"Les Sorcières sèment la zizanie" : des contes pour interroger les clichés

sorcières
sorcières

Après le succès de 2019, l'atelier-théâtre Femmes d'ailleurs et d'ici reprend son spectacle "Les Sorcières sèment la zizanie".

Subventionnée par le BPEV, cette pièce est le fruit d'un atelier de théâtre destiné aux femmes migrantes. Elle met en scène des sorcières impertinentes qui interviennent pour questionner la place des femmes dans les contes traditionnels.

Au travers des histoires racontées et jouées, le spectacle évoque les problématiques auxquelles les femmes font face et les stéréotypes de genre qui les enferment dans des rôles étriqués et parfois consensuels. Les contes abordent de la violence faite aux femmes, du mariage forcé, de l’orientation sexuelle mais aussi de la solidarité, déconstruisant les stéréotypes grâce à l’intervention de sorcières qui n’ont que faire des codes chargés de traditions patriarcales. "Les sorcières sèment la zizanie invite à libérer la parole et donner le courage de transgresser les barrières.

La représentation sera suivie d'un débat avec le public, en particulier les apprenantes de VoieF, permettant ainsi d’échanger sur les stéréotypes de genre et le rôle des femmes dans divers contextes sociaux et culturels. Association à but non lucratif créée en 1998, Voie F a pour mission de faciliter et de maintenir l’insertion sociale et professionnelle des femmes. Depuis 2 ans, Voie F encourage les femmes fréquentant l'association à découvrir les activités culturelles de la région genevoise. Un accent particulier est mis sur les projets culturels en lien avec la place des femmes dans la société.

 

Dernière modification
14 octobre 2020