COVID-19 - Se protéger et protéger les autres

3. Où et quand se faire tester ?

Centres de dépistage à Genève

Centres de dépistage pour adultes (PCR et tests antigéniques rapides)

Centres de dépistage pour enfants de moins de 16 ans (PCR et tests antigéniques rapides)

Centres de tests antigéniques rapides (uniquement tests antigéniques rapides)

Quand se faire tester ?

1. Vous avez des symptômes

Il est  recommandé d'effectuer un test de dépistage le plus rapidement possible dès que :

  • Vous présentez des symptômes d'affection aiguë des voies respiratoires (toux, maux de gorge, souffle court, douleurs thoraciques).
  • Vous avez de la fièvre.
  • Vous avez une perte soudaine de l'odorat ou du goût.
  • Vous avez des symptômes tels que douleurs musculaires, maux de tête, sensation de fatigue généralisée, rhume, symptômes gastro-intestinaux (ex. nausées, vomissements, diarrhées, douleurs abdominales), éruptions cutanées.
  • Une personne âgée est dans un état confusionnel aigu.
  • L'état général d'une personne âgée se dégrade sans autre cause.

Pour évaluer votre risque d'être infecté par le coronavirus :

Coronarisk
Coronarisk

Faites le test Coronarisk des HUG.


2. Vous avez reçu une notification via l'application Swisscovid concernant l'exposition à un cas COVID-19

Un test est indiqué 5 jours après cette notification. Il peut être réalisé dans l’un des centres de dépistage du canton.

3. Le service du médecin cantonal vous demande de vous faire tester

Un test peut être réalisé dans l’un des centres de dépistage du canton.

4. Vous partez en voyage et un test est exigé à votre arrivée dans le pays de destination

Les certificats de voyage nécessitent pour le moment la preuve d'un test RT-PCR négatif. 

Un test rapide ne semble donc pas suffisant. Un dépistage avant un voyage peut être réalisé dans l'un des centres de dépistage du canton.

5. Un test (PCR ou test rapide) n'est pas indiqué

Un test (PCR ou test rapide) n'est pas indiqué dans les situations suivantes :

  • A la demande de votre employeur quand vous n'avez pas de symptômes.
  • Pour raccourcir la durée de votre quarantaine.
Même si votre test est négatif, vous devrez rester à domicile jusqu'à la fin de la période de la quarantaine.

 

Quels tests ?

Jusqu'à ce jour, seuls les tests PCR étaient utilisés. Depuis le 2 novembre 2020, des tests antigéniques rapides sont proposés selon les critères suivants :

  • Vous présentez des symptômes depuis moins de 4 jours (testez-vous aussi rapidement que possible après le début des symptômes)
  • ET vous ne faites pas partie des personnes vulnérables 
  • ET vous ne travaillez pas dans le secteur de la santé au contact direct de patients

Les tests antigéniques rapides sont introduits progressivement dans le canton et leur offre augmentera dans les prochains jours. Ils peuvent être effectués dans les pharmacies publiques.

Qu'est-ce qu'un test rapide antigénique?
Un test rapide antigénique de dépistage permet de savoir si vous êtes infecté. Le prélèvement est identique à celui des tests PCR (frottis naso-pharyngé). Le résultat est obtenu en 15 à 20 minutes. 

Les tests antigéniques peuvent être effectués dans différents centres de dépistage du canton.

Document d'information qui vous sera remis lors de la réalisation d'un test coronavirus.
Ce document décrit ce qu'il se passe lorsque votre test est positif.

Pourquoi se faire tester ?

L'objectif du dépistage vise à :

  1. Mettre rapidement en isolement chaque personne malade pour éviter d'infecter d'autres personnes.
  2. Mettre en quarantaine les personnes qui ont été en contact rapproché avec la personne malade. Elles peuvent avoir été infectées.

L'isolement et la quarantaine doivent réduire l'apparition de nouveaux cas.

 

Prise en charge des coûts du test de dépistage

Depuis le 25 juin 2020, la Confédération prend en charge les frais liés aux analyses en lien avec le COVID-19 pour les personnes qui se rendent dans l'un des centres de dépistage.

La personne doit :

La prise en charge est donc gratuite pour la personne qui répond à ces critères.

En revanche, le coût du dépistage pour des motifs de voyage et chez la plupart des personnes asymptomatiques reste à leur charge ou à charge de l'employeur si celui-ci demande l'analyse.

Si d'autres examens ou prélèvements sont nécessaires au vu de l'état clinique, le professionnel de la santé doit en informer la personne. Dans ce cas, les frais supplémentaires relèvent de l'assurance maladie, de l'assurance accident ou de l'assurance militaire selon les cas.

Dernière modification
19 novembre 2020
Vos questions ou remarques nous aideront à améliorer le site.