Agir pour économiser l'énergie

Economie d'énergie

 

Face au risque de pénurie, Genève s'engage dans un plan d'économies à court et moyen termes.

L'Etat, les Services industriels, les communes et l'Union des associations patronales, réunis au sein de la Task Force énergie proposent d'agir pour économiser l'énergie sur les lieux de travail et dans les lieux publics. Ciblées et efficaces, les mesures se basent sur l'analyse des données de consommation genevoise.

Le Conseil d'Etat a adopté son plan d'action pour économiser l'énergie. Il recommande l'application de ces mesures afin de s'engager dans cet effort collectif.

 

Agir concrètement

Conseils pour les logements

picto chauffage

CHAUFFAGE 
À 20°C MAX

Baisser de 1°C 
économise jusqu’à 10%
d’énergie en moins

Picto habit

VÊTEMENTS 
CHAUDS

La petite laine au lieu 
du degré en plus

picto aérer

 



AÉRER EN GRAND
MAIS BRIÈVEMENT

Pour renouveler l’air sans refroidir

picto radiateur2


DÉGAGER LES RADIATEURS

Pour laisser circuler 
l’air chaud

picto douche

 
PRENDRE UNE DOUCHE 
PLUTÔT QU’UN BAIN

Pour économiser 
l’eau chaude

picto stores

 
 
 
FERMER LES STORES
ET VOLETS LA NUIT

Pour réduire les pertes 
de chaleur par la fenêtre

picto radiateur éléctrique

 
 
 
PAS DE RADIATEURS 
ÉLECTRIQUES D’APPOINT

Ils consomment beaucoup trop d’électricité

Le Conseil d'Etat in corpore

Plan climat: renforcement de la politique cantonale

Le Conseil d'Etat a transmis au Grand Conseil un projet de loi (PL)-cadre sur le climat visant à renforcer et légitimer sa stratégie climatique. Parmi d'autres objectifs, ce projet institue un vaste programme d'investissements dédié à la transition écologique. Le gouvernement adopte...

En savoir plus
Illustration  Mesures cantonales

En faire encore plus

La Confédération a publié à la fin de l'été des recommandations par public pour réduire la consommation d'énergie. Des gestes simples du quotidien qui permettent de réduire notre facture énergétique et financière.
Les conseils sont organisés par public-cible (ménages privés, entreprises de services et industrie).

Illustration

Approvisionnement

La Suisse importe de l’électricité en hiver, en particulier s'il fait très froid. 

 

Genève, malgré le développement d'énergies renouvelables locales (hydraulique et solaire), a une capacité de production d’électricité d’environ 40% pour la clientèle au tarif régulé (ménages, artisans, PME).

Le solde de la consommation est acheté sur les marchés où les prix sont très élevés car le risque de pénurie est général en Europe.

Pour le gaz, Genève et la Suisse dépendent à 100% de l'étranger.

Pour garantir notre approvisionnement énergétique, dans un contexte de possible pénurie cet hiver, la Confédération, avec les acteurs concernés, prépare actuellement les mesures à mettre en oeuvre (voir scénarios).

La Suisse est dépendante de ses voisins pour l'importation de gaz et d'électricité, surtout si l’hiver est froid.

La Suisse importe en hiver entre 2 et 10 Térawattheure (TWh) - la consommation totale du pays en hiver est de de 62 TWh - principalement d’Allemagne et de la France.

Nos voisins rencontrent des difficultés pour assurer la production d'électricité (sécheresse, maintenance des centrales nucléaires françaises, dépendance au gaz russe, nécessité de réserve pour leurs propres besoins…).

La météo de l'été 2022 a diminué les capacités de production d’électricité en Suisse en raison de la sécheresse. De plus, la Suisse ne stocke pas de gaz localement, même si des projets sont à l'étude.

 

 

La production et la consommation genevoise d’énergie

Illsutration
La consommation genevoise

L'énergie primaire consommée à Genève est de l’ordre de 3600 watts par an et par habitant (données 2018). Il s'agit de l'énergie consommée pour couvrir tous les besoins (habitat, mobilité, alimentation, santé, achats de biens et services…). Le parc bâti genevois consomme à lui seul la moitié de l'énergie cantonale et est à 90% d'origine fossile (mazout et gaz).

Illsutration
Une consommation en baisse

La consommation d'électricité du réseau genevois est en baisse constante depuis 2006, de l'ordre de 8% par année environ, notamment grâce au programme d'efficience énergétique de SIG (éco-21) et grâce aux progrès des appareils électriques classés par catégories de A à E.
Le progrès est remarquable car la population du canton et les emplois ont crû fortement durant cette période. L'objectif des stratégies fédérale et cantonale est d'atteindre la consommation énergétique de 2000 watts par an et par habitant d'ici 2050 sans énergie nucléaire et avec moins de 500 watts d’origine fossile.

Illsutration
La production genevoise en 2021

La production du réseau genevois s'élève à 0,809 million de mégawattheures (MWh) en 2021, en recul de 7,9 % par rapport à 2020. Plus de la moitié de l’électricité produite dans le canton est générée par la centrale hydroélectrique de Verbois (53 %). Le reste émane essentiellement des installations de Chancy-Pougny (30 %) et des Cheneviers (10 %). L'ensemble des besoins genevois n'est pas couvert par la production locale, aussi une partie de l'électricité consommée à Genève est importée.

 

Consommation annuelle d'énergie finale à Genève
Consommation annuelle d'énergie à Genève

Source : PDE (Hypothèse kérosène : 22% du traffic) 

 

Consommation d'électricité selon le domaine d'activité

Consommation d'électricité selon domaineSource : OCSTAT

 

Consommation de gaz selon l'usage

Consommation de gaz selon usageSource : OCSTAT

 

Les chiffres de la consommation d'énergie dans un ménage

1
de chauffage

équivaut à 6 à 10% d'énergie économisée.

25
de toute l'eau consommée

est utilisée pour le bain et la douche.

30
d'énergie en moins

en utilisant une bouilloire au lieu d'une casserole.

10

de la consommation électrique totale d’un ménage est utilisé par

les frigos.
13

de la consommation d’énergie totale du foyer est utilisé

pour cuire les aliments.

Scénarios en cas de pénurie

La Confédération dispose de deux plans: l'un pour le gaz, l'autre pour l'électricité. Les autorités fédérales travaillent avec les autorités cantonales et les gestionnaires de réseau de distribution d'énergie (GRD).

Electricité

Illsutration

 

En cas de pénurie d'électricité la Confédération a chargé l’Association des entreprises électriques suisses (AES) de prendre les mesures préparatoires nécessaires. Dans ce but, l’AES a créé OSTRAL, l’organisation pour l’approvisionnement en électricité en cas de crise.

OSTRAL distingue quatre niveaux de préparation:

  1. Appels à réduire la consommation 
    Décision: délégué à l'approvisionnement économique du pays
    Acteurs visés: tous les consommateurs
  2. Limitations ou interdictions frappant les appareils et installations non essentiels
    Décision: Conseil fédéral
    Activités visées: p.ex. interdiction d'utiliser les saunas, les publicités lumineuses
  3. Contingentement
    Décision: Conseil fédéral
    Exécution: OSTRAL
    Activités visées: gros consommateurs
  4. Délestage pour quelques heures 
    Ultima ratio
    Décision: Conseil fédéral
    Exécution: OSTRAL
    Acteurs visés: tous les consommateurs

Voir l'infographie

FAQ pénurie d’électricité (ostral.ch)

Gaz

Illustration

 

En cas de pénurie de gaz, quatre étapes sont prévues. C'est l'organisation d'intervention en cas de crise (OIC), un organe fédéral, qui est responsable de la surveillance et du contrôle du contingentement. Le contenu de l'ordonnance est désormais connu mais pas activé. 

  1. En cas de pénurie imminente:
    Appels à réduire la consommation. Le grand public est concerné par cette mesure.
  2. En cas de pénurie déclarée:
    Commutation des installations bicombustibles du gaz au mazout. Le grand public est concerné par cette mesure.
  3. Restrictions et interdictions de certains types d'utilisations. Le grand public est concerné par cette mesure.
  4. Contingentement par ordonnance de la consommation de gaz des consommateurs non protégés et renforcement en parallèle des restrictions et interdictions d'utilisation. Le grand public peut être concerné par cette mesure.

Voir l'infographie

Énergie : mesures prévues en cas de pénurie de gaz, retour de consultation - 16.11.2022 (admin.ch)

 

Dans tous les cas, c'est la Confédération qui décide du basculement vers le contingentement ou le délestage. Il délègue leur mise en oeuvre aux cantons. 

 

Contact

Ge-environnement