3. Comment postuler

Pour devenir traducteur-juré, il est nécessaire d'effectuer une demande d'assermentation.

Seules les demandes accompagnées de l'ensemble des informations et documents requis, déposées avant le 15 juin de l'année en cours pourront, si elles satisfont à toutes les conditions d’admissibilité, être prises en compte pour l’examen d’aptitude de l’année en cours.

Informations et documents à fournir

La demande d'assermentation doit être envoyée à la direction des affaires juridiques de la chancellerie d'Etat, et comprendre les document suivants:

  1. Une lettre de candidature présentée dans toutes les langues pour lesquelles l'assermentation est sollicitée, y compris le français. Cette lettre précise les combinaisons linguistiques pour laquelle-lesquelles le-la candidat-e souhaite être assementé-e. Elle fournit encore des explications détaillées sur les motifs de la demande.
  2. Un curriculum vitae mentionnant si possible toute personne de référence.
  3. Une copie d'une pièce d'identité et, le cas échéant, d'un titre de séjour ou d'une autorisation frontalière.
  4. Une attestation de domicile privé de l'office cantonal de la population et des migrations.
    (Obtenir une attestation de l'office cantonal de la population et des migrations).
    Ou un extrait certifié du registre du commerce
    (Demander un extrait certifié conforme au registre du commerce).
    Ou toute autre pièce démontrant l'existence d'un domicile professionnel à Genève.
  5. Un extrait de casier judiciaire central
    (à demander au Bureau central suisse de police, 3003 Berne ou télécharger le formulaire sur le site Internet www.casier.admin.ch ).
  6. Un certificat de bonne vie et mœurs
    (Demander un certificat de bonne vie et moeurs - CBVM).
    Ne peut être obtenu que sur présentation d'un extrait de casier judiciaire récent.
  7. Un extrait du registre des poursuites
    (Demander un extrait du registre des poursuites).
  8. Copie d'un MA (master) en traduction ou copie de tout autre titre universitaire équivalent, avec le cas échéant, sa traduction en français.
  9. La preuve par toute pièce justificative utile, d'une pratique de la traduction essentiellement dans le domaine juridique et exercée à titre d'activité professionnelle régulière durant la période pertinente selon les conditions a) et b) mentionnées sous "Conditions". Ces pièces doivent également préciser le ou les sens dans lesquels les traductions ont été effectuées par rapport au français. La production d'au moins trois exemples de traduction par combinaison linguistique et par année civile, avec le texte source, est un prérequis indispensable.
  10. Toute indication et pièce justificative concernant le statut professionnel actuel des candidat-e-s.
Avez-vous un commentaire sur cette page?