d'une pesée d'intérêts, tant au niveau cantonal que fédéral. 

Cette réduction fera perdre au site sa valeur nationale lors de la révision courant 2022 de l’inventaire fédéral des sites construits d’importance nationale à protéger en Suisse (ISOS), dont le maintien avait été préavisé défavorablement par le Conseil municipal de la commune. Seuls feront foi le règlement du plan de site et l’inscription à l’inventaire de la Commanderie, mesures suffisantes pour valoriser et préserver ce site privilégié.

Selon la fiche C03 du Plan directeur cantonal, les contraintes du site de Compesières, de son territoire riche en valeurs naturelles, paysagères et patrimoniales, justifie une approche différenciée pour l’activité agricole qui y est déployée.

A l'issue d'un examen soigné, l'office du patrimoine et des sites a procédé à une nouvelle délimitation du périmètre, celui-ci étant désormais limité au site historique de Compesières, jusqu’au chemin Charles-Burger, au point d’inflexion de la combe de Charrot, pour tenir compte des objectifs de redéfinition des limites naturelles du site.

Pour aller plus loin : 

L'église Saint-Sylvestre de Compesières

- Plan de site de Compesières

- Guichet Geopatrimoine du Système d'information du territoire genevois (SITG) : 

 

Type de publication
Date de publication
6 décembre 2021