8. Faucardage des plantes aquatiques

A Genève, les travaux de nettoyage des grèves publiques et le faucardage (fauche des plantes aquatiques) sont du ressort du Canton. Ces interventions sont accomplies chaque été par des équipes spécialisées qui appliquent un plan de gestion respectueux des écosystèmes aquatiques.

  • Le nettoyage des grèves consiste à ramasser les déchets qui s’accumulent, poussés par les vagues (végétaux : algues filamenteuses, plantes arrachées au fond du lac, branches...)
  • Le faucardage consiste à couper et extraire du lac les plantes aquatiques qui se développent dans certains sites. Lorsqu’elles croissent jusqu'à atteindre la surface de l’eau, elles peuvent devenir gênantes pour la baignade et la navigation. Le faucardage permet ainsi d’améliorer le confort des utilisateurs du lac.

Pratiqué sans contrôle, le faucardage peut avoir des effets néfastes pour l'équilibre écologique du lac car les herbiers lacustres constituent des milieux précieux pour la flore et la faune aquatiques.

Afin d'éviter des conflits d’intérêt entre l’utilisation du lac par l’homme et la protection de la nature, une véritable stratégie du faucardage a été mise en place par l’Etat de Genève. Elle consiste à privilégier une approche souple et évolutive en effectuant une pesée des intérêts entre usages et valeur biologique du lac.

Un plan de gestion définit ainsi les directives à suivre en matière de faucardage et de nettoyage. Les principaux points à relever sont les suivants :

  • Le faucardage est limité aux ports publics, aux axes de navigation et aux zones de baignades balisées
  • Les demandes concernant des plages ou des ports privés ne sont pas prises en considération
  • Le faucardage des plantes aquatiques n’a pas pour but de réduire la quantité de végétation qui s’échoue naturellement sur les grèves
  • Certaines espèces de plantes doivent être protégées alors que d’autres, qui ont un statut d'envahissantes, doivent être éliminées de la manière la plus adéquate possible (période, technique de coupe, propagation par le courant à éviter).

Documentation

Programme annuel et localisation du faucardage
Le réchauffement de l’eau n’étant pas régulier, le développement de la végétation peut varier d’une à deux semaine(s) selon les années et influencer les périodes d’intervention des équipes.


Les plantes aquatiques

On confond les plantes aquatiques avec les algues, qui ne sont pas concernées par le faucardage. En réalité, il s'agit d'organismes très différents :

  • Les algues planctoniques
    donnent une coloration à l’eau, elles flottent en pleine eau et ne sont pas visibles à l’œil nu. La présence de ces algues est normale et même souhaitable sans excès car elles font partie de l’équilibre biologique d’un lac. Les algues filamenteuses qui forment des amas sur les fonds à l'apparence cotonneuse, sont plus faciles à observer. En période de forte bise, elles viennent s’échouer sur les plages.
  • Les plantes aquatiques
    sont des végétaux enracinés qui se reproduisent en fleurissant comme les plantes des champs. Elles font partie d'un groupe appelé les « macrophytes ». Certaines d'entre elles sont rares et doivent être protégées et d'autres, exotiques, doivent être éliminées.

Especes de plantes aquatiques

Avez-vous un commentaire sur cette page?