Journée mondiale des zones humides: le 3 février 2019, la nature réserve des surprises au cœur de la ville

Le dimanche 3 février, Genève célèbre la Journée mondiale des zones humides en invitant la population à venir découvrir ces espaces naturels et leurs richesses. En effet, depuis 1990, notre canton héberge un site couvert par la Convention internationale de Ramsar: la rade et le Rhône genevois, un espace assurant de nombreuses fonctions essentielles pour notre territoire. Afin de rappeler ces enjeux, des spécialistes représentant différentes organisations impliquées dans la sauvegarde et le suivi de ces espaces proposent une série de postes d'observation destinés aux curieux, petits et grands. Les oiseaux aquatiques seront notamment à l'honneur, avec la possibilité d'admirer cette année en compagnie d'ornithologues un visiteur exceptionnel, le fuligule à bec cerclé, canard originaire d'Amérique du nord. Ce "Donald" égaré d'outre-Atlantique séjournant depuis plusieurs semaines au port des Pâquis témoigne ainsi par sa présence de l'importance des zones humides et des connexions entre ces espaces naturels dont la valeur dépasse les frontières.

Un espace naturel au cœur de la ville

A l'occasion de la Journée mondiale des zones humides (voir l'encadré), plusieurs organisations locales proposent des activités pour le grand public rappelant la valeur de ces espaces naturels, aussi précieux pour l'homme que pour la nature. Les oiseaux aquatiques, qui incluent de nombreuses espèces migratrices, sont l'un des symboles de la richesse de ce patrimoine. Souvent colorées et faciles à observer jusqu'au cœur de la ville, elles témoignent de la qualité des eaux du Léman et de l'écosystème lacustre. Ces espèces seront ainsi à l'honneur durant ces activités gratuites organisées le dimanche 3 février par des ornithologues, avec la possibilité d'observer les canards hivernants fidèles à ces lieux… et aussi cette année un oiseau exceptionnel venu d'outre-Atlantique !

 

A la découverte d'un "Donald" égaré

Une rareté venue d'Amérique du Nord séjourne en effet à Genève en ce moment : depuis le mois de novembre, un fuligule à bec cerclé se laisse admirer sans discontinuer dans le port des Pâquis. Il s'agit d'un évènement pour les amateurs d'oiseaux, car cette espèce n'avait plus été observée dans notre canton depuis une dizaine d'années. Plongeant la nuit pour récolter les moules zébrées dont il se nourrit, le fuligule à bec cerclé somnole entre les bateaux du port durant la journée. Ce petit canard sombre à la tête triangulaire se reconnaît à son flanc gris perle et pâle à l'avant, ainsi qu'à son bec ourlé d'un élégant anneau blanc. Il s'agit d'un mâle adulte en plumage nuptial. Ce "Donald" américain, peut-être égaré à la faveur d'une tempête sur l'Atlantique, semble se plaire parmi ses cousins européens, les fuligules milouins et morillons, dont certains ont aussi parcouru un long chemin, venant parfois de Russie, voire de Sibérie. Véritable carrefour pour des migrateurs au long cours, les espaces aquatiques genevois démontrent leur valeur internationale, rassemblant le temps de l'hiver des oiseaux surprenants issus de différents continents !

Le fuligule a bec cercle, oiseau rare qui a traverse l'Atlantique,  est un exemple des surprises que reserve le Leman genevois

Le fuligule à bec cerclé, oiseau rare qui a traversé l'Atlantique, est un exemple des surprises que réserve le Léman genevois.

Pour reconnaître ce canard rare : www.facebook.com/geenvironnement

 

Oh mon eau !

Conformément aux exigences de la convention de Ramsar ratifiée par la Suisse, Genève s'engage non seulement en faveur de la conservation de son site listé dans le traité mais aussi pour la bonne gestion de toutes ses zones humides. En effet, le lac et les 330 km de cours d'eau présents sur notre territoire sont un patrimoine à préserver plus que jamais. La faune et la flore qui y vivent suscitent toujours un vif intérêt chez les amateurs de plein air. Si le Léman est une source de vie pour la nature, il l'est tout autant pour la population puisque Genève y tire 90% de son eau potable. Pour en jouir dans les meilleures conditions, il est essentiel de rappeler le rôle que nous avons toutes et tous à jouer pour préserver durablement notre ressource précieuse, en adoptant les bons gestes et en comprenant mieux le fonctionnement de son cycle et les enjeux auxquels elle doit faire face. "OH MON EAU!" vise à encourager les comportements respectueux à l'égard de l'eau et à donner les outils à la population pour adopter une attitude aqua-responsable grâce à des gestes simples.

Plus d'informations sur : ohmoneau.ge.ch

 

 

Journée mondiale des zones humides

La Convention de Ramsar est un traité ratifié par 170 Etats, dont la Suisse, qui se sont engagés à assurer la conservation de leurs zones humides – marais, lacs ou cours d’eau, milieux marins, etc. – les plus importantes. Grâce à cet instrument, ce sont aujourd'hui plus de 2300 sites dans le monde, totalisant 2.5 millions de km2 – l'équivalent d'un cinquième de la surface de l'Europe – qui sont protégés.
Chaque année début février, pour commémorer la signature de la Convention en 1971 dans la ville iranienne de Ramsar, les zones humides sont à la fête. A cette occasion, partout dans le monde, de nombreux acteurs mènent des opérations de sensibilisation auprès du public. Genève, qui héberge un site protégé par la convention – la Rade et le Rhône genevois – ainsi que plusieurs zones humides de valeur, s'associe à cette action mondiale, pilotée à quelques kilomètres du canton par le Secrétariat de la Convention de Ramsar basé à Gland.

Dimanche 3 février 2019 - Programme des activités à Genève

  • 10h00-13h00    Port des Pâquis
Oiseau rare : à la recherche de "Donald" le canard américain égaré

Le Léman urbain abrite de nombreux oiseaux d’eau mais cette année s'est joint un visiteur exceptionnel, élégant et facile à observer : le fuligule à bec cerclé, un canard américain à découvrir en compagnie d’ornithologues.
Etat de Genève – Info-Service : 022 546 76 00

  • 11h00-15h00    Rotonde du Jardin Anglais (à côté du Bateau Genève)
Un poste d'observation au cœur de la réserve d'importance internationale

Des ornithologues munis de télescopes vous apprendront à reconnaître les oiseaux
qui viennent passer l'hiver dans le site genevois couvert par la Convention de Ramsar.
Thé chaud offert !
Pro Natura Genève

 

Les canards de la Rade

La Rade et le Rhône genevois constituent des lieux importants pour la biodiversité. A
l’occasion de la journée internationale des zones humides, un naturaliste vous accueillera
pour vous présenter la faune ailée de la rade. Vin chaud offert !
La Libellule

 

Toutes les animations pour le grand public et les enfants sont gratuites et sans inscription - jumelles recommandées.

 

Partenaires locaux de la Journée mondiale des zones humides :

Secrétariat de la Convention de Ramsar, Etat de Genève, Muséum d’histoire naturelle de la Ville de Genève, Groupe des jeunes de Nos Oiseaux-Genève, Groupe ornithologique du bassin genevois (GOBG), Pro Natura Genève, La Libellule, HEPIA Lullier, Association pour la sauvegarde du Léman (ASL), Association NARIES.

 

Pour tout complément d'information :

 

Par ailleurs, les représentants des médias souhaitant interviewer à l'avance certains des organisateurs des animations en lien avec la Journée mondiale des zones humides, ou réaliser des images des oiseaux d'eau et du canard américain égaré à Genève, le fuligule à bec cerclé, pourront se rendre au :

  • Port des Pâquis
  • le vendredi 1er février entre 10h00 et 12h00

Ils bénéficieront ainsi de la présence de spécialistes sur le terrain dans le cadre d'un point d'observation ouvert aux classes du primaire du canton de Genève.