Babina Chaillot Calame nommée conservatrice cantonale des monuments

Le département du territoire (DT) a nommé Madame Babina Chaillot Calame au poste de conservatrice cantonale des monuments au sein de l'office du patrimoine et des sites (OPS), où elle prendra ses fonctions dès le 1er septembre 2019.
Babina Chaillot Calame

Le département du territoire (DT) a nommé Madame Babina Chaillot Calame au poste de conservatrice cantonale des monuments au sein de l'office du patrimoine et des sites (OPS), où elle prendra ses fonctions dès le 1er septembre 2019. Le Conseil d'Etat avait annoncé la mise au concours de ce nouveau poste lors de la nomination de Pierre Alain Girard comme directeur général de l'OPS.

Historienne de l’art spécialisée en architecture, Mme Chaillot Calame dédie sa carrière professionnelle depuis 25 ans à la connaissance et à la protection du patrimoine genevois. Partageant son bureau d’historienne de l’art indépendante avec un atelier d’architecture depuis 1997, elle a collaboré au recensement architectural du canton, suivi des chantiers de restauration, y compris de bâtiments classés, acquis de solides connaissances des matériaux de construction et de leur mise en œuvre, ainsi que participé à des concours d’architectes en tant que conseillère en patrimoine.

Sa large expérience s’est enrichie de la coordination des Journées européennes du patrimoine pour le canton et la Ville de Genève durant 13 ans et de sa participation comme membre et Historienne des monuments auprès de la Commission des monuments, de la nature et des sites durant trois législatures. Enfin, sa mission actuelle auprès de l’association suisse des propriétaires de demeures historiques lui a permis d’être confrontée à la réalité de l’engagement privé pour l’entretien de ce patrimoine et l’a sensibilisée à l’encouragement à la formation des métiers de la restauration du patrimoine bâti.

A travers ces différents travaux, elle a pu mener des projets autour de sa préoccupation pour l’écologie et les questions de durabilité des bâtiments historiques.

Très active dans le tissu associatif genevois lié à la sauvegarde du patrimoine, elle a à cœur d’intégrer le patrimoine comme un élément fédérateur des projets de développement territorial et paysager, ainsi que dans la réhabilitation de bâtiments et la requalification de l’espace urbain. Si l’usage d’un patrimoine revient à son propriétaire, public ou privé, son histoire et son héritage appartiennent à toutes et tous.

Aux côtés du directeur général de l’office du patrimoine et des sites, elle sera notamment chargée d’assurer la protection et la conservation des immeubles et sites présentant un intérêt historique scientifique ou culturel et de conseiller l’office, le département, les maîtres d’ouvrage, les maîtres d’œuvre et les instances concernées par la culture du bâti.

Partagez cette page