Expérimentation chatbot : retours d'un stagiaire au Genève Lab

Date de publication:
31 mai 2018
De février à mai 2018, Robert Leckenby a intégré le Genève Lab pour contribuer à une expérimentation menée sur un chatbot.
Robert Leckenby (2e depuis la gauche) avec des membres du Genève Lab

Robert, quel est votre parcours et quels sont vos projets ?

Je suis géologue de formation, en 2005 après des études en Angleterre et à l’EPFZ, j’ai obtenu mon doctorat au Collège Impérial de Londres, j’ai ensuite travaillé plus de dix ans dans l’exploration et la production pétrolière en Afrique de l’ouest et en Irak, basé ici à Genève. Suite à la poussée de Daech en Irak en 2014 et à la chute du prix du brut en 2015, j’ai perdu mon emploi dans un licenciement économique en février 2016. Afin de rebondir, j’ai suivi le premier ‘bootcamp‘ Suisse en programmation, c’était de janvier à avril 2017, à Zürich.

J’ai ensuite travaillé deux mois en informatique dans une startup à Bâle. Enfin, toujours en parallèle de mes recherches d’emploi, je suis inscrit à un ‘MOOC’ en data analyse chez Udacity, et c’est dans ce contexte que j’ai pu intégrer le Genève lab pour aider au développement du chatbot landman bot.

Je continue donc à me former tout en cherchant du travail, et ce à la fois dans mon domaine d’origine – la géologie – mais aussi en informatique, c’est d’ailleurs peut-être une situation qui va toucher de plus en plus de monde avec la digitalisation du marché du travail actuelle.

 

Vous avez travaillé sur une expérimentation chatbot. Comment s'est déroulée cette expérimentation ?

Je vois cette expérimentation sur plusieurs plans. Tout d’abord, elle a été un succès technique comme nous avons pu livrer le chatbot en un délai très court, et il fonctionnait le jour des élections (le 15 avril). Ensuite d’un point de vue de la collaboration entre les différentes parties : en effet ce chatbot est le résultat d’une excellente collaboration entre plusieurs départements de l’Etat de Genève, ainsi que de compagnies privées ici à Genève et à l’étranger: SQLI, Telono, Arrow et Oracle. Et finalement du point de vue humain comme ces expériences sont toujours l’occasion de tisser de nouveaux liens et de nouer de nouvelles amitiés.

 

Enfin, vous avez intégré un living lab, Genève Lab, pour plusieurs mois. Quelles sont vos observations ?

Je ne connaissais pas du tout le principe du living lab avant ce stage, et c’est très agréable de voir une telle dynamique dans un organisme qu’on considère souvent comme souffrant de lourdeur : l’Etat. Concrètement il a par exemple été fascinant pour moi de voir les effort du Genève lab de donner une voix aux citoyennes et citoyens dans le cadre de la consultation sur le numérique que j’ai pu voir pendant mon stage.

 

Merci Robert.

 

M. Robert Leckenby a contribué pleinement aux travaux du Genève Lab en matière de chatbot et a été une ressource très appréciée sur d'autres projets d’analyse de données. Si vous avez des projets pour lesquels vous souhaiteriez contacter M. Leckenby sur l’un ou l’autre de ces thèmes, vous pourrez le joindre par son profil LinkedIn.

Genève Lab

Ce blog illustre les activités du Genève Lab : évènements, projets, expérimentation, etc. C’est l’équipe du Genève Lab qui en assure la rédaction. Notre souhait est d’inspirer les acteurs de l’innovation du territoire. 

Genève Lab accompagne la transformation de l’administration cantonale à l’ère du numérique. Il l’aide à exploiter les leviers de l’innovation en impliquant les parties prenantes.

En savoir plus
https://www.ge.ch/dossier/geneve-lab

Partagez cette page