Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch  
 
Ge.ch > Statistique > Conjoncture genevoise

Statistiques cantonales

Conjoncture genevoise

Pandémie et ralentissement économique

Sous l’effet de la pandémie de Covid-19 et des mesures de protection lancées par les collectivités publiques, le baisse du PIB sera d’une ampleur historique en 2020, tant en Suisse que dans le canton de Genève. Pour en savoir plus sur l’évolution attendue de l’économie genevoise, voir la synthèse de juin du Groupe de perspectives économiques.

Les principaux effets de la récession sur les 24 graphiques ci-dessous, qui représentent les indicateurs conjoncturels les plus pertinents à l'échelon du canton, sont commentés brièvement. Ils sont classés par ordre chronologique inversé (les diffusions les plus récentes sont en haut de la liste). D’autres indicateurs disponibles ailleurs sur le site de Statistique Genève sont également touchés, comme la fréquentation de l’Aéroport, en chute libre à partir de mars.


Enquêtes de conjoncture (05 août)

En juillet, la marche des affaires reste considérée globalement insatisfaisante parmi les entreprises genevoises couvertes par une enquête de conjoncture. En trois mois, la situation s’améliore cependant dans la plupart des branches, sauf dans l'hôtellerie et la restauration, où elle se dégrade davantage. Les perspectives émises par les entreprises genevoises à moyen terme sont partagées.


Hôtellerie (4 août)

Depuis le mois de mars, la fréquentation s’est écroulée dans les hôtels du canton et a atteint des niveaux sans équivalent depuis le début de la statistique hôtelière en 1934.

Le fond du gouffre semble avoir été atteint au mois d’avril pour l’hôtellerie genevoise (- 92 % par rapport au mois correspondant de 2019), l’écart avec les résultats de l’année précédente se réduisant dès le mois de mai. Le mouvement reste cependant modeste : en juin, les 45 048 nuitées représentent une baisse de 85 %.


Chômage (8 juillet)

En juin, le taux de chômage recule légèrement et se fixe à 5,0 % (5,2 % en mai). A fin juin, le nombre de chômeurs inscrits s'établit à 12 459, presque un tiers de plus qu'à fin juin 2019. Si le nombre des chômeurs est en baisse, celui des demandeurs d'emploi continue d'augmenter, comme c'est le cas depuis le début de la pandémie, en mars 2020. Leur nombre se fixe à 17 516. Rappelons que les demandeurs d'emploi se répartissent entre les chômeurs inscrits, qui sont immédiatement disponibles pour un travail, et les « non-chômeurs », qui ne sont pas intégrés dans le calcul du taux de chômage. La baisse du taux de chômage en juin est en partie liée à la reprise des mesures de réinsertion dans le marché du travail, qui étaient fermées depuis le mois de mars. Par conséquent, les chômeurs inscrits qui ont pu en bénéficier sont passés dans la catégorie des « non-chômeurs ».

A la suite des mesures prises contre la pandémie, le recours aux préavis d’autorisation de réduction d'horaire de travail (RHT), plus communément appelés chômage partiel, a explosé en mars et avril. Depuis, il reste stable. A fin juin, les préavis ont été accordés à 14 513 entreprises groupant 127 153 travailleurs, soit près de 40 % des travailleurs du canton ayant droit à cette mesure.


PIB (26 juin)

Au premier trimestre 2020, selon les dernières estimations du produit intérieur brut (PIB) cantonal, l'économie genevoise se contracte de 2,0 % en termes réels par rapport au trimestre précédent (corrigés des variations saisonnières). Déjà en légère baisse au quatrième trimestre 2019 (- 0,2 %), le PIB cantonal subit les premières conséquences de la crise liée au Covid-19 survenue en mars.


Indicateur avancé ICO de l’économie genevoise (17 juin)

L’ICO, qui anticipe de trois à six mois la conjoncture de Genève, est en chute dès le mois de mars.


Emploi (26 mai)

La croissance de l'emploi ralentit au premier trimestre 2020. En glissement annuel, le nombre d’emplois exprimés en équivalents plein temps (EPT) augmente de 1,1 %, contre 2,1 % au trimestre précédent. Ces résultats sont toutefois à considérer comme provisoires. En effet, en raison de la pandémie du Covid-19, des retards dans la transmission des informations se sont produits et des imputations ont dû être effectuées. Les résultats du premier trimestre seront révisés lors de la publication des résultats du deuxième trimestre.


Estimation du nombre d'établissements fermés selon l'Ordonnance 2 Covid-19

Retrouvez ici, par canton et selon la branche économique, l’estimation du nombre d’établissements fermés et du nombre d’emplois concernés à la suite des mesures prises par le Conseil fédéral le 13 mars destinées à lutter contre le coronavirus (COVID-19).

Source : Office fédéral de la statistique


Choix de graphiques



Publications

Analyse trimestrielle de la conjoncture genevoise
Recueil des principales données infra-annuelles

Liens vers des données externes