1. L'essentiel en bref

Dans les écoles publiques genevoises, un remplaçant est une personne engagée ponctuellement pour remplacer un enseignant ou un éducateur absent. La durée des missions confiées peut aller de quelques heures à plusieurs mois. Les remplaçants sont souvent contactés le matin même du jour où ils doivent remplacer. Ils doivent donc habiter dans le canton de Genève ou à proximité immédiate du canton. Cette proximité est indispensable pour répondre aux besoins des établissements scolaires.

Les conditions d'inscription sont différentes selon que vous souhaitez vous inscrire comme:


Les sessions d’inscription pour devenir remplaçant à l’école primaire n’ouvrent qu’en fonction des besoins. Pour savoir si vous pouvez vous inscrire en ce moment, vous devez consulter le tableau figurant sur la page décrivant les conditions et périodes d'inscription. Les candidats doivent posséder au minimum une maturité ou un titre reconnu équivalent.


Les inscriptions aux remplacements dans l’enseignement secondaire sont enregistrées toute l'année, sauf durant les vacances scolaires et certaines périodes annoncées sur la page consacrée aux modalités d'inscription. Les remplaçants doivent posséder les mêmes diplômes que les enseignants ou être en train de les préparer.


Les sessions d’inscription pour devenir remplaçant dans l'enseignement spécialisé sont identiques à celles de l’école primaire et n’ouvrent qu’en fonction des besoins. Pour savoir si vous pouvez vous inscrire en ce moment, vous devez consulter la page décrivant les modalités d'inscription. Les candidats doivent posséder au minimum:

  • pour les remplaçants d'enseignant spécialisé : une maturité ; cependant, les candidatures des personnes en possession – ou en cours d'obtention – d'un titre universitaire ou d'une haute école sont prioritaires.
  • pour les remplaçants d'éducateur : une maturité ou une maturité spécialisée de l'ECG et être en cours de formation à la HETS.

Les remplaçants doivent remplir les mêmes devoirs que tous les collaborateurs de l'Etat et adopter la posture qui sied aux enseignants.

 

Avez-vous un commentaire sur cette page?