BHNS-GVZ: expérimentations autour d'un tracé de bus

Illustration du projet BHNS-GVZ © Etat de Genève - HAMAK
Illustration du projet BHNS-GVZ © Etat de Genève - HAMAK
Le projet de bus à haut niveau de service (BHNS-GVZ) entre Genève, Vernier et la Zimeysa à Meyrin, qui concerne le prolongement des lignes 19 et 6, a fait l'objet d'une concertation entre 2020 et 2021, inspirée par la méthode internationale "Gehl".

Une manière de concerter mondialement reconnue

La méthode Gehl provient du bureau danois du professeur Jan Gehl à Copenhague. Elle aborde l’urbanisme comme l’étude des éléments physiques et sociaux d’un lieu. L'objectif étant d'améliorer la qualité de la vie urbaine en invitant les villes à placer les piétons et les cyclistes au cœur de leurs préoccupations, elle a été préconisée dans la démarche de concertation autour du projet bus à haut niveau de service (BHNS-GVZ). Ce bureau a déjà à son actif la participation à la transformation de plus de 250 villes dans 50 pays différents, dont la piétonisation du mythique quartier new-yorkais Time Square.

Une démarche de concertation en trois phases

La démarche de concertation autour du projet BHNS-GVZ, soit le prolongement des lignes de bus 19 et 6, est portée par les communes de Meyrin, Vernier et Satigny, ainsi que par le département du territoire (DT) et le département des infrastructures (DI) du Canton. 

La première phase de la concertation a pris place le 2 septembre 2020 lors d'un atelier participatif. Elle a consisté à « mesurer » et comprendre la situation actuelle, à collecter des informations qui peuvent favoriser l'identification des défis et les potentiels d'amélioration de l'espace public. Le compte rendu de cet atelier est disponible sur la plateforme participer.ge.ch

La phase « tester » a eu lieu du 15 mars au 11 avril 2021. Des expérimentations ont été installées dans les communes concernées, afin de tester la réaction des usager·e·s et d'alimenter la réflexion et le développement de la dernière phase du projet. Cette dynamique de "test and learn" (tester et apprendre) permet à chacun·e de tester son vécu et ses asprirations. 

Trois lieux ont été choisis pour ces expérimentations temporaires le long de la ligne du futur BHNS-GVZ :

  • Le quartier de Châtelaine à Vernier
  • Le dessous du Pont de l'Ecu à Vernier
  • Les alentours de l'arrêt de tram de l'Hôpital de la Tour à Meyrin
Site sous le Pont de l'Ecu © Etat de Genève
Site sous le Pont de l'Ecu © Etat de Genève

Ces installations ont pris des formes concrètes et éphémères, facilement réversibles comme par exemple des marquages au sol, de la peinture sur la chaussée, des mobiliers mobiles (plantations, banc, etc.). Ceci a permis de révéler les usages actuels et d'imaginer leur potentiel d'évolution. Ce fut également l'occasion de redéfinir ces espaces pour les présenter comme de réels lieux de vie et d'échanges. 

Sur place, des questionnaires étaient également à disposition afin de permettre aux usager·e·s des transports publics de renseigner au mieux leurs besoins et habitudes. Ce questionnaire est encore disponible et peut être rempli en ligne

Le 13 avril 2021, un atelier participatif est venu clore les expérimentations.  

Enfin, la dernière étape de cette démarche de concertation consiste à « évaluer », faire le bilan des expérimentations et permettre aux collectifs porteurs de la démarche de faire des choix et de planifier le futur projet. Elle prendra fin en septembre 2021. 

Vous pouvez dès à présente visionner notre 
vidéo bilan.  

Le projet BHNS-GVZ

Le projet bus à haut niveau de service (BHNS-GVZ) concerne le prolongement de la ligne 19 jusqu'à l'Hôpital de La Tour et de la ligne 6 jusqu'à Satigny. Pour la plupart des sites existants, la localisation des arrêts de bus reste la même, seulement quelques uns subiront de légères adaptations afin de situer les nouveaux arrêts au plus proche des lieux de vie.

futur tracé des lignes de bus 19 et 6 - © Etat de Genève
futur tracé des lignes de bus 19 et 6 - © Etat de Genève