ZIBAY ECOPARC: à la découverte de l'écologie industrielle au Bois-de-Bay

L'écologie industrielle n'est plus une notion abstraite. Elle possède désormais à Genève son propre espace dans la zone industrielle du Bois-de-Bay. Situé au bord du Rhône, au cœur d'une nature riche, le projet ZIBAY ECOPARC a ouvert ses portes aujourd'hui. Fruit d'un partenariat entre l'Etat de Genève, la FTI, la commune de Satigny et l'entreprise Serbeco, il a pour objectif de faire découvrir au plus grand nombre les principes de l’écologie industrielle et la diversité des métiers exercés sur cette zone industrielle.

La particularité de ZIBAY ECOPARC est d'offrir des parcours de découverte et de sensibilisation "grandeur nature" aux principes de l’écologie industrielle. Initié par l'Etat de Genève, la FTI, la commune de Satigny et l'entreprise Serbeco, le projet présente, à travers des visites de terrain didactiques, le lien entre nos activités quotidiennes et leurs effets sur l’environnement.

Trois objectifs

Le projet vise trois objectifs prioritaires: sensibiliser le public, en particulier jeune, aux principes de l’écologie industrielle, montrer la diversité et les différentes filières professionnelles existantes et contribuer à transformer durablement les comportements. Un site Internet simple et accessible (www.zibayecoparc.ch) permet de se familiariser avec le projet et s'enregistrer en vue de participer aux visites.

Inscrite dans la constitution genevoise, l’écologie industrielle n'est plus une notion abstraite; elle contribue, de manière tangible, à construire un monde durable. Ses principes doivent être, pour chacune et chacun de nous, une source de réflexion et d’inspiration.

"L'écologie industrielle, c'est concilier l'efficacité écologique et l'efficience économique. Le rôle de l'Etat est de créer le cadre pour favoriser la mise en pratique des échanges, comme ici dans cette zone industrielle", souligne Fabienne Fischer, conseillère d'Etat chargée du département de l'économie et de l'emploi (DEE). Nous œuvrons pour un avenir dans lequel les déchets des uns seront les ressources des autres".

Véritable laboratoire d’expériences, ZIBAY ECOPARC doit permettre à un large public, notamment aux jeunes générations, de renforcer la compréhension des enjeux et des principes de l’écologie industrielle, de l'économie circulaire et, plus largement, du développement durable. La ZIBAY accueille près de 200 entreprises actives principalement dans la mécanique et la déconstruction de véhicules, la construction, notamment le stockage et le traitement de matériaux, le transport, le tri et le recyclage. Pour Fabienne Fischer, il s'agit "d'un ancrage fort dans une réalité professionnelle et industrielle susceptible notamment de favoriser les échanges entre les représentant-e-s de l'innovation et les acteur-trice-s de la formation".

A proximité d'une nature diversifiée, la ZIBAY ouvre une fenêtre sur les flux qui sous-tendent notre vie quotidienne: celui de l'énergie, celui de l'eau, celui des matériaux de construction ou des matériaux nécessaires aux transports, et celui des déchets. Elle ouvre également une fenêtre sur des activités et métiers indispensables à la gestion de ces flux et à la mise en place du cercle vertueux de l'écologie industrielle. Les visiteurs pourront ainsi explorer un réseau émergent d'entreprises en transition vers l'écologie industrielle.

Un projet novateur pour une nouvelle dynamique territoriale.

Sur l’écoParc du Bois-de-Bay à Satigny, 197 entreprises offrant quelque 1800 emplois, évoluent sur 79 hectares dans des domaines aussi variés que la construction, la mécanique automobile, le recyclage et la logistique. "Au-delà de la mutualisation de bâtiments ou de services, la FTI encourage les solutions durables mises sur pied par les entreprises de la ZIBAY qui, en collaborant entre elles et en repensant leur modèle d’affaires, peuvent ainsi dégager des ressources pour leur propre croissance", affirme son directeur général, Guillaume Massard. Dans ce contexte, de nombreuses synergies sont également possibles, en particulier dans la production d’énergie sans CO2 (géothermie, solaire, biomasse), la gestion des déchets, la mobilité ou la surveillance.

Pour l'entreprise Serbeco, partenaire du projet, ZIBAY ECOPARC permet de mettre en lumière la diversité des activités essentielles au tissu économique régional qui s’y déploient et d’attirer les futurs talents dont les entreprises auront besoin. "Nous nous réjouissons qu’un projet comme celui-ci matérialise l’une des premières collaborations à l’échelle de l’écoParc du Bois-de-Bay", nous confie Bertrand Girod, directeur général de Serbeco. C’est également la démonstration que le réseau qui se créé entre les entreprises à la faveur de la mise en place de l’écoParc et avec l’appui des pouvoirs publics (canton, commune, FTI) offre l’opportunité de dégager des synergies et collaborations inédites et profitables à toutes les parties.


ZIBAY ECOPARC en chiffres :

  • 8 entreprises engagées dans le projet (Déconstruction Autos-Motos SA, HelvéCie, Implenia, Maulini, Pneus Claude SA, Groupe SERBECO, SIG, Soreval) et d'autres à venir comme Prelco.
  • 140 espèces d'intérêt au sein de la ZIBAY et dans les environs.
  • 3 parcours de visite illustrant diverses facettes de l’écologie industrielle.
  • 50 métiers différents exercés au sein des entreprises engagées.

Visuel de présentation du parc  

 

Pour toute information complémentaire: Mme Fabienne Fischer, conseillère d’Etat, par l'intermédiaire de M. Dejan Nikolic, secrétaire général adjoint, DEE, T. 022 327 92 72.