Halte de Genève-Champel

Réaménagement des espaces publics © archigraphie, Philippe Cointault
Réaménagement des espaces publics © archigraphie, Philippe Cointault
Organisation de l'interface © Thomas Sponti
Organisation de l'interface © Thomas Sponti
Entre parc et espace urbain, le site doit permettre d’articuler la vie de quartier, les rues adjacentes et les accès au réseau ferroviaire.
 
Les quais se situent à 25 mètres au-dessous du sol, avec un accès depuis le plateau de Champel et un accès depuis l’avenue de Beau-Séjour. Un tunnel d’environ 220 mètres de long permettra de connecter non seulement les Hôpitaux Universitaires de Genève à la station, mais également les quartiers du centre-ville: Cluse-Roseraie, Plainpalais et Jonction.

Espaces publics

Un concours a été lancé en août 2012 par la Ville de Genève, maître d'ouvrage, en collaboration avec l’Etat de Genève. Le lauréat du concours, Bureau A architectes, et Thomas Jundt ingénieurs civils SA a été désigné en février 2013.

En référence à l’œuvre environnementale de l’artiste allemand Joseph Beuys à Kassel, le projet propose la plantation d’une chênaie au cœur du plateau de Champel.

Ce retour de la nature en ville est traduit par un dessin inspiré du jardin romantique.

Au sol, des grands arbres, fleurs, bulbes et arbustes indigènes renforcent le parti naturel du projet.

En proposant un nouveau tracé en courbe à travers la végétation, le projet s’inscrit en contrepoint à la densité et à la vitesse des flux de passagers. Les circulations piétonnes se glissent subtilement entre ces espaces arborés, dans une succession de chemins et placettes que tous peuvent s’approprier.

Ces nouveaux lieux de passage, de pique-nique et de rencontre contribuent à la vie et à la cohésion sociale du quartier.

Contact

Ville de Genève

 

 

Partagez cette page