Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch  
 
Ge.ch > Statistique > Santé de la population et Covid-19

Statistiques cantonales

Santé de la population et Covid-19

1. Enregistrement continu des décès

En juin 2021, 218 décès sont observés dans le canton : 31 sont des personnes âgées de moins de 65 ans et 187 ont 65 ans ou plus. Ces effectifs se trouvent en-dessous de l’intervalle du nombre de décès attendu1 pour chacune de ces deux classes d’âges, toutes causes confondues. Par comparaison, en juin 2020, le canton comptait respectivement 43 et 215 décès, soit un total 258 décès.

Ainsi, depuis le mois de janvier 2021, aucune période de surmortalité n’a été observée dans le canton de Genève.

Rappelons que l'année 2020 a été marquée par un nombre record de décès (4 249) en raison de la pandémie de Covid-19. Cet effectif n'a jamais été aussi élevé depuis les débuts de la statistique en 1979. La surmortalité concerne les personnes âgées de 65 ans ou plus : 3 775 décès ont été enregistrés en 2020, soit presque mille personnes de plus que la moyenne des dix dernières années (2 776). En revanche, le nombre de décès des personnes âgées de moins de 65 ans (478) est légèrement inférieur à la moyenne (484).

Deux vagues de surmortalité sont survenues en 2020, en mars et avril puis en novembre et décembre. La seconde vague a entraîné une surmortalité plus marquée que la première (respectivement 1 075 et 839 décès, tous âges et causes confondus).

1 Le nombre de décès attendu chaque mois est calculé sur la base du de mortalité mensuel moyen au cours des dix dernières années.


Chargement des graphiques...

Décès observés et attendus par mois selon le groupe d'âges de la personne décédée, dans le canton de Genève, depuis 2017
Résultats provisoires à partir de 2020

Pour les deux groupes d'âges (0-64 ans et 65 ans ou plus), le nombre de décès attendu chaque mois est calculé sur la base du taux de mortalité mensuel moyen au cours des dix dernières années. Ce taux est calculé à partir des données observées des décès et de la population résidante par groupe d'âges et par mois. Chaque taux est ensuite appliqué à la population résidante correspondante observée pour calculer un nombre de décès attendus par groupe d'âges et par mois. Les taux permettent de prendre en compte l'évolution de la taille de la population dans le temps. Pour chaque valeur de décès attendus, une bande de prédiction à 99% est calculée. Si le nombre de décès observé est à l'extérieur de cette bande orange ou verte selon le groupe d'âges, on peut considérer qu'il y a sur ou sous-mortalité, selon que la valeur se trouve au-dessus ou au-dessous de la bande.

Source : OCSTAT – Statistique cantonal de la population / OFS – Statistique du mouvement naturel de la population





Dans le cadre du suivi de mortalité, l’Office fédéral de la statistique fournit sur une base hebdomadaire des chiffres ici.

Le tableau concernant le canton de Genève est ici.


2. Les personnes vulnérables dans le canton de Genève

Selon l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), les personnes âgées de 65 ans ou plus (16 % de la population genevoise à fin 2019) ainsi que les personnes présentant les maladies suivantes sont considérées comme particulièrement vulnérables face au Covid-19 : hypertension artérielle, diabète, maladies cardio-vasculaires, maladies chroniques des voies respiratoires et cancer.

En 2017, année des données les plus récentes, 15 % de la population souffre d’hypertension et 6 % des personnes sont atteintes de diabète . Les maladies chroniques des voies respiratoires touchent 6 % de la population, l’asthme concernant 7 % des personnes et la bronchite chronique (emphysème) 3 % . Les chiffres montrent que la part de personnes souffrant de ces maladies augmente systématiquement avec l'âge.

Ces résultats sont tirés de l'enquête suisse sur la santé, qui fournit tous les cinq ans des données sur la population âgée de 15 ans ou plus dans le canton de Genève. A noter que seules les personnes vivant en ménage privé sont prises en compte, ce qui exclut notamment de l’enquête les personnes résidant dans une institution pour personnes âgées ou handicapées.

En 2017, 2 % de la population genevoise déclare avoir été atteinte par un cancer au cours des 12 derniers mois. Le taux d’incidence dans la population, en 2015 (date des derniers chiffres disponibles), était de 433 cas pour 100 000 habitants pour les hommes et de 367 cas pour les femmes .

Dans l’ensemble, en 2017, 30 % de la population genevoise âgée de 15 ans et plus vivant en ménage privé souffrent d’au moins une des cinq maladies à risque précitées . En ajoutant les personnes vivant dans une institution pour personnes âgées, cette part serait sans aucun doute plus élevée.

A noter que l'OFSP considère comme autre groupe à risque les personnes souffrant de « faiblesse immunitaire due à une maladie ou à une thérapie », mais aucune donnée à ce sujet n'est disponible dans l'enquête suisse sur la santé.


3. Situation épidémiologique COVID-19 au jour le jour

Pour le canton de Genève, les données sont accessibles ici.
Source : Direction générale de la santé, Service du médecin cantonal

Pour la Suisse, les données sont accessibles ici.
Source : Office fédéral de la santé publique (OFSP)