Grand Genève

Périmètre institutionnel du Grand Genève
Périmètre institutionnel du Grand Genève
Notre agglomération est transfrontalière. Elle compte près d’un million d’habitants répartis entre les cantons de Genève et de Vaud, ainsi que les départements de l’Ain et de la Haute-Savoie.

Le Grand Genève agglomération franco-valdo-genevoise correspond à la fois à une réalité géographique naturelle intégrant la cuvette formée par la topographie (Salève, Jura, Voirons, Vuache) et le réseau hydrographique affluent du Rhône et à un bassin de vie transfrontalier en plein essor. Pour leurs déplacements, leur logement, leur travail, leurs loisirs ou leur consommation, les habitants dépassent largement les logiques de frontière.

Cet ensemble forme un espace fragmenté par les frontières administratives et dont les enjeux de fonctionnement intègrent les différents territoires le composant. Le dynamisme économique du canton de Genève, créateur de nombreux emplois dans des secteurs à forte valeur ajoutée, génère une croissance démographique très forte dans toute l’agglomération franco-valdo-genevoise. Cette vitalité produit de nombreux effets sur le territoire, en termes d'urbanisation, de mobilité, d'environnement et de paysage.

Le Grand Genève vise à maîtriser ces effets induits de la croissance par la mise en cohérence des politiques publiques d’aménagement du territoire. La volonté politique est de construire une agglomération compacte, multipolaire et verte, assurant un fonctionnement équilibré et solidaire de la région.

Depuis 2007, les partenaires du Grand Genève concrétisent cette ambition en candidatant aux différentes générations de Projets d’agglomération de la Confédération helvétique. La signature, en décembre 2016, du Projet de territoire 2016-2030, compatible avec le PDCn 2030, témoigne de cette habitude de travailler ensemble.

Compte tenu de la qualité de la candidature de l'agglomération, la Confédération a accordé d'importants cofinancements pour les infrastructures phares du Grand Genève :

  • 850 millions de francs dans le cadre du fonds d'urgence (CEVA, lignes de tramway Cornavin-Onex-Bernex et Cornavin-Meyrin-Cern)
  • 186 millions de francs pour le projet d'agglomération 2007: interfaces CEVA, amélioration du RER, axes forts de transports publics et liaisons structurantes de mobilité douce (voie verte).
  • 204 millions de francs pour le projet d'agglomération 2012 : poursuite des axes forts de transports publics, tram de Saint-Julien, rabattements TP et interfaces multimodales

L'évaluation du Projet de territoire 2016-2030, ou projet d'agglomération 2016, est en cours auprès des services fédéraux.

Contact
Matthieu Baradel, chef du projet (Genève), matthieu.baradel(at)etat.ge.ch
Direction générale de l'extérieur, Service des affaires extérieures et fédérales
 
 

Partagez cette page