GEnergie - Optimisation de la ventilation des immeubles de logement – Interview

Date de publication
20 mai 2021
Kim Hülser (SIG-éco21) et Maurice Fantin (OCEN)
Kim Hülser (SIG-éco21) et Maurice Fantin (OCEN)
La solution ventilation OCEN et SIG-éco21 se déploie de plus en plus sur le canton de Genève grâce à sa simplicité et son efficacité et, surtout, grâce au soutien mis en place dans le cadre du programme GEnergie. Kim Hülser (SIG-éco21) et Maurice Fantin (OCEN) en présentent les intérêts.

En 2020, six fois plus de dossiers "solution Ventilation" ont été traités par rapport à l’année 2019. Des projets d’importance comme la rénovation des installations de ventilation des Avanchets et des tours du Lignon sont en cours.

Aujourd'hui, nous rencontrons Messieurs Maurice Fantin, inspecteur à l'office cantonal de l'énergie et Kim Hülser, responsable de la "solution Ventilation" SIG-éco21.

EBM (Energy Blog Manager) - Maurice Fantin, quelle est exactement votre fonction ?

MFA (Maurice Fantin) - Je m'occupe de contrôler la conformité des dossiers de demande d'autorisation de construire par rapport aux exigences légales liées à l'énergie. Sur les chantiers, je contrôle la mise en œuvre des installations techniques et l'isolation thermique. Au niveau du programme GEnergie, je m’occupe de la validation règlementaire des projets de ventilation en collaboration avec les SIG.

EBM - Et vous, Kim Hülser ? Quelle est votre rôle dans ce projet ?

KHR - Je suis responsable SIG-éco21 de la "solution Ventilation". Je m’occupe du suivi des projets déposés sur notre plateforme en ligne par des prestataires ventilistes et ingénieurs et  gère les aspects de validation technique des projets.

Les Avanchets - source GoogleMaps, 2021
Les Avanchets - source GoogleMaps, 2021

Une grande partie des bâtiments des Avanchets ainsi que les tours du Lignon sont ou seront équipées de systèmes de ventilation hygroréglables. A titre d’exemple, la prime SIG-éco21 versée aux projets des Avanchets couvrait en moyenne environ 30% du coût des travaux. Le retour sur investissement de cette opération est estimé à 4 ans seulement grâce à une baisse prévisionnelle de l’IDC de plus de 60MJ/m2 a et des économies électriques de l’ordre de 50% par rapport à la situation initiale.

EBM - Dites-nous quels sont les enjeux liés à la ventilation ?

MFA - Dans les bâtiments existants, la ventilation est souvent surdimensionnée par rapport aux normes actuelles. Les volumes d’air extrait sont très importants ce qui entraine une série de problèmes potentiels comme un niveau de bruit élevé, une mauvaise hygrométrie et, bien sûr, une surconsommation d'électricité et de chaleur. Souvent les installations sont peu ou mal entretenues. Ce sont des choses qui peuvent et qui doivent être améliorées, en particulier lorsqu'il faut remplacer l'installation en raison de sa vétusté. Il est très important de ne pas manquer les occasions qui se présentent.

EBM - N'est-ce pas toujours le cas ? Si j'étais propriétaire d'un bâtiment, il me semblerait évident de saisir chaque opportunité d'améliorer l'efficience énergétique de mon bâtiment.

MFA - Il est plus facile de remplacer le ventilateur que d'étudier une solution globale. Pourtant, cela permet à la fois d'améliorer le confort des habitants et de réduire les besoins énergétiques.

EBM - Juste avant, vous nous parliez d'une mauvaise hygrométrie. Faites-vous référence à un air trop sec ou un air trop humide ?

MFA - Les deux. La surventilation des logements provoque souvent un air très sec en hiver. Paradoxalement, il y a également souvent des problèmes d’humidité et de moisissures dans certaines pièces. Selon l’Office fédéral de la santé publique, les problèmes de moisissures touchent près d’un logement sur 4[1].

EBM - Kim Hülser, expliquez-nous s'il vous plaît. Comment peut-on avoir les deux problèmes en même temps ?

KHR - Les systèmes de ventilation mécanique classiques ne permettent pas de répondre aux besoins individuels de chaque logement, ni aux habitudes des locataires. Ainsi, la ventilation est gérée de manière centralisée pour toute une allée d'immeuble, selon des horaires prédéfinis qui sont les mêmes pour tous les habitants. Un appartement vide est ventilé de la même manière qu’un appartement fortement occupé. Par ailleurs, sur les 400 projets de ventilation que nous avons validé dans le cadre de cette solution, nous avons constaté qu'environ la moitié des systèmes de ventilation étaient arrêtés la nuit. Dans ce cas, la vapeur d’eau produite pendant les heures d’arrêt – généralement de 23h à 6h - n’est pas évacuée correctement du bâtiment.

Les tours du Lignon - source GoogleMaps 2021
Les tours du Lignon - source GoogleMaps 2021

EBM Cela ne doit pas être très confortable pour les habitants. Comment cela se fait-il ?

KHR On suspecte que cette mauvaise pratique s’est installée suite à des plaintes concernant le bruit des ventilateurs. Une installation bien conçue et bien réglée n’occasionne pas de nuisances sonores. En revanche c'est précisément la nuit, lorsque la plupart des habitants sont à leur domicile, qu’il est important de ventiler correctement afin d’assurer une bonne qualité de l’air. C'est aussi une question de santé pour les occupants. D’après nos recherches, les systèmes de ventilation hygroréglables répondent au mieux aux besoins de ventilation dans les logements car le taux d'humidité de l'air est un excellent indicateur de la qualité globale de l'air intérieur (composés organiques volatils, poussières, formaldéhydes, odeurs, CO2, etc.). D’ailleurs les systèmes de ventilation hygroréglable fonctionnent de manière continue et ne sont donc jamais arrêtés.

EBM – Comment la ventilation hygroréglable peut-elle garantir une bonne qualité de l’air dans les logements ? Cela semble être une solution idéale…

KHR – Les systèmes de ventilation hygroréglables permettent d’adapter les débits de ventilation en fonction des besoins réels dans chaque pièce, basé sur le taux d’humidité à l’intérieur de celle-ci. L’air neuf balaye tout le logement depuis les pièces de vie (chambres, salon) jusqu'aux pièces humides (cuisine, sanitaires) avant d’être extrait. Ce type d’installation est donc totalement en phase avec les besoins et activités des habitants, à condition que le système soit correctement conçu. D’ailleurs, un point important à prendre en compte dans de le cadre de la ventilation ce sont les entrées d’air en façade, notamment par rapport à leur capacité à fournir les débits d’air nécessaires. Cet aspect est crucial pour assurer un air sain pour les habitants et pour éviter une dégradation précoce du bâtiment. Toutes actions sur les fenêtres ou les façades devraient prendre en considération la ventilation.

EBM – Comment fonctionne un système de ventilation hygroréglable ?

MFA L’adaptation constante du débit d’air se fait via des bouches d’extraction et des entrées d’air hygroréglables qui sont dotées d’un mécanisme simple et fiable qui permet de régler l’ouverture des bouches en fonction de l’humidité. Quant au ventilateur, ce dernier fonctionne à pression constante et adapte son débit en fonction de l’ouverture des bouches 24h sur 24h.

 
EBM Si le système fonctionne 24h sur 24h, alors comment sont réalisées les économies énergétiques ?

KHR En cas d’absence ou de faible occupation, les débits d’air sont réduits à un minimum. Cela permet de réduire globalement les débits d’air de la ventilation et donc la quantité d’air extrait du bâtiment. Par conséquence, le besoin d’énergie pour le chauffage est réduit. Il s’agit de ventiler moins mais mieux.

EBM La solution ventilation a donc un impact sur la consommation d'énergie ?

KHR Tout à fait. La baisse de l’indice de dépense de chaleur (IDC) calculée sur notre plateforme est en moyenne d’environ 40 MJ/m2 a.

EBM Y a-t-il également des économies d'électricité ?

KHR Les économies d'électricité sont de l’ordre de 40 à 90% par rapport aux anciens ventilateurs. L’amélioration des performances est donc conséquente, notamment grâce aux exigences du programme en termes d’efficience électrique des nouveaux ventilateurs.  

Classement de la performance électrique des ventilateurs
Classement de la performance électrique des ventilateurs

Classement de la performance électrique (W/m3 h). La solution ventilation OCEN-SIG applique les valeurs limites (SFP 1) et cibles (SFP 1+) de la norme SIA 382/1.

EBM Comment est déterminée la prime financière versée pour le projet ?

KHR La prime est calculée sur la base des économies thermiques et électriques prévisibles. Elle couvre en moyenne environ 20 % de l’investissement mais cette valeur peut atteindre jusqu’à 50 % de l’investissement dans le cas de systèmes de ventilation particulièrement énergivores. D’ailleurs nous profitons actuellement d’une augmentation de la prime aux économies électriques de 30 % de la part du programme fédéral ProKilowatt.

EBM Est-ce que cette prime est cumulable avec des éventuelles subventions cantonales ?

KHR La prime électrique en provenance de ProKilowatt est cumulable avec les subventions cantonales. Cependant, il n’est pas possible d’obtenir la prime SIG-éco21 thermique dans le cadre d’une rénovation globale qui intègre déjà dans son bilan une amélioration du système de ventilation.

EBM – Dans quel cas de figure la prime financière est-elle particulièrement élevée?

KHR Plus le système de ventilation actuel est énergivore, plus la prime financière versée au propriétaire est importante. Il convient de cibler les installations présentant des problèmes de bruit ou de sifflement, les installations en fonctionnement constant ou encore les installations avec d'anciens ventilateurs à poulie-courroie qui consomment souvent beaucoup d’électricité. Il est extrêmement important que les professionnels de la ventilation saisissent ces occasions pour proposer une solution optimisée à la régie ou au propriétaire.

EBM Mais n'y a-t-il pas d'obligation par rapport à cela, M. Fantin ?

MFA En effet, les installations de ventilation présentant un débit supérieur à 1'000 m3/h par bâtiment, soi-disant les bâtiments avec plus d’une dizaine de logements, sont concernés par l'article 12G du règlement sur l'énergie qui exige la récupération de la chaleur extraite par la ventilation. Le remplacement à l'identique de deux tourelles de 800 m3/h sur un même bâtiment par exemple, n'est pas conforme à loi, même en cas de panne sur un ventilateur.

EBM – Est-ce qu’il faut donc faire de la récupération de la chaleur extraite pour chaque nouvelle installation de ventilation ?

MFA La récupération de chaleur peut être intéressante dans certains cas. Toutefois, par rapport aux projets que nous avons analysés, nous avons constaté que les systèmes de ventilation hygroréglables étaient globalement tout aussi efficientes (du point de vue énergétique) qu’une pompe à chaleur sur l’air extrait et ceci à moindre investissement. Pour cette raison, les installations de ventilation hygroréglables constituent une réelle alternative à la récupération sur l’air extrait. C’est une question d’utilisation rationnelle de l’énergie telle que stipulée dans l’Art.1 Len.

EBM Quel est le processus à suivre pour réaliser un projet hygroréglable ?

KHR Il suffit de demander au ventiliste ou à l'ingénieur de déposer le projet sur notre outil en ligne CVC.eco21.ch. Tous les projets déposés sont évalués par un comité OCEN-SIG. A l’issue de la validation, le propriétaire reçoit un courriel de validation ainsi que le rapport du projet détaillant les primes financières, les économies d’énergie ainsi que le retour sur investissement de la solution proposée.

EBM Est-ce que l’outil en ligne est libre accès ?

KHR Oui notre outil est libre accès. Nous conseillons cependant de suivre une courte formation afin de bien connaître la solution et de bien maîtriser l’outil. Tous nos partenaires professionnels SIG-éco21 ont d’ailleurs suivi notre formation. Nous avons également des partenariats avec plusieurs fournisseurs de matériel de ventilation qui sont également en mesure de déposer des projets sur notre plateforme en collaboration avec le prestataire responsable du projet.

EBM Quel est le moment opportun pour la mise en place d’un système de ventilation hygroréglable ?

KHR L'installation de ventilation est relativement indépendante du reste de la technique du bâtiment et sa mise en place est possible à tout moment dans la vie d’un bâtiment équipé d’une ventilation mécanique.

Mais comme le disait M. Fantin au début de cette interview, il y a des moments où il est particulièrement approprié, notamment :

  • en cas de panne sur un ventilateur. On le remplacera directement par un modèle à pression constante. Le projet sera déposé en « mode urgent » sur la plateforme. Le propriétaire dispose ensuite d’un délai de 18 mois pour mettre en place les bouches d’extraction dans les appartements et, si nécessaire, les entrées d’air hygroréglables.
  • lors du nettoyage des gaines de ventilation. Il faut le faire tous les 7 à 10 ans. On profitera des interventions nécessaires dans les appartements pour installer les bouches d’extraction hygroréglables.
  • bien sûr aussi lors des interventions sur l’enveloppe du bâtiment. La rénovation des fenêtres constitue une excellente opportunité d’intégrer directement les entrées d’air hygroréglables. De plus, cela évite les problèmes d'humidité que l'on constate malheureusement souvent après leur remplacement.

EBM – Merci Messieurs pour ces riches explications.


Outil en ligne pour le dépôt des projets ventilation

Cours SIG-éco21 sur la ventilation

Listes partenaires professionnels SIG-éco21

Principe de fonctionnement d’un système de ventilation simple flux hygroréglable

 

Principe ventilation hygroréglable
Principe ventilation hygroréglable
  1. L’air neuf entre par les entrées d’air en façade (idéalement de type hygroréglable)
  2. L’air neuf balaye tout le logement depuis les pièces sèches (chambres, salon) vers les pièces humides (cuisine, salle de bain)
  3. L’air vicié est aspiré dans les pièces humides via les bouches d’extraction hygroréglables. Ces bouches sont dotées d’un mécanisme simple et fiable permettant de varier l’ouverture de la bouche en fonction de l’hygrométrie.
  4. L’air vicié est rejeté en toiture via le ventilateur (extracteur) piloté par une sonde de pression qui adapte automatiquement son débit aux besoins des habitants.

GEnergie logo et programme
GEnergie logo et programme

 

Date de publication
20 mai 2021