Petite enfance : Le langage au service de l'intégration

5. Le plurilinguisme, mécanismes d'apprentissage et avantages

Dès sa naissance, un bébé est outillé pour entendre tous les sons. Dès 10 mois, cette capacité s'estompe peu à peu.

Les capacités cognitives exceptionnelles des jeunes enfants leur permettent d'apprendre plusieurs langues en même temps sans s'embrouiller.

Avant 6-7 ans, les enfants apprennent les langues de façon spontanée et sans effort. Les langues apprises avant la puberté sont maîtrisées quasiment aussi bien par les migran-e-s que par les natifs.

Plus tard, ces apprentissages sont plus difficiles.

Les avantages du plurilinguisme

Lorsqu'un jeune enfant est exposé à plusieurs langues, il apprend à les discriminer. Cette capacité permet, lors d’autres apprentissages, de mieux cibler son attention et de mieux appréhender la nouveauté en mettant de côté ce qui n'est pas ou plus utile.

Il est également capable d'une meilleure réflexion sur la langue et en apprendre une nouvelle sera plus simple pour lui tout au long de sa vie.

Un petit adapte très tôt la langue à son interlocuteur. Cette capacité lui permet, même adulte, de mieux saisir ce que ressent ou pense ses interlocuteurs.

a. La bibliothèque interculturelle de la Croix-Rouge

Les histoires lues et/ou transmises, entre autres bénéfices, enrichissent le langage de l'enfant, lui permettent d'entrer dans un vocabulaire qui est propre à l'écrit et élargissent ses connaissances. Les bibliothèques municipales offrent des champs d'exploration pratiquement illimités. Pour les parents qui souhaitent lire des histoires dans leur(s) langue(s) d'origine, la bibliothèque interculturelle de la Croix-Rouge propose plus de 10'000 ouvrages dans la plupart des langues parlées à Genève.

Pour accéder au reportage sur la bibliothèque interculturelle de la Croix-Rouge.

 

 

b. L'éveil aux langues, un projet développé par la Ville de Genève

Les activités d’éveil aux langues sont propices à l’acquisition des langues tout en ne visant pas l’apprentissage d’une langue particulière. Elles développent l’intérêt des enfants pour les langues au travers de multiples activités mettant en jeu leur diversité. Ces activités permettent aux enfants, avec l’accompagnement des professionnels, de peu à peu reconnaître les différentes sonorités et de construire des représentations positives de cette diversité sans hiérarchie.

La reconnaissance et la valorisation de sa langue première a une grande importance dans la construction de l’identité personnelle et dans l’apprentissage futur d’autres langues.

Les activités adaptées aux âges des enfants mettent aussi en évidence le rôle particulier du français, et développent l’intérêt des jeunes enfants pour les langues en général.

L'implication des parents

Les parents font partie intégrante de cette démarche et sont invités à participer aux différentes actions menées. Ils reçoivent un document de présentation et d'information traduit en 8 langues.

Des activités variées et ludiques

L’Eveil aux langues propose des animations ludiques très diverses aux jeunes enfants afin de les habituer à considérer le plurilinguisme comme une situation ordinaire de la société dans laquelle ils vivent.

Film sur l'éveil aux langues.

 

 

c. Des cours de langue et culture d'origine (LCO) pour les enfants en âge primaire

Affiche des cours pour 2020-2021

La littérature scientifique est unanime pour considérer que l'étude de la langue d'origine a des effets positifs sur les apprentissages scolaires des élèves. Parce que les compétences et connaissances linguistiques sont interdépendantes et se renforcent mutuellement, l'étude de la langue première joue un rôle-clé dans le développement de la capacité des élèves à apprendre d'autres langues.

Suivre des cours de langue et culture d'origine (LCO) offre la possibilité aux jeunes d'assumer des appartenances et des identités culturelles multiples.

Au niveau national suisse, la promotion de la langue première est considérée comme un instrument permettant d’accroître les chances d’une éducation de qualité pour les enfants allophones.

Elle est encadrée et légitimée par le concordat HarmoS, et par différentes recommandations

de la CDIP.

A Genève, les communautés dont les cours sont mis en valeur par le DIP sont réunies régulièrement en "réseau pédagogique LCO". Des formations continues sont proposées aux enseignants et les évaluations des élèves peuvent être inscrites dans les livrets scolaires.

La direction générale de l'enseignement obligatoire forme et accompagne les ELCO afin qu'ils puissent proposer dans les classes de l'école primaire des activités d'éveil aux langues (film après 1min.50). Ces enseignants complètent également le dispositif d'appui aux élèves primo-arrivants en étant à disposition pour des évaluations en langue d'origine quand le besoin est identifié.

 

Pour aller plus loin

 

 

Un nouvel outil d'intégration : LinguaPoly

Ce concept se fonde sur la valorisation et la reconnaissance du parcours langagier de chacun ainsi que sur les rencontres et les découvertes qui rapprochent en rendant l'étranger plus familier. Il consiste à proposer, au sein d'une école, un rallye qui permette aux enfants de s'arrêter à plusieurs stands animés par des parents, des enseignants de langue et de culture d'origine et/ou des enseignants permettant une entrée dans une langue et/ou un alphabet.

Les adultes sont invités à participer à des soirées de création des jeux pour la mise au point des activités qui sont ensuite proposés aux élèves.

Basé sur la valorisation des langues pratiquées par les familles et la richesse du répertoire langagier local, il permet aux élèves de s'initier à certaines langues et à des alphabets présents dans l'établissement scolaire ou parlés par leurs camarades.

Se distinguer par son parcours de vie et par la plus-value que constitue le plurilinguisme dans notre société semble une bonne approche pour la reconnaissance de la richesse individuelle et le rapprochement, par une tentative d'explicitation réciproque et de compréhension mutuelle de sa/ses langues.

Linguapoly

Disponibilité du jeu :

Une première édition a eu lieu dans l'établissement scolaire de Satigny. Elle a permis la fabrication de plus de 120 jeux en 20 langues différentes et de mettre au point les outils nécessaires à la mise en place opérationnelle de ce nouveau concept.

Ces documents ainsi que tous les jeux sont disponibles sur demande au BIE. Lors de la première mise en place dans une commune, les initiant seront accompagnés.

Evaluation du concept :

L'évaluation du projet effectuée par l'équipe de recherche en dimensions interculturelles de l'éducation (ERDIE) atteste de la plus-value que ce jeu offre dans l'éventail des outils pédagogiques disponibles pour un meilleur "vivre ensemble".

Pour consulter le rapport visant à vérifier l'adéquation du projet pédagogique pilote Linguapoly

 

 

Dernière modification
13 juillet 2020
Vos questions ou remarques nous aideront à améliorer le site.