Votations fédérales et cantonales du 30 novembre : Dès demain, neuf communes pourront voter en ligne

Type de publication:
Date de publication:
6 novembre 2008
Publié dans:
Les citoyennes et citoyens suisses des communes d’Anières, Carouge, Chêne-Bourg, Collonge-Bellerive, Cologny, Meyrin, Thônex, Vandœuvres et Versoix pourront voter par internet dès demain midi, dans le cadre de la votation fédérale et cantonale du 30 novembre prochain. C’est la dixième fois que le vote en ligne est mis en œuvre à Genève dans le cadre d’un scrutin officiel, sous forme de test. C’est aussi la première fois que les trois cantons pionniers du vote par internet, Genève, Neuchâtel et Zurich, proposent simultanément cette possibilité lors d’un scrutin fédéral.

Au total, 139'000 électrices et électeurs suisses pourront se prononcer par internet pour cette troisième votation fédérale de l’année, soit 2,7% de l’ensemble des Confédérés. A Genève, les neuf communes concernées rassemblent quelque 45'000 citoyennes et citoyens, soit un peu plus de 19% de l’électorat cantonal. A Neuchâtel, ce sont 8000 personnes qui pourront utiliser cette possibilité et environ 86'000 à Zurich.

Le scrutin électronique prendra fin le samedi 29 novembre à midi. Les Genevoises et Genevois qui n’auront voté ni par internet ni par correspondance auront encore la possibilité de se rendre dans les locaux de vote le dimanche 30 novembre, de 10 heures à midi.

A Genève, l’urne électronique qui recueillera les votes électroniques a été verrouillée ce matin, en présence du chancelier d’Etat et des sept contrôleurs désignés par les partis politiques représentés au Grand Conseil et nommés par le Conseil d’Etat. Ces derniers ont généré la clé de cryptage qu’ils conserveront jusqu’au dépouillement, lequel n’est possible qu’en présence des contrôleurs.

Le système genevois de vote en ligne est composé à 80% de logiciels « open source ». Il est entièrement propriété de l’Etat. Il suscite un grand intérêt en Suisse et à l’étranger. Plusieurs cantons ont indiqué vouloir l’implémenter directement ou déléguer au canton de Genève la gestion des votes électroniques de leurs ressortissants. Le canton de Bâle-Ville a annoncé cet automne qu’il le mettrait l’an prochain à disposition des Bâlois de l’étranger.
Le peuple sera appelé à se prononcer le 8 février prochain sur une inscription du vote par internet dans la constitution.

Partagez cette page