L'école inclusive, une mosaïque de mesures et de dispositifs

illustration
illustration
Un aperçu de la palette des mesures, dispositifs et réalisations en faveur d'une école plus inclusive.

Le chemin vers une école plus inclusive comprend une large palette de mesures, dispositifs et réalisations. En voici quelques-uns.

Dispense d'âge

C’est quoi ?

La dispense d’âge consiste à autoriser un élève à être, au cours de sa scolarité obligatoire, admis dans l'année de scolarité immédiatement supérieure à celle qu'il devrait suivre.

 

Pour qui ?

Une dispense d'âge peut être accordée à tout élève jugé apte, du point de vue scolaire, psychologique et médical, à suivre sans difficulté l'année de scolarité immédiatement supérieure à celle qu'il devrait suivre.

Ce dispositif s’adresse donc à des élèves dont les compétences scolaires et psychologiques sont en net décalage avec la moyenne des élèves du même âge.

 

Cap Formations

C’est quoi ?

Créé en 2013 par le DIP et le DEAS, ce dispositif interinstitutionnel d'orientation professionnelle réunissant l'OFPC, l'OCE et l'Hospice Général a pour but d'aider les jeunes en rupture de formation à reprendre le chemin de la qualification grâce à des prestations adaptées à leurs besoins. Cap Formations offre ainsi à chaque jeune (15-25 ans) une porte d'entrée via un «guichet unique» – l'OFPC – qui le mène vers des prestations adaptées à ses besoins. Le jeune sort ainsi de la situation de rupture dès sa prise en charge, pour entrer dans un parcours individualisé de préqualification : contrat, suivi régulier assuré par une équipe spécialisée (assistant social, éducateur, psychologue, enseignant, conseiller en personnel), activités régulières selon son profil (mise à niveau scolaire, visites, stages, etc.), évaluations.

 

Pour qui ?

Le dispositif s’adresse à tout-e jeune entre 15 et 25 ans remplissant les conditions suivantes :

  • être contribuable ou résidant sur le canton de Genève
  • être en rupture de formation
  • ne pas être en possession d’un diplôme du degré secondaire II
  • ne pas être en attente d’une décision ou au bénéfice de prestations AI
  • souhaiter être accompagné-e dans ses démarches en vue d’une formation
  • donner explicitement son accord pour une inscription à "CAP Formations"
  • être en possession d'un permis valable (permis N et L, sous conditions) pour entrer en formation professionnelle duale

Depuis 2013, plus de 2500 jeunes entre 15 et 25 ans ont été ou sont encore suivis. Plus de 70% d'entre eux ont pu reprendre une formation ou trouver un emploi.

Réseau d'enseignement prioritaire

Le réseau d’enseignement prioritaire (REP) est composé de 13 établissements primaire et de 3 à 4 collèges du cycle d’orientation. Ces établissements bénéficient d'un renforcement des ressources en lien avec l'origine socio-économique des élèves et de leurs familles, ce qui représente environ le 20% des élèves de l'enseignement obligatoire. Des ressources supplémentaires sont allouées à ces établissements afin de permettre de mieux répondre aux besoins éducatifs des élèves qui y sont scolarisés.

Lien vers la page internet de l'enseignement primaire

 

Dispositif sport-art-études

C’est quoi ?

Le dispositif sport-art-études est conçu pour faciliter la double ambition des élèves de conjuguer une activité sportive ou artistique de haut niveau avec un parcours scolaire réussi.

Ce dispositif s’adresse aujourd’hui à plus de 500 élèves qui disposent d'une adaptation du cadre scolaire en termes d’allègement des horaires, de possibilités de dispenses scolaires notamment dans les disciplines choisies ainsi que de libérations scolaires pour faciliter l’accès à des compétitions ou des concours.

 

Pour qui ?

Ce dispositif est ouvert à tous les élèves, sur la base d’un projet individuel qui comporte des conditions et des critères bien identifiés. Il consiste, le plus souvent, en un partenariat qui, au-delà de l’élève, de l’établissement scolaire et de la famille, implique le club sportif ou l’école qui dispense la discipline artistique ou sportive.

Lien vers la page présentant le dispositif

 

Dispositif d'intégration et d'apprentissage mixte (DIAMs)

C’est quoi ?

Un dispositif d'intégration et d'apprentissage mixte (DIAMs) d'élèves à besoins éducatifs particuliers est déployé à l'école primaire de la Roseraie depuis 2013. La majorité du temps scolaire de ces élèves se fait en immersion dans les classes ordinaires, en petits groupes.

Ce dispositif permet aux enfants de bénéficier d'un enseignement spécialisé important, tout en bénéficiant d’une immersion totale en milieu ordinaire.

A la rentrée 2017, le regroupement de classes spécialisées de l’école primaire de Pâquis-Centre évolue vers un modèle DIAMs.

Le DIAMs a fait l'objet d'une évaluation du SRED en 2015.

 

Pour qui ?

Le dispositif s’adresse à des élèves de l’enseignement spécialisé. L’ensemble des élèves de l’établissement bénéficient, de manière indirecte, de ce dispositif.

 

Lien vers le rapport de 2015 du SRED « Evaluation du DIAMs »

 

Assistant-e-s à l'intégration scolaire (AIS)

C’est quoi ?

Le dispositif d'assistants à l'intégration scolaire (AIS) est un soutien apporté aux élèves intégrés dans un bâtiment scolaire ordinaire et porteurs de troubles sensoriels, avec une mobilité réduite, une maladie invalidante ou une dyspraxie grave.

L’assistant à l’intégration scolaire (AIS) accompagne l'élève durant le transport, en classe, dans sa vie scolaire. En coordination avec les personnes impliquées, il ajuste les interventions en fonction de l'évolution des besoins de l'élève.

Les AIS sont au bénéfice d’une formation initiale ainsi que d’une formation continue et entrent dans un processus de validation des acquis en vue de l’obtention d’un CFC d’assistants socio-éducatifs (ASE).

 

Pour qui ?

Le dispositif AIS est actuellement principalement destiné à l'accompagnement d'élèves avec troubles sensoriels, à mobilité réduite ou porteurs d’une maladie invalidante.

Le département entend poursuivre le développement de cette prestation et, à terme, élargir les bénéficiaires du dispositif aux élèves avec troubles du comportement ou déficiences intellectuelles en disposant d'une équipe suffisante pour les accompagner dans leur parcours scolaire dans l'enseignement ordinaire.

 

Liens utiles:

 

Plan d’accueil individualisé (PAI)

Pour qui ?

Le plan d'accueil individualisé (PAI) concerne les enfants et les jeunes souffrant d'une maladie chronique (asthme, allergies, épilepsie, diabète, par ex.) ou d'une incapacité physique suivent une scolarité normale.

Ce document est élaboré en collaboration avec l'élève, ses parents, les enseignant-e-s, l'équipe éducative, l'infirmi-er-ère ou le médecin du service santé de l'enfance et de la jeunesse et, si nécessaire, le médecin traitant.

 

C’est quoi ?

Un PAI a pour objectif de faciliter la vie de ces enfants et de favoriser leur participation à toutes les activités, y compris les activités physiques, les camps ou les voyages d'études. Les besoins sont évalués et les mesures à prendre définies (par exemple: soins, traitements, aménagement de l'espace, emplois du temps, menus). Un protocole d'intervention en situation d'urgence est établi.

Classes d'accueil à l'enseignement primaire

L'école primaire organise pour les élèves allophones, qui souvent viennent à peine d'arriver à Genève, des classes d'accueil à mi-temps qu'ils fréquentent parallèlement à la classe ordinaire. Cet enseignement intensif permet l'apprentissage des bases de la langue française et prépare les élèves à intégrer le cursus scolaire genevois à plein temps. Le Département de l'instruction publique, de la culture et du sport (DIP) a demandé la mise en place d'un dispositif conciliant les intérêts de tous les enfants, sans discrimination.

Les classes d'accueil accueillent chaque année environ 800 élèves âgés de 6 à 12 ans, en provenance de 130 pays et parlant 85 langues différentes.

Classes d'accueil au cycle d'orientation

Ce dispositif permet d'enseigner les bases du français aux élèves migrant-e-s de 12 à 15 ans et, si nécessaire, de leur assurer une mise à niveau scolaire, au sein de classes d’accueil selon leur âge.

 

Service de l'accueil du postobligatoire (ACPO)

Le service de l'accueil du postobligatoire (ACPO) reçoit principalement des élèves allophones, ayant entre 15 et 19 ans. Dans un premier temps, l'accent est mis sur l'enseignement du français et une mise à niveau dans les autres branches (classes d'accueil). Ensuite, la formation proposée se distingue entre:

  • Les classes d'insertion professionnelle (CIP) qui, tout en insistant encore beaucoup sur la maîtrise du français, préparent les élèves à intégrer une formation professionnelle (classes duales du CTP - AFP - CFC) grâce entre autres à un travail en atelier, des visites en entreprises et des stages professionnels.
  • Les classes d'insertion scolaire (CIS) qui poursuivent un enseignement approfondi du français écrit et préparent les élèves à entrer dans les filières de formation générale (école de culture générale, collège de Genève) et de formation professionnelle (école de commerce).

Informations complémentaires sur le site internet de l'enseignement secondaire II.