3. Pourquoi, quand et où se faire tester ?

Pourquoi se faire tester

L'objectif du dépistage vise à :

  1. Isoler rapidement chaque personne malade pour éviter qu'elle infecte d'autres personnes.
  2. Mettre en quarantaine les personnes avec lesquelles la personne malade aurait été en contact rapproché et qui peuvent être infectées.

Cette stratégie a pour but d'endiguer l'apparition de nouveaux cas et de limiter le rebond épidémique pendant cette période d'assouplissement progressif des mesures.

Si la population ne se fait pas systématiquement dépister dès l'apparition de symptômes, le risque est de devoir revenir à un confinement plus strict et donc à un nouvel arrêt de certaines activités ou la nouvelle fermeture de certains lieux.

Quand se faire tester

Si vous présentez des symptômes des symptômes d'affection aiguë des voies respiratoires (toux, maux de gorge, souffle court) avec ou sans fièvre, sensation de fièvre ou douleurs musculaires et/ou perte soudaine de l'odorat ou du goût, il est vivement recommandé d'effectuer un test de dépistage en contactant le centre de prélèvement des HUG.

Avant de faire le test, vous pouvez aussi évaluer votre risque en effectuant le test Coronarisk des HUG. Répondez à toutes les questions aussi précisément que possible.  Une fois le questionnaire complété, vous obtiendrez des recommandations correspondant aux mesures appliquées à Genève.

Evaluer l'indication à un test de dépistage avec Coronarisk :

Coronarisk
 

Où se faire tester

Centre de prélèvement des HUG

Urgences adultes
9:00-17:30 | 7/7
Directement sur place, sans rendez-vous.
Accès direct, par l'extérieur, entrée par la tente située derrière le bâtiment Morier, au secteur E dédié aux personnes présentant des symptômes compatibles avec le COVID-19.

 

Prise en charge des coûts du test de dépistage

Afin de faciliter l'accès au dépistage, le Conseil d'Etat genevois avait fixé par arrêté du 28 mai 2020 les conditions pour le remboursement du test de dépistage (détection du virus durant la phase aigüe de l'infection) par le canton. Cet effort a été relayé par la Confédération qui a décrété à son tour la gratuité du test de dépistage. Ainsi, depuis le 25 juin 2020, la Confédération prend en charge les coûts de dépistage du coronavirus pour toutes les situations suivantes :

  • personnes présentant des symptômes compatibles avec le COVID, même légers, autrement dit, qui répondent à l'un des critères cliniques définis par l'OFSP;
  • personnes aysmptomatiques qui ont été notifiées par l’application SwissCovid qu'elles ont été en contact avec un cas de COVID-19;
  • personnes ayant eu un contact étroit avec un cas de Covid-19, qui sont sans symptômes et en quarantaine et que le service de la médecin cantonale a décidé de faire tester dans le but d'observer et de contrôler la propagation du virus.

Pour les enfants de moins de 12 ans, des exceptions existent. L'indication à un test de dépistage n'est pas recommandée a priori mais est à évaluer par le pédiatre.

La prise en charge est gratuite pour la personne qui répond aux critères susmentionnés, sans franchise et sans quote-part. En revanche, pour une personne sans symptômes, lorsque la demande de test de dépistage se fait pour des motifs de voyage ou à la demande de l'employeur, le coût du dépistage reste à la charge de cette personne asymptomatique.

La prise en charge de l’analyse diagnostique pour SARS-CoV-2 est détaillée dans une fiche d’information disponible sur la page de l'OFSP et dans l'Ordonnance 3 COVID-19.

A noter par ailleurs que les coûts des tests sérologiques (mesures du taux d'anticorps dans le corps) ne sont, pour leur part, pris en charge ni par l'assurance-maladie obligatoire, ni par le canton. La Confédération ne les prend en charge qu'en cas de prescription expresse par la médecin cantonale.

 

 

Voici comment nous proteger 

Avez-vous un commentaire sur cette page?