L'un des "plus beaux livres de Suisse" 2017

Le livre d'Emilie Ding, édité par la Fonds cantonal d'art contemporain, a été primé par l'Office fédéral de la culture. Ce dernier met sur pied chaque année le concours des plus beaux livres suisses. Il entend ainsi distinguer des réalisations particulièrement abouties dans la production et l'art du livre tout en attirant l'attention sur les ouvrages qui expriment les tendances contemporaines.
Détail de la couverture du livre d'Emilie Ding
Détail de la couverture du livre d'Emilie Ding, Atelier Berlin Editions

Le Fonds cantonal d'art contemporain (FCAC) a le plaisir d'annoncer que le livre "But time is not linear,…."  d'Emilie Ding, édité en 2016 dans le cadre de sa collection Atelier Berlin Editions, a été primé comme l'un des plus beaux livres suisses 2017, un concours organisé par l'OFC. 

Chaque année, depuis 2000, le FCAC attribue à un-e artiste genevois-e ou actif-ve à Genève, un atelier à Berlin, situé dans le quartier de Wedding. La résidence dure six mois. Elle est accompagnée d'une bourse pour vivre et produire sur place. À l'issue du séjour, l'artiste est invité-e à réaliser un "livre d'artiste", produit par le FCAC, qui prolonge l'expérience berlinoise, sans devoir forcément s'y référer.

En 2016, le design de la collection Atelier Berlin Editions a été repensé pour à la fois permettre l'expression d'un projet éditorial artistique et répondre à l'idée d'une collection, les livres partageant un même format et certains paramètres graphiques.

Le livre d'Emilie Ding a été le premier de cette collection revisitée.

livre page page

Emilie Ding, "But time is not linear,….", 2016

Émilie Ding a séjourné à Berlin de janvier à juin 2012. L'architecture est au cœur de son travail et elle produit aussi bien des dessins, des peintures que des sculptures. Mêlant abstraction géométrique et éléments de construction, son vocabulaire est fortement inspiré par la modernité. Cette dernière est au cœur de "But time is not linear,…."  qu'elle a réalisé en compilant les détails photographiques des édifices des plus grands architectes de la modernité. Jouant avec le sens des images et leur juxtaposition, Emilie Ding a recomposé un univers formel élémentaire extrêmement dynamique et très plastique.

Plus d'informations sur l'Atelier Berlin Editions

Partagez cette page