Encourager l'égalité dans la formation et l'orientation professionnelle

dfferents métiers
La socialisation différenciée et les stéréotypes de genre dans les choix scolaires expliquent en partie les inégalités sur le marché du travail.

Bien que le principe d'égalité des chances et de l'accès à la formation est inscrit dans inscrit dans les constitutions fédérale et cantonale, des inégalités persistent entre les sexes dans certains domaines.

En Suisse, les choix de formation professionnelle et de profession sont très marqués par l’appartenance sexuelle. C’est ainsi que l’on retrouve, par exemple, une faible part de filles dans les filières de formation professionnelle en informatique, ingénierie et technique ainsi qu’une faible proportion de garçons dans les filières de la santé et du social. Cela s’explique notamment par une socialisation différenciée des filles et des garçons dès le plus jeune âge. 

Promouvoir l’égalité entre femmes et hommes dans le champ de la formation représente un enjeu majeur, qui passe notamment par la sensibilisation des principales instances de socialisation aux mécanismes de construction des stéréotypes, dans le but de les déconstruire et permettre aux jeunes de s’en affranchir, et enfin de formuler des choix en adéquation avec leurs aspirations. 

Missions du BPEV

Le BPEV cherche à déconstruire les stéréotypes de genre dans l'éducation, la formation et l'orientation professionnelle en mettant en place des moyens structurés pour réussir à y ancrer le principe de l'égalité. Le BPEV est chargé d'informer et de sensibiliser à l'égalité les professionnel-le-s de l'éducation mais aussi les élèves et les familles. Pour ce faire, le BPEV collabore avec les différents services de l'instruction publique et de l'orientation. 

Un axe privilégié du BPEV pour cette mission est la sensibilisation dans le domaine de la promotion des choix scolaires et professionnels. Démontrer que les métiers sont ouverts à toutes et tous, élargir les horizons, alléger les pressions sexistes, permettre aux jeunes de rencontrer des personnes aux parcours atypiques, valoriser les talents et le potentiel de chacun et chacune, contribuer à soutenir les individus qui se lancent dans la carrière de leur choix et participer à un enseignement dépourvu de stéréotypes sexistes, autant d’ambitions qui permettent de remédier à l’inégalité des chances dans le milieu scolaire.

Campagnes, formations et matériel pédagogique

Le BPEV organise et anime des formations destinées à un public varié, jeunes élèves et adultes professionnel-le-s de l'éducation, sur le thème de l'égalité en général, de la prévention des violences sexistes ou des stéréotypes de genre.

En collaboration avec des personnes expertes de l'enseignement, de l'éducation et du genre, le BPEV participe à la conception et à la diffusion du matériel pédagogique dans les différents degrés, de la petite enfance aux études universitaires. Le BPEV a participé activement à la conception et la production des brochures de "L'école de l'égalité". Ce matériel pédagogique a pour objectif d’encourager la prise en compte de l’égalité dans la formation. Ces brochures proposent de nombreuses activités en lien avec le Plan d’études romand et les disciplines scolaires.

Le BPEV est souvent sollicité par les écoles pour les projets et les campagnes de sensibilisation aux enjeux de l'égalité. Il propose et coordonne la circulation d'une exposition sur la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDEF) aux établissements scolaires du secondaires II.

Actions en lien avec l'orientation scolaire et professionnelle

En militant pour des choix de formation et de profession hors des stéréotypes de genre, le BPEV organise des événements avec les partenaires de la formation et de l'orientation (Universités, HES-SO Genève, OFPC et associations professionnelles).

Il contribue aussi par des projets destinés aux écoles tels que la journée Futur en tous genres. Cette journée nationale offre aux élèves la possibilité de découvrir de nouveaux horizons professionnels. Obligatoire dans le canton de Genève, elle permet d'élargir les perspectives des élèves de 9ème en accompagnant un-e proche sur son lieu de travail ou en s'inscrivant à une place d'atelier dans un domaine d'activité dans lequel son sexe est sous-représenté.

Sous l'impulsion du BPEV, un nouveau projet de sensibilisation aux métiers techniques en 7P pourra être déployé dans le canton dès la rentrée 2020 en collaboration avec des associations actives dans le domaine de l'ingénierie. Bien que ces ateliers s'adressent autant aux garçons qu'aux filles, la sensibilisation sera principalement axée vers les filles, en référence au plan d'action MINT.

Actions stratégiques en partenariat

Le BPEV pilote le plan d'action MINT du Conseil d'État en partenariat avec les différents services de l'instruction publique et de la formation. Ce plan d'action figure parmi les enjeux prioritaires définis dans le programme de législature et comprend trois axes principaux :  des mesures au niveau faîtier du DIP et des directions d'établissements; des formations des enseignant-e-s et des actions de sensibilisation auprès des élèves.

Dernières actions