Campagnes de mesure localisées

Station de mesure mobile de la qualité de l'air
Station de mesure mobile de la qualité de l'air
Afin d'améliorer en permanence les connaissances sur la qualité de l'air, la dispersion locale des polluants et leurs impacts pour notre canton, l'Etat de Genève entreprend des campagnes de mesure ponctuelles grâce à des équipements adaptés.

Elles sont effectuées à l'aide de stations mobiles, avec la collaboration et le support des communes et d'autres entités qui les accueillent temporairement.

Impact local du trafic aérien

Une campagne de mesure à Bellevue 

L'objectif de cette campagne, qui s'étend du 1er mai 2021 au 30 avril 2022, est de documenter les impacts localisés possibles du trafic aérien sur la qualité de l'air.  A cette fin, une station mobile dédiée est temporairement installée à Bellevue, une commune proche de l'aéroport et directement sous l'axe des trajectoires des avions.

Cette campagne de mesure d'une année, réalisée dans un contexte de pandémie entraînant une réduction du trafic aérien, sera complétée par de nouvelles campagnes dans des localisations similaires afin de prendre en compte l'impact de l'évolution du trafic aérien.

Pour ces campagnes de mesure, les polluants suivants ont été retenus car ils peuvent être directement issus du trafic aérien :

  • Particules fines (PM10, PM2.5)
  • NO (monoxyde d'azote) et NO2 (dioxyde d'azote)
  • HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques) dans les PM10
  • Composés du kérosène dans les retombées de poussières
  • Retombées de poussières totales et métaux lourds (plomb, cadmium, zinc et thallium) dans les retombées de poussières

Un rapport permettra de présenter les résultats mesurés au terme du projet.

 

Impact local d'un axe routier à fort trafic 

Une campagne de mesures au  coeur de l'agglomération
L'objectif de cette campagne débutant au printemps 2021 est de mesurer la qualité de l'air dans une configuration de proximité directe avec un axe routier à fort trafic. Ce projet peut ainsi contribuer à accroître la précision des représentations territoriales de pollution de l'air pour notre canton.

Il doit aussi permettre d'étudier l'évolution dans le temps des niveaux de pollution mesurés à proximité du trafic au regard notamment de l'impact de différentes mesures qui peuvent être mises en place localement.

A cette fin, une station mobile de mesure est temporairement installée à Genève sur la rive droite à Châtelaine, un quartier intégrant des axes à fort trafic routier.

Cette campagne de tests sera suivie d'autres opérations du même type effectués sur différents emplacements aux caractéristiques différentes (par exemple, rues ouvertes, rues canyons, etc.) ou soumis à des évolutions de trafic différentes (maintien ou baisse du trafic par exemple).

Pour ces mesures, les polluants suivants ont été retenus car ils sont liés aux émissions d'un axe routier à grand trafic :

  • Particules fines (PM10, PM2.5)
  • NO (monoxyde d'azote) et NO2   (dioxyde d'azote)

Un rapport permettra de présenter les résultats mesurés au terme du projet.