8. Les bons gestes en cas de pics de pollution

Réduire les risques d'atteintes à ma santé

La circulation différenciée vise à agir de façon rapide et efficace à l'encontre d'une hausse de la pollution de l'air afin de protéger la santé publique.

Dans tous les cas, durant les journées affectées par des concentrations importantes en polluants de l'air, il est possible de réduire les risques d'atteintes à la santé, en :

  • évitant les efforts physiques intenses ;
  • restant vigilant par rapport à toute aggravation de l'état de santé ou tout symptôme évocateur ;
  • évitant les expositions à d'autres facteurs irritants, comme le tabac, les fumées ou les solvants, pour ne pas aggraver les effets de la pollution.

Il est particulièrement recommandé aux personnes sensibles - jeunes enfants, personnes âgées ou souffrant de déficience immunitaire ou de pathologie chroniques cardiaque ou respiratoire – de suivre attentivement ces mesures de précaution et d'éviter d'aérer longuement les pièces occupées.

Consulter les recommandations du médecin cantonal en cas de canicule

Agir contre la pollution de l'air

Améliorer la qualité de l'air est un enjeu de santé publique prioritaire pour Genève.
Pour une grande majorité, les polluants de l'air sont issus des activités humaines. C'est donc en agissant à la source de ces substances que l'on peut diminuer durablement la pollution de l'air. C'est précisément l'objectif du Plan de mesures OPair 2018-2023 que l'Etat de Genève met en oeuvre par des actions ciblant notamment les domaines de la mobilité, des chantiers ou des chauffages.

Améliorer la qualité de l'air requiert cependant la collaboration de tous. Durant un épisode de smog ou en tout temps, chacun peut agir pour, l'air de rien, changer l'air.

 

Avez-vous un commentaire sur cette page?