Repère Pierre du Niton: comment l’altimétrie de la Suisse est partie de Genève

Type de publication
Date de publication
24 septembre 2020
A l’occasion du bicentenaire du Repère Pierre du Niton à Genève, l’Office fédéral de la topographie swisstopo et le département du territoire (DT) présentent au public l’histoire et les défis actuels de la mesure de l’altitude en Suisse et dans le monde.

Au XIXe siècle, le point de référence du système altimétrique suisse a en effet été défini au niveau des Pierres du Niton situées dans la Rade de Genève: c’est le «Repère Pierre du Niton». Son altitude actuelle est basée sur des mesures effectuées par rapport au niveau de la Méditerranée à Marseille. C’est à partir de ce point de référence que tous les autres points d’altitude de Suisse ont été mesurés et inscrits sur les cartes nationales.

Comment mesure-t-on l’altitude?

Plus qu’une commémoration, ce bicentenaire est l’occasion de sensibiliser un plus large public à l’importance de fixer des normes techniques internationales, aux méthodes de mensuration actuelles et passées, ainsi qu’à l’évolution du rôle des autorités fédérales et cantonales pour mettre à disposition et garantir l’exactitude des mesures altimétriques.

Huit sommets pour parler à toutes les régions du pays 

Adoptant un point de vue suisse, la démarche de communication élaborée par l’Etat de Genève et swisstopo se décline en français, allemand, italien et anglais, principalement à partir de la page web 373m6.ge.ch qui présente les thématiques en textes, vidéos et actualités. 

Pour rappeler la méthode de mesure à la base des cartes nationales suisses, huit sommets des Alpes et du Jura sont mesurés par rapport aux 373,6m du Repère Pierre du Niton: Cervin (373,6m + 4105,4m), Eiger (373,6m + 3594,4m), Titlis  (373,6m + 2864,4m), Piz Lunghin (373,6m + 2407,4m), Säntis (373,6m + 2129,4m), Moléson (373,6m + 1629,4m), Monte Generoso (373,6m + 1328,4m) et Chasseral (373,6m + 1234,4m).

De même, un nouveau panneau d’information dans la Rade de Genève informe visiteurs et touristes de la signification des Pierres du Niton.

Pour les écoles, les randonneurs et les curieux de tous genres...

À partir de ce fait historique qui garde tout son intérêt deux siècles plus tard, swisstopo et l’Etat de Genève s’adressent ainsi à toutes celles et tous ceux qui s’intéressent à la géographie ou qui utilisent des cartes ou d’autres outils altimétriques - écoles, randonneurs, sportifs ou pilotes d’engins volants - et plus largement à toutes les personnes curieuses des techniques et technologies qui accompagnent leur quotidien.

Dynamique, la démarche des deux institutions partenaires s’enrichira d’autres informations et faits curieux par la suite.

Liens:

Type de publication
Date de publication
24 septembre 2020