3. Comment se déroule un cours d'éducation sexuelle?

Lors d'un cours d'éducation sexuelle, il est important de créer un climat de confiance et de respect où chacun peut s’exprimer (ou non) selon son désir. Chaque élève est donc valorisé dans ce qu'il est et dans ce qu'il apporte au groupe classe.

Les cours se passent de manière interactive. Les élèves savent souvent beaucoup de choses en lien avec l'intimité, si bien que le travail du formateur ou de la formatrice consiste à apporter des informations, mais aussi à donner du sens et clarifier ce qui est exprimé par les élèves. Le dialogue est ainsi ouvert à partir des questions des élèves et apporte des réponses dans une perspective positive de la sexualité.

De manière adaptée au niveau de développement et de compréhension des enfants et des jeunes, le formateur ou la formatrice aborde des notions telles que l'amour et la sexualité, l'anatomie féminine et masculine, la conception et la grossesse, la prévention des risques liés à la sexualité (grossesse, VIH-Sida, MST, etc.), dans le but de générer et renforcer leurs compétences à faire des choix favorables à leur santé.

4e année de l'école primaire

A l'âge de 7-8 ans, le programme "Avec prudence, avec confiance" accompagne l'évolution de la pudeur chez l'enfant et vise à renforcer ses stratégies de protection naissantes. Durant les trois périodes à disposition, le formateur ou la formatrice travaille autour des thèmes de l'intimité, l'identité, et de l'expression des émotions et s'efforcent de développer la capacité des enfants à dire "non" et à aller chercher de l'aide si nécessaire. L'enfant sera ainsi mieux équipé pour faire face à d'éventuelles situations dérangeantes.

Le programme comprend une série d'activités courtes et interactives. Certaines d'entre elles permettent à l'enfant d'être à l'écoute de ses émotions et de son ressenti et de réagir en fonction de ceux-ci (par exemple: la gêne éprouvée signale un besoin de protection; pour faire face à la tristesse, il faut se confier à quelqu'un, etc.).

A titre d'exemple d'activité concernant tout particulièrement l'intimité et l'identité, on peut mentionner la réalisation par les enfants, en petits groupes, d'un puzzle de fille et d'un puzzle de garçon en maillot de bain. Par la suite, après discussion avec les enfants, le formateurou la formatrice travaille avec l'ensemble du groupe et remplace les pièces des maillots de bain par des pièces montrant les parties privées dessinées. Il ou elle nomme les parties intimes (seins, vulve, pénis et testicules), accueille et valorise les réactions de gêne des enfants.

6e et 8e années de l'école primaire

Le programme « Histoire de la vie » propose un moment d'information et de discussion autour du domaine de l'intimité. Cela se fait dans un cadre de confiance entre les enfants et l'intervenant et dans le respect de leur développement psychoaffectif.
En 6P et 8P, afin de garantir un cadre sécurisant pour les élèves, le formateur ou la formatrice s'accorde avec eux sur les règles à respecter:

  • pas de moqueries
  • on ne parle ni de sa vie privée ni de son intimité, mais seulement de manière générale; ce qui se dit en classe est confidentiel, les élèves pouvant bien sûr en parler avec leurs parents s'ils le souhaitent.

Les élèves de 9-10 ans s'interrogent principalement sur leur origine, ceux de 11-12 ans sont plus intéressés par leur devenir en tant que fille ou garçon. Les réponses aux questions des enfants s'élaborent autour de la relation à soi et aux autres, dans l'accueil de la diversité des opinions et des références culturelles ou religieuses.

Toutes les leçons «Histoire de la vie» sont l'occasion de reprendre les messages de prévention des abus sexuels et de la maltraitance. D'autres thèmes sont abordés comme la contraception, le VIH-Sida, la pornographie, les actualités, et en particulier les relations filles-garçons, les sentiments et l'amour.

 

Enseignement secondaire

Les programmes d'éducation sexuelle dispensés au niveau de l'enseignement secondaire visent à favoriser une réflexion sur la richesse et la complexité des expressions de la vie sexuelle et affective. L'approche pédagogique permet au jeune de se situer, de faire des choix personnels favorables à son bien-être, à sa santé et à celle des autres.

Ces cours constituent l'occasion de sensibiliser les adolescents à la prévention des grossesses précoces et non désirées, des maladies sexuellement transmissibles, des pratiques sexuelles à risque, des agressions et des abus sexuels et/ou de leurs conséquences, et de prévenir la discrimination liée à l'orientation sexuelle. Ils permettent de renforcer la connaissance du réseau de soutien, d'aide et de prise en charge.

Les élèves de 10e année du cycle d'orientation reçoivent systématiquement quatre périodes d'éducation sexuelle. Les élèves de 1e ou 2e année de l'enseignement secondaire II (collège, ECG, écoles techniques et professionnelles) suivent un cours de deux périodes d'éducation sexuelle qui permet de reprendre les messages préventifs et d'approfondir la dimension relationnelle du couple et de la famille.

 



   

Avez-vous un commentaire sur cette page?