Indicateur 3 : Durée de l'interruption avant l'arrivée à CAP Formations

Type de publication
Date de publication
1 novembre 2020
Publié dans

Depuis 2013, CAP Formations propose une aide au retour en formation aux jeunes de moins de 25 ans qui n’ont pas obtenu de diplôme de niveau secondaire II. Avant la prise en charge par un dispositif de soutien, les jeunes en situation de décrochage passent un laps de temps plus ou moins long hors du système de formation. Celui-ci agit de manière ambivalente sur le parcours de formation. S'il est souvent nécessaire à la remobilisation, il est aussi porteur d’un risque : celui de voir le ou la jeune renoncer à la formation. L'indicateur ici présenté analyse la durée de l’interruption de formation avant l’arrivée à CAP Formations.

Population de référence

Jeunes compris dans le public-cible de CAP Formations (cf. Définitions) et qui s’y sont présentés durant l’année de référence 2019-20. Seul le fait d'arriver à CAP Formations est pris en compte, indépendamment des parcours des jeunes après leur inscription (notamment s'ils s'engagent effectivement dans un parcours de retour en formation ou non). En outre, les jeunes dont la dernière scolarité enregistrée à Genève était antérieure à la dernière année du CO ont été exclus de l’analyse, leur interruption de formation correspondant alors le plus souvent à un départ hors du canton.

 

 
La moitié des jeunes arrivés à CAP Formations en 2019-20 avaient décroché de leur formation depuis moins de deux mois

 

graph 3.1 et 3.2, 2021
graph 3.1 et 3.2, 2021

La plupart des jeunes enregistrés à CAP Formations en 2019-20 ont interrompu leur formation depuis peu. En moyenne cette interruption est de 12 mois, mais dans la moitié des cas elle est de moins de 2 mois (durée médiane) (Fig. 3.1). La tendance générale est à la diminution du temps avant l'arrivée à CAP Formations par rapport à l'année 2017-18. Cependant, en 2019-20 cette diminution marque le pas comparativement à l'année précédente. L'observation des années suivantes permettra de qualifier cette évolution comme étant une variation autour d'un seuil ou une nouvelle tendance. Par ailleurs, moins de 30% des jeunes se présentent à CAP Formations plus d’un an après l’arrêt de formation (Fig. 3.2). La différence entre la durée moyenne et la durée médiane s’explique par un faible nombre de jeunes restés longtemps hors du système de formation. Leur présence dans la population de référence pourrait s’estomper au cours des prochaines années.

Pour en savoir plus

Définitions

CAP Formations est conçu comme un guichet unique destiné aux jeunes en décrochage dans le canton de Genève. Il s’adresse aux jeunes résidents ou aux jeunes dont les parents ont un lien fiscal avec le canton, sans certificat de niveau secondaire II, âgés de 15 à 25 ans et qui ont interrompu une formation de niveau secondaire II ou qui n’ont pas commencé de formation à l’issue de l’obligation scolaire. CAP Formations propose une prise en charge selon le principe du suivi individualisé. Le dispositif dispense en outre des mesures de soutien et délègue d’autres mesures à des prestataires externes.

Difficultés directement et indirectement liées à la formation

Les difficultés directement liées à la formation (ou difficultés directes) désignent les difficultés scolaires et comportementales, situées dans le champ de la formation. Les difficultés indirectement liées à la formation (ou difficultés indirectes) comprennent les difficultés familiales, sociales, financières, judiciaires ou encore de santé ; bien qu’elles affectent la formation, elles ne lui sont pas directement associées.

Sources

Les données sont extraites de la base de données scolaires du DIP (nBDS) et de la base de données Casenet, utilisée par CAP Formations.

Références bibliographiques

Petrucci, F., et Rastoldo, F. (2015). « Quels sont les facteurs de risque et les raisons invoquées pour le décrochage scolaire ? Résultats d’une enquête menée à Genève (2013-2014) ». Note d’information du SRED n°69, septembre 2015.

Rastoldo, F., Mouad, R. et Cecchini, A. (2016). CAP Formations. Structure genevoise de case management pour un retour en formation professionnelle. Genève : SRED.

Cecchini, A. (2016). CAP Formations et son public. Expériences de retour en formation professionnelle par la structure genevoise de case management. Genève : SRED.


 

Version détaillée en pdf

Type de publication
Date de publication
1 novembre 2020
Publié dans