COVID-19: Culture, sport et déplacements, les informations pratiques pour s'y retrouver

Culture, sport et mobilité internationale
Culture, sport et mobilité internationale
Dans le cadre de la pandémie de COVID-19, le sport et la culture sont touchés directement par les restrictions de voyages. Le point sur les mesures qui ont cours.

Les restrictions pour les déplacements internationaux en lien avec la pandémie de coronavirus (COVID-19) touchent directement les domaines du sport et de la culture. Voici les informations sur les mesures en vigueur :

En matière de déplacements non-professionnels, deux règles générales restent primordiales : il est recommandé de ne pas voyager dans les régions figurant dans la liste des Etats et zones présentant un risque d'infection. En cas de retour d'une zone à risque, il est impératif de rester chez soi pendant 10 jours et d'annoncer votre retour dans les 2 jours qui suivent votre arrivée en Suisse, au service du médecin cantonal.

Selon une règle s'appliquant à  tous, sont exemptées de quarantaine obligatoire les personnes qui :

  • ont séjourné dans un Etat ou une zone présentant un risque élevé d'infection en tant que passager en transit pendant moins de 24h.
    Le fait de se rendre  dans une zone à risque et de rentrer dans les 24h n'est pas considéré comme un transit.
     
  • n'entrent en Suisse que pour la traverser, avec l'intention et la possibilité de continuer directement leur voyage vers un autre pays.

Des restrictions d'entrée pour les ressortissants d'Etats tiers jugés à risque sont toujours applicables. Le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) est compétent en la matière.

 

Déplacements professionnels : deux cas de figure qui s'appliquent à la culture et au sport 

En application de l'art. 4 al. 1 let. g et let h de l'ordonnance (état au 14 septembre 2020), sont exemptées de quarantaine obligatoire les personnes qui reviennent en Suisse après avoir participé,  en général à titre professionnel, à une manifestation dans une zone à risques (événement sportif dans un cadre professionnel, manifestation culturelle, congrès professionnel) pour autant que leur participation et leur séjour se soient déroulés dans le respect d'un plan de protection spécifique. 

Dans ce cas, la durée du séjour doit se limiter strictement à la durée de l'événement (par ex : spectacle de 6 jours, festival de 10 jours, événement sportif de 2 jours). Les personnes participant à des compétitions amateures sont, en général, soumises à la quarantaine. 

D'autres exemptions de quarantaine sont prévues dans l'ordonnance. Ainsi, les personnes qui entrent en Suisse pour un travail qui dure un maximum de 5 jours consécutifs (exemple: les artistes d'un spectacle pour une durée de 5 jours au maximum) ne sont pas soumis à l'obligation de quarantaine. Pour autant, ces personnes doivent pouvoir prouver le caractère impérieux du motif professionnel (présence personnelle impérative, sur place et sans ajournement possible).

Un contrat de travail, une promesse d'embauche ou tout autre contrat exigeant une prestation de ce type sont considérés comme des éléments de preuve.

Des dérogations sont également prévues. Elles sont attribuées par le service du médecin cantonal uniquement sur la base de la nécessité absolue via l'adresse derogation.covid@etat.ge.ch.

 

Respect des mesures de prévention durant un séjour dans une zone à risque

Il sied toutefois de rappeler que les exceptions décrites plus haut ne s'appliquent en aucun cas à une personne qui présente des symptômes de la Covid-19 à moins que les symptômes soient attribués clairement à une autre cause.

Par ailleurs, les personnes qui reviennent d'une zone à risque et qui sont exemptées de quarantaine, ou bénéficient d'une dérogation pour l'activité autorisée dans le strict respect des mesures d'hygiène et de conduite (distance ou masque), ne doivent pas s'adonner à d'autres activités de loisirs, notamment dans des lieux publics à forte fréquentation, et ne pas multiplier les contacts avec les amis ou d’autres proches.

En cas d’apparition de symptômes (maux de gorge, toux - surtout sèche, insuffisance respiratoire, douleurs dans la poitrine, fièvre, perte soudaine de l’odorat et/ou du goût), les personnes doivent s'isoler, et se faire tester.

 

Voir aussi

Tableau synthétique relatif à la quarantaine  - Personnes interdites d'entrée en Suisse et personnes autorisées à entrer en Suisse (quarantaine obligatoire, exemptions et dérogations).

Le livret COVID-19 - Voyageurs et quarantaine du département de la sécurité, de l'emploi et de la santé (DSES)