Connaître la qualité de l'air à Genève

5. Cartographie du dioxyde d'azote (NO2)

Le dioxyde d'azote (NO2) constitue un indicateur de la qualité de l'air.

Depuis 2001, le service de l'air, du bruit et des rayonnements non ionisants (SABRA) a mis en place un réseau de plusieurs dizaines de points de mesure du NO2 couvrant une large partie de l'agglomération genevoise. Il s'ajoute au réseau de quatre stations de mesures fixes.

Une modélisation fine a été développée afin de déterminer les immissions de NO2 au plus près des sources (trafic routier) avec une résolution de 10 mètres et couvrant tout le canton. Elle est basée sur un modèle de chimie transport (CHIMERE) pour déterminer la pollution de fond et un modèle de transport atmosphérique (SIRANE) pour déterminer la pollution de proximité. Ces modèles utilisent les valeurs mesurées de NO2 à Genève ainsi que le cadastre de émissions polluantes et les données météorologiques.

Bien que cette nouvelle méthode ait été mise en place en 2022, un historique remontant à 2014 a pu être reconstitué. Ces cartes permettent de suivre l'évolution de la qualité de l'air année par année.

Carte dynamique de concentrations annuelles de NO2, de 2014 à 2021

Extrait carte NO2
Ex. : Immissions de NO2 en 2021


Recevez dans votre boîte mail, toutes les annonces liées à la qualité de l'air à Genève : pics de pollution, macaron Stick'AIR et restrictions liées à la circulation différenciée, gratuité temporaire des transports publics genevois, actualités...

Dernière mise à jour
9 novembre 2022

Cette page vous a-t-elle aidé ?