3. Prévenir le stress au travail

Le stress est ici compris comme «l’état de tension dans lequel se trouve un être humain mis dans une situation dangereuse ou pénible». Cet état de tension peut être causé par des facteurs stressants (par exemple : surcharge de travail, mauvaise ambiance entre collègues) et, s’il est prolongé, peut mener à l’apparition de symptômes divers (nervosité, troubles du sommeil, de l’appétit, maux de dos, etc.).

L’OCIRT a élaboré un document complet sur le stress au travail et les différents moyens d’y remédier.

Voici les points principaux résumés :

Le stress est un risque parmi d’autres, qui doit être prévenu comme les autres. Pour être efficaces, les mesures de prévention doivent être menées dans l’ordre suivant:

  1. Agir sur les causes du stress. Dans le cas du stress, il s’agit d’une action sur les facteurs qui se combinent pour causer le stress. Les conditions de travail doivent donc faire l’objet d’un examen attentif et, le cas échéant, de modifications (répartition des tâches, autonomie, prise en compte des responsabilités familiales, ...).
     
  2. Il n’est pas envisageable de supprimer toute source de stress, mais il est possible en revanche de tout mettre en œuvre pour gérer au mieux les situations problématiques qui ne peuvent pas être évitées. L’entreprise peut se donner et donner aux employés des outils permettant de faire face à des situations de crise, par exemple : possibilité de discuter des problèmes rencontrés en vue de les résoudre collectivement, possibilité de déléguer des tâches, de modifier les priorités, formation à des méthodes permettant à chacun de gérer au mieux les situations imprévues ou d’urgence.
     
  3. Limiter les conséquences négatives du stress. En dernier recours, et en complément aux démarches précédentes, il est possible de prévoir des mesures individuelles pour limiter les effets délétères du stress sur la santé.

Attention: Certaines entreprises croient lutter contre le stress mais se limitent à des mesures individuelles pour en atténuer les dégâts. Si les conditions de travail ne sont jamais remises en cause et que les seules actions de prévention portent sur le comportement des employés, cela revient à nier l’influence déterminante des conditions de travail sur l’apparition du stress.

Avez-vous un commentaire sur cette page?