2. Bienfaits du vélo sur la santé

Le vélo, utilisé comme moyen de locomotion en milieu urbain, est un moyen facile et peu onéreux de pratiquer une activité physique régulière et modérée qui, même à raison de 30 minutes par jour, peut engendrer de réels bienfaits pour votre santé.

Les bienfaits du vélos sur la santé (infographie)

Endurance cardio-vasculaire

Endurance cardio-vasculaire

Avec nos vies sédentaires, nous ne pratiquons pas assez d'exercice physique, ce qui accroît le risque de développer des troubles cardio-vasculaires. Sans aligner les kilomètres chaque jour, l'utilisation régulière du vélo -dont l'exercice est soumis à une intensité variant en fonction du terrain et du vent- permet de renforcer le système cardio-vasculaire. Ainsi, ayez à coeur de faire du vélo !

System veineux et arteriel

Système veineux et artériel

Lorsque vous pédalez, de nombreux muscles sont sollicités, notamment ceux des cuisses et des mollets. En comprimant les veines, la contraction des muscles renforce le retour veineux. Un bon remède pour les jambes lourdes ! Le vélo favorise aussi la dilatation des vaisseaux et la diminution de la tension artérielle, améliorant ainsi la circulation du sang vers les muscles et les organes. En renforçant leur élasticité, le vélo libère les artères !

Tonicite musculaire

Tonicité musculaire

Avec le vélo, les muscles des jambes se tonifient sans gagner en volume. Il les affine et les rend plus toniques. Pour les femmes en âge de la ménopause, qui veulent renforcer leur masse musculaire et éviter la prise de poids, le vélo est un excellent moyen de renforcer la tonicité musculaire.  Il sollicite de nombreux muscles: abdominaux, pectoraux, bras, dos, fessiers et surtout les jambes. Parce qu'il permet de faire travailler les muscles profonds et de réactiver la circulation sanguine, le vélo agit aussi sur la cellulite.

Capital osseux

Capital osseux

L'inactivité est connue pour raidir et fragiliser les tendons, les ligaments, les os et les articulations. L'exercice régulier du vélo, à raison de 30 minutes par jour, renforce la solidité des os et fait donc reculer l'ostéoporose. En pédalant, les muscles tirent sur les os, ce qui stimule la formation osseuse. Le vélo contribue ainsi à préserver la qualité de la masse osseuse.

Articulations

Articulations

Le vélo est une activité physique qui ménage les articulations, surtout lorsqu'il est pratiqué en milieu urbain, sans excès et en douceur. La pratique du vélo présente peu de contre-indications et est ainsi accessible à la grande majorité d'entre nous.

Surcharge ponderale

Poids

La pratique d'un sport, en général, permet de brûler des calories et d'augmenter le métabolisme de base. Le vélo est un exercice particulièrement doux que l'on peut pratiquer au quotidien et sans contrainte lorsqu'il est utilisé comme moyen de locomotion. Pratiqué régulièrement, le vélo augmente l'élimination des graisses et aide à lutter contre la prise de poids. Il limite les risques de surpoids et d'obésité ainsi que les risques associés tels que le diabète et l'hypertension. Le vélo est un allié pour votre santé ! 

Etat psychique

Etat psychique

Le vélo est bon pour le corps ... et l'esprit ! La détente qui suit tout effort physique est capable de faire chuter la tension nerveuse et l'anxiété qui sont à l'origine du stress (sans compter le stress que vous évitez dans les embouteillages et en cherchant une place de parking). Le sport, en général, a pour propriété de réduire l'anxiété et d'accéder à une meilleure qualité de sommeil. La pratique du vélo, douce et régulière, a un véritable pouvoir relaxant et apporte un réel bienfait psychique. Le vélo libère l'esprit !

Lutte contre l'obésité, le diabète et les maladies cardio-vasculaires

L'inactivité physique est l'un des principaux défis de santé publique auquel est confrontée notre société. Dans un de ses rapports de 2009, l’OMS évalue à près de 3,2 millions le nombre de morts (par année) attribuables à la seule sédentarité auquel s’ajoutent les 2,8 millions de décès imputés à l’épidémie d’obésité-diabète.

Les recommandations de bonne pratique médicale s’accordent toutes à définir un but de 30 minutes d’activité physique quotidienne comme une nécessité afin de préserver un bon état de santé. Lorsque ce but est atteint, une diminution d’un tiers de la mortalité globale, des événements cardio-vasculaires et de la survenue du diabète de type II est observée.

Un des axes les plus intéressants afin d’y arriver est d’encourager la population à choisir, dans la mesure du possible, pour ses déplacements la marche ou le vélo. En 2000, une étude prospective  —avec un suivi sur 15 ans de près de 20'000 habitants de Copenhague— avait retrouvé une diminution de 30% de la mortalité liée à une pratique du vélo (à raison de 3 heures par semaine en moyenne) pour se rendre au travail.

Accidents de la circulation et effets néfastes d’une exposition accrue aux polluants liés au trafic automobile pour les cyclistes

La littérature médicale est explicite et s’accorde sur le fait que les bienfaits d’une pratique accrue du vélo en termes d’impact pour la santé publique compensent largement une augmentation théorique d’accidents sur la voie publique impliquant des cyclistes et une exposition de plus de cyclistes aux méfaits de la pollution engendrée par le trafic motorisé. En particulier, les pistes cyclables sécurisées permettent de pallier ces risques liés à l’accroissement du trafic cycliste.

Voir aussi

Prendre soin de sa santé à Genève

Avez-vous un commentaire sur cette page?

Partagez cette page