Jardin des Nations

Jardin des Nations © ALIN
Jardin des Nations © ALIN
Le territoire du Jardin des Nations, hôte de la Genève internationale, constitue un enjeu majeur et un secteur stratégique pour le Canton.

Le territoire du Jardin des Nations, situé à cheval sur la Ville de Genève et les communes du Grand-Saconnex et de Pregny-Chambésy, accueille la majorité des organisations et activités internationales du canton.

Ces dernières années, plusieurs changements concernant notamment la sécurité, l’environnement ou la transition écologique, ont fait émerger de nouveaux objectifs, acteurs et besoins. La nécessité d'intégrer ces différents éléments au cœur du développement de ce secteur est apparue essentielle : en tant qu'emblème historique, ce lieu doit rester qualitatif, compétitif et attractif pour les affaires internationales et Genève.

Une vision partagée

Le Canton, la Ville de Genève, les communes du Grand-Saconnex et de Pregny-Chambésy, avec la participation de la mission suisse, ont mandaté une étude interdisciplinaire pour orienter les décisions futures en matière d’aménagement du Jardin des Nations. Son objectif? Se doter d’une nouvelle vision innovante complétant le plan directeur de quartier (PDQ) Jardin des Nations datant de 2005.

Réalisée entre 2020 et 2022, cette étude organisée de façon collective et contributive a permis de dégager une vision partagée par plus de 200 acteurs impliqués sur ce territoire : autorités cantonales, communales et fédérales; habitantes et habitantes; organisations internationales et non gouvernementales; entités culturelles; et autres acteurs.

Afin de mettre en œuvre cette vision partagée, une nouvelle gouvernance, la « Curation territoriale », constituée de différents acteurs du Jardin des Nations, a été mise en place en 2022. Ce groupement a pour mission de faciliter les engagements et actions transversales dans l’intérêt public à travers plusieurs projets urbains.

Un quartier-paysage

De par sa structure géographique unique, mêlant quartiers résidentiels, bâtiments d'affaires, espaces naturels et accès au lac, le Jardin des Nations a été défini comme un quartier-paysage. Dans ce secteur, ville et nature s’articulent comme un assemblage en constante évolution, en transition vers une cohabitation de toutes formes de vie; humaine, et non-humaine. En bref, le Jardin des Nations se veut un laboratoire vivant de la transition écologique. 

Une ambition socio-écologique marquée

Quatre axes transversaux et liés articulent la vision partagée du Jardin des Nations : 

  1. Développer la continuité des voies de mobilité, avec un accent fort sur la multimodalité, comprenant également les déplacements sur le lac 
  2. Activer les différents potentiels du territoire (social, patrimoine), le caractère international n'étant pas son seul atout 
  3. Valoriser les qualités paysagères et naturelles uniques du site pour revitaliser la biodiversité
  4. Repenser le concept de sécurité du secteur en intégrant les enjeux liés à la mobilité, l’espace public et la préservation de la biodiversité. 

Ces points démontrent l'ambition socio-écologique forte du Jardin des Nations, désormais centrale à l'ensemble des projets territoriaux.

Prochaines étapes

  • 2022 : Phase 3 de l'étude interdisciplinaire avec préfiguration des projets situés sur le territoire des Nations et définition de l'instance de la curation territoriale, plate-forme d'échanges réunissant des partenaires œuvrant dans le Jardin des Nations.
  • 2023-2030 : Mise en œuvre progressive des stratégies multi-thématiques et des projets urbains.

Etapes précédentes 

  • Déroulement de l'étude et ses deux premières phases : diagnostic et émergence d'une vision en 2021.
  • Choix fin 2020 du mandataire Architecture Land Initiative (ALIN, société coopérative à but non-lucratif, Genève et Zurich) pour mener à bien l'étude multi-thématique sur le Jardin des Nations.
  • Nécessité ressentie par les collectivités publiques de faire un bilan du plan directeur de quartier (PDQ) Jardin des Nations en 2018.
  • Entre 2005-2018, plusieurs projets se sont écartés des orientations du PDQ (ex. morphologies) et des lacunes sur les thématiques environnementale et sécuritaire sont apparues. 
  • Adoption du plan directeur de quartier Jardin des Nations par le Conseil d'Etat le 23 mars 2005 en tant qu'image directrice pour le Canton et les communes sur les thématiques de l'aménagement, de la mobilité, du paysage et du patrimoine.

Information complémentaire

Pour toute question liée au projet urbain : M. Florent Agat, chef de projet

Adresse
OU - Région Lac-Nord
Rue David-Dufour 5
1205 Genève