Recommandations en cas de canicule

1. L'essentiel en bref

Une canicule se caractérise par des températures journalières et nocturnes élevées, et ceci à partir d’au moins trois jours consécutifs. 

Le dispositif de surveillance genevois comprend 4 niveaux d'action :
 
  1. La surveillance et l'alerte
    La surveillance se fait avec la collaboration de MétéoSuisse qui émet quotidiennement un bulletin de prévision. 

    A partir d’une température moyenne supérieure ou égale à 25 degrés pendant au moins trois jours consécutifs, le médecin cantonal émet une mise en garde au niveau cantonal.

    A partir d’une température moyenne supérieure ou égale à 25 degrés pendant au moins cinq jours consécutifs le médecin cantonal déclenche l'alerte canicule. Une information est envoyée aux partenaires ainsi qu'aux communes genevoises pour qu'ils activent leur propre plan canicule.
     
  2. La coordination des acteurs
    Le service du médecin cantonal met en réseau les acteurs institutionnels, associatifs et communaux.  Il coordonne les mesures de prévention au niveau cantonal.
     
  3. La prévention
    Il s'agit notamment d'identifier les personnes à risque dans chaque commune et de diffuser des recommandations au public cible et aux professionnels.
     

  4. Les interventions sociales et sanitaires sur le terrain
    Elles sont le fait des professionnels de la santé et du social engagés dans le dispositif cantonal : imad, les EMS, les régies, les pharmacies, les services d'urgence à domicile, ainsi que les communes par le biais de leurs dispositifs spécifiques.

Les communes qui souhaitent développer un plan canicule peuvent s'adresser au service du médecin cantonal.

Voir aussi

Encourager l’adoption des comportements de protection face à la canicule par les personnes âgées  - étude mandatée par la direction générale de la santé, 16 avril 2021

Que faire en cas de canicule ? - Recommandations de la direction générale de la santé

Dernière mise à jour
14 juin 2022

Cette page vous a-t-elle aidé ?